​INTERVIEW KEDGE BORDEAUX

Programme PGE

Nom de l'UP : Facultad de Ciencias Economicas en la Universidad de Buenos Aires (FCE-UBA)

Étudiant : Martin BONNEFOND

« Martin a, malgré quelques idées reçues qui se sont révélées différentes de la réalité, beaucoup profité de son expérience en Argentine ! Beaucoup de bons plans et conseils qu’il vous donnera sont à prendre en compte ! »

INTRODUCTION

Présente-toi et présente nous ton université partenaire en quelques lignes.

Je m’appelle Martin Bonnefond, je suis arrivé à KEDGE BS – Marseille en AST 2 (AP2), après une année sur le campus et une année de césure partagée entre 6 mois de stage à Lyon puis 6 mois de stage à Barcelone, j’effectue un échange universitaire en M2 à Buenos Aires.

Je fais mon échange à la Facultad de Ciencias Economicas en la Universidad de Buenos Aires (FCE-UBA), qui est la plus grande université publique du pays, elle est en concurrence directe avec La Pontificia Universidad Católica Argentina (UCA). Très réputée pour son parcours en Finance, Audit et Comptabilité, il est aussi possible de suivre des cours de Commerce et de Management (ce que j'ai fait).

Pourquoi un échange universitaire et pourquoi cette université ? 

 

Je n’ai pas eu la chance de faire un échange lors de ma licence via par exemple le programme Erasmus et au vu des commentaires de tous ceux qui l’ont fait autour de moi, un échange est vraiment une expérience inoubliable et riche. De plus, l’échange est un moyen facile pour pouvoir intégrer un pays « lointain » où il est notamment difficile de décrocher un stage. Je suis très intéressé par la culture espagnole et latino-américaine et il me semblait plus facile de décrocher un stage en Espagne puis de partir en Amérique Latine que l’inverse.

Plus que tout je voulais partir à Buenos Aires, et à l’heure du choix j’avais la possibilité entre la UBA (Universidad de Buenos Aires) et la UCA (Universidad Católica Argentina). J’ai préféré prendre la UBA car la UCA demandait un niveau en espagnol C1 et je n’étais pas sûr d’avoir ce niveau lors de la sélection en février (NB : la UBA demandait un niveau en espagnol niveau B2/C1). Après ces 5 mois d’échange je n’ai aucun regret concernant mon choix.

Comment s’est passée l’organisation de ton départ ? (Partie administrative, VISA, billet d’avion, …)

La partie administrative a été assez longue et lente en amont de mon départ, car la UBA est une université publique qui marche à la vitesse d’une administration publique en Argentine, c’est-à-dire lentement.  Mon départ à la UBA était acté en février mais j’ai reçu les documents pour mon inscription entre mai et juin. A tous ceux qui seront pris là-bas je vous dis « ne vous en faites pas ».

Les billets d’avion pour l’Amérique du Sud grimpent très rapidement durant l’année, pour cela et même si j’étais dans l’attente des dates exactes de rentrée et de fin, j’ai pris mes billets d’avion en avril avec des dates modifiables. Au final je suis parti le 31 juillet 2015 et je suis rentré le 27 décembre 2015.

Actuellement le VISA pour l’Argentine se fait sur place, l’université nous aide à préparer tous les papiers. Attention pour ceux qui partent 1 an (et ce, pour tout échange en Argentine), il vous faudra le papier de vos antécédents judiciaires français signés puis traduits.

Comment s’est passée ton arrivée ? L’université avait-elle prévu ton accueil ?

Mon arrivée s’est très bien déroulée, l’université a organisé une demi-journée d’accueil afin de présenter les locaux, le fonctionnement des cours, etc et un parrain nous a été désigné.

Au sein de la UBA plus globalement il y a un service ressemblant à Melting Potes / Interact / Welcome. Certes il ne dispose pas du même budget et des mêmes effectifs mais ça reste un bon début.

CAMPUS

Qu’as-tu pensé de ton campus et quelle est la chose qui t’a le plus marqué ? (Taille, localisation, nombre d’étudiants sur le campus …)

Le campus est situé au centre de Buenos Aires, très facile d’accès en bus ou en métro (prononcez « subte » ici), c’est un très beau et grand bâtiment de l’extérieur mais l’intérieur est un peu plus vétuste. Je ne pourrai pas vous dire le nombre d’étudiants présents sur le campus car les étudiants argentins sont pour la plupart « apprentis » donc ils viennent en cours et repartent direct après les cours.

Quelles sont les infrastructures dont tu bénéficiais ? (Bibliothèque, complexe sportif, piscine, cantine, wifi, horaires …)

Il y a une bibliothèque, un self, du wifi (qui ne fonctionne pas très bien je vous rassure), et au cours de l’année des sports sont proposés mais il n’y a pas de complexe sportif présent directement sur le campus. Chaque cours dispensé dure 2 heures. La première série de cours commence à 7h et la dernière série finit à 23h, du lundi jusqu’au vendredi, et le samedi matin.

Pour ma part je travaille du lundi jusqu’à jeudi, avec des horaires variés.

LOGEMENT

Comment s’est passée ta recherche de logement ? (Aide de l’université, site internet, agence immobilière)


Concernant Buenos Aires la recherche de logement peut être un peu difficile, il y a beaucoup de choix mais attention aux arnaques … De nombreux logements donnent envie sur internet mais la réalité est bien souvent moins belle à voir.


Car ici tout se passe quasiment via internet, vous pouvez trouver votre bonheur via des sites comme Craiglist (que j’ai utilisé et qui m’a permis de trouver rapidement) ou via les nombreuses pages Facebook (les français à Buenos Aires, logement étudiant Buenos Aires, etc).

Où habitais-tu et qu’en as-tu pensé ? (Logement et quartier)

 

J’habite dans le quartier de Recoleta, à deux rues de la ligne D de métro, près de l’arrêt Aguero. Je vis dans une grande maison où nous sommes 9 étudiants étrangers, top !

Quels sont les conseils ou remarques que tu donnerais concernant le logement ? Y a-t-il des zones sensibles à éviter ? Avais-tu un couvre-feu ?

A Buenos Aires la grande majorité des étudiants vit dans les quartiers de Palermo et de Recoleta. Palermo est un quartier avec de nombreux bars, restaurants et boîtes, mais je le trouve assez excentré. J’ai préféré vivre à Recoleta qui est un quartier moins festif mais au final il y a de nombreux bars et boites que seuls les locaux connaissent et qui sont à connaître. C’est un quartier mieux alimenté par les transports en commun et il est à mi chemin du cœur historique de Buenos Aires (le Micro Centro) et Palermo.

D’autres quartiers sont accessibles comme Almagro, San Telmo, etc mais vous serez loin des autres étudiants et des soirées.

COURS

Concernant les cours, y a-t-il un large choix ?

Oui. Nous avons accès à tous les cours des matières Finance, Management et Economie.

Qu’as-tu pensé des méthodes d’enseignement ? As-tu noté une différence par rapport aux cours dispensés à KEDGE BS ?

 

Les méthodes dépendent vraiment des professeurs mais la plupart du temps ce sont des cours magistraux, où les étudiants argentins interviennent pas mal pour poser des questions et débattre. Parfois le prof a un PPT pour l’accompagner, mais bien souvent ici les profs demandent à ce qu’on lise des textes avant de venir en classe.

Que penses-tu de la charge de travail ? Etait-elle importante ? Combien d’heures de cours avais-tu en moyenne par semaine ?

 

La charge de travail est normale, et lors de la sélection des cours il y a moyen de s’arranger un emploi du temps tout à fait cool. De plus, durant les deux premières semaines de cours on peut « tester » les cours, changer de cours, et enfin se décider.

Quelle était la fréquence des examens ? Toutes les semaines ? Tous les mois ? Tous les trimestres ?

 

Encore une fois en fonction des cours mais généralement tous les deux mois.

Les professeurs sont-ils facilement accessibles pour poser des questions ?

Globalement oui, et surtout en tant qu’internationaux ils sont très souples.

Y a-t-il des cours qui t’ont particulièrement plu ?

 

Oui j’ai beaucoup aimé les cours avec le professeur Rico (Comercializacion y Inovacion).

VIE ETUDIANTE

Comment s’organise ta vie étudiante sur place ? Comment t’es-tu intégré ?

A Buenos Aires il y a deux-trois organismes étudiants qui organisent des soirées/activités/voyages et qui permettent rapidement de faire connaissance avec les autres exchanges et de bien profiter. Les deux plus importants sont : BAIS et PALS, et vous avez aussi Argentina for All, etc.

Alors au début on fait pas mal de choses avec ces différents organismes, c’est très pratique et surtout cela regroupe tous les exchanges de toutes les facs de Buenos Aires.

Que peux-tu nous dire sur les associations étudiantes ?

 

Pas d’assos étudiantes ici, c’est un système purement français je pense. Hormis le bureau des sports mais qui est le même pour toutes les UBA (de droit, de médecine, etc) et le service étudiant de la UBA-Economie qui organise des activités aussi.

Peux-tu nous décrire une semaine type de ton échange ?

 

J’ai cours du lundi au jeudi, le matin de 9h à 11h et l’après-midi de 13h à 17h, mais cela peut varier en fonction des cours car parfois nous avons du temps libre pour préparer un dossier.

Concernant les sorties, je n’ai jamais vu ça ailleurs pour le moment mais Buenos Aires est une ville qui ne dort jamais, c’est-à-dire que vous pouvez aller dans des bars ou dans des boîtes le dimanche ou le lundi et ce sera toujours plein. Bien souvent nous sortons les mercredi et/ou jeudi, vendredi, samedi soirs. Et le week-end on en profite pour visiter, faire des barbecues, etc.

ENVIRONNEMENT

Est-ce-que les locaux parlent anglais ? (50% ? 10% de la population ?)

Les locaux parlent castellano. Après la plupart des étudiants qui seront avec vous auront un niveau d’anglais plus ou moins bons. Mais la population locale n’est en soit pas très habituée à l’usage de l’anglais.

Avais-tu pris des cours de langue ? Était-ce nécessaire ?

 

Non car  j’avais déjà un bon niveau après mes 6 mois à Barcelone. Je ne pense pas que ce soit nécessaire pour ceux qui ont déjà vécu dans un pays où le castellano est la langue principale, mais attention ici l’accent est très particulier.

Quel temps faisait-il ?

Aujourd’hui 25 Novembre il fait beau.

Est-ce que l’université et la ville étaient bien desservies ? (Bus, tram, métro, fréquence, horaires)

Buenos Aires est très bien desservie en bus et en métro. Il existe une appli disponible « como llego » où vous mettez votre adresse actuelle et l’adresse où vous allez et l’appli vous affiche les différents transports à proximité et l’itinéraire en bus, en métro, en voiture, à pied. Pratique.


Que peux-tu nous dire sur le pays, les habitants et la culture locale ?


Au début j’étais assez déçu car il y a beaucoup de traits communs avec l’Europe (donc ne vous attendez pas à un dépaysement total comme dans certains coins d’Asie par exemple) et puis c’est assez désorganisé, bref c’est le bordel. Et puis avec le temps on s’y fait et on commence à adorer, les gens ici sont très ouverts et sympas (la dernière fois j’étais dans le métro en train de regarder si je devais sortir à gauche ou à droite, en deux secondes j’avais un argentin qui venait me voir pour m’indiquer quelle sortie il fallait prendre).

 

Je pense que l’Argentine n’est donc pas le pays qui vous marquera le plus par son côté typique, mais par contre l’Argentine est un pays qui vous touchera par la ferveur qu’ont les gens, cette folie et cette énergie qu’ils ont chaque jour.


Quels sont les sports les plus populaires ?


Argentine = FOOT. Mais à part le foot,  cela m’a bien étonné de voir que quasiment chaque élève argentin a joué au collège et au lycée au hockey sur gazon. Ils aiment bien aussi le rugby, et quelques sports plus réservés comme le polo.

Attention ici tout le monde fait du sport, ils sont très soucieux de leur image alors vous verrez les argentins et surtout les argentines dehors en train de courir ou dans les très nombreuses salles de sport de la ville.


Quels sont les évènements à ne surtout pas rater ?

 

Un match de foot pour se rendre compte de la ferveur qu’ils ont et même si vous n’allez pas au stade, je vous assure que vous entendrez crier vos voisins au moins une fois si leur équipe marque. Je ne connais pas un évènement en particulier à ne pas rater, je pense plutôt qu’il y a plein de coins à Buenos Aires à visiter, puis dans toute l’Argentine.

Qu’as-tu pu visiter ? Qu’est-ce que tu nous conseillerais ?

J’ai pu visiter Buenos Aires, Iguazu, Cordoba et j’ai visité toute l’Uruguay. Et je vais sûrement descendre en Patagonie s’il me reste assez de temps (et d’argent).

Je vous conseille tout, car tout est beau  ici. Vous verrez en fonction de votre budget et des amis que vous vous ferez sur place. Mais j’ai eu un coup de cœur pour la côte Est de l’Uruguay lors du road trip que j’ai fait avec des amis. Mais ce n’est pas pour cela que l’Uruguay est mieux que l’Argentine ! C’était bien pendant une semaine, mais je pense que Buenos Aires a bien plus d’atouts.

COUT DE LA VIE

Quel a été en moyenne et mensuellement le coût de la vie ? Peux-tu nous en donner les détails ? (Nourriture, internet, forfait téléphonique, transport, loisir, vêtement, …)

C’est un peu compliqué de donner une idée car deux facteurs jouent directement sur le niveau de vie ici : l’inflation (qui est forte) et le dollar blue ou euro blue. Je vous explique ce dernier point. Encore aujourd’hui (mais cela devrait changer avec la venue du nouveau président qui souhaite en finir avec ce système) il y a un grand marché illégal d’échange de monnaies étrangères avec le pesos argentin. Ainsi, vous allez dans la rue ou dans des agences spécialisées et on vous échange votre 1€ contre un certain nombre de pesos (le cours varie tous les jours, en moyenne sur les 6 mois on me l’a échangé à 1€ = 16 pesos) alors que le taux officiel est de 1€ = 10-11 pesos. Donc on gagne pas mal grâce à ce système …


Pour répondre à la question maintenant, vous trouverez un logement correct entre 250$ et 400$, et après à vous de vous organiser. La vie est chère mais on s’en sort quand même bien.


Attention faites la croix sur vos envies de shopping, les prix sont plus chers qu’en Europe (les importations des produits étrangers sont surtaxées) et la production locale est de mauvaise qualité.

 

Attention, à tous ceux qui aiment la viande, vous allez vous régaler…

Internet était compris dans le prix de mon logement ; le forfait téléphonique est peu cher, les transports publics sont très peu chers (environ 40 centimes le ticket) …

Quelles ont été les dépenses supplémentaires liées à la vie étudiante ? (Assurances, livres, …)

J’ai dû payer une assurance internationale, via la MEP. Je crois que c’était 40€ pour chaque mois effectué. Et vous serez amenés à acheter les polycopiés au fur et à mesure.

Coût de la vie comparé à la France ? (+, -, = ?)

Cela dépend vraiment de votre consommation. Un exemple, si vous voulez absolument le paquet de pâtes de la marque Barilla, il est à 75 pesos soit 7€50 environ. Malgré cette cruelle désillusion vous pourrez quand même trouver des pâtes aux marques locales pour 15 pesos …

Le coût de la vie est généralement équivalent, et est très cher si ce sont des produits importés (Adieu Nutella) mais on se débrouille rapidement pour voir quels sont les produits avec des prix raisonnables.

Est-il possible de trouver un job à côté des cours ? Est-ce facile ?

 

Je ne pense pas que cela soit facile ni envisageable …

Bénéficiais-tu d’une aide, d’une bourse ou d’un équivalent aux APL ?

Aucune idée.

En tant qu’étudiant, bénéficiais-tu d’avantages ou de promotions ?

Non. Vous pouvez avoir des avantages en montrant votre titre de transport dans certains lieux et certains jours.

Sinon si vous êtes une fille, vous aurez sûrement le droit de ne pas payer vos entrées dans certains bars ou boîtes.

CONSEILS, AVIS ET BONS PLANS

Qu’est ce que tu as le plus aimé ?

L​e petit resto chinois à côté de chez moi, qui fait du riz cantonais pas cher.

Les empanadas.

La chanson de Pitbull – el taxi (entendu 5 fois à chaque soirée).

La mentalité argentine.

Le fait de vivre dans un bordel organisé, c’est assez troublant et amusant.

As-tu connu des désillusions ou des surprises ? Si oui lesquelles ?

 

Au début on est surpris car je pense vraiment qu’on s’attend soit à quelque chose de totalement dépaysant soit on s’attend au même cadre de vie qu’en Europe, or c’est faire une grave erreur dans les deux cas.

Laissez-vous porter et vous verrez que votre échange se passera bien.


As-tu rencontré des difficultés durant ton séjour ? Si oui, comment les as-tu résolues ?


Ma chambre a été inondée lors d’un orage et alors même que j’étais à l’extérieur. Je ne vous raconte pas la surprise en rentrant. Au final un autre coloc m’a hébergé ! Rien de grave.

Notre maison a vu débarquer 8 policiers un matin, ils ont défoncé la porte de la maison, ils recherchaient je ne sais quoi dans la maison. Alors ça surprend c’est sûr et puis c’était une histoire de contentieux entre le proprio et le gouvernement. Affaire qu’ils ont géré entre eux ensuite. Rien de grave.

Quels conseils et bons plans donnerais-tu à ceux qui préparent un échange universitaire dans la même université ?

 

Envoyez moi un message privé si vous avez d’autres questions, mais je pense vous avoir dit tout ce qu’il fallait savoir.

CONCLUSION

Qu’est-ce que l’échange t’a apporté ? Recommanderais-tu cette expérience à un autre étudiant ?

Expérience à faire, non pas pour le bagage universitaire mais pour appréhender une nouvelle culture et surtout une vie différente. Les murs de votre environnement ressemblent plus ou moins à l’Europe mais la vie qui se trouve à l’intérieur est différente. Cela fait plus de 10 ans que l’Argentine est en crise (malgré des bonnes années entre 2002 et 2008) et que de nombreux services dysfonctionnent pourtant ici personne ne se plaint et tous envisagent un avenir meilleur, on relativise pas mal sur la situation française.

Quels sont tes plans pour la fin de l’échange ? As-tu l’intention de voyager aux alentours ? Si oui, quelles destinations as-tu privilégié ?

 

J’envisage de voyager un peu dans le pays comme je le disais et ensuite rentrer en France pour trouver un stage de fin d’études, mais si j’ai l’opportunité de revenir ici je pense que je me poserai réellement la question.

Accepterais-tu d’être contacté pour répondre aux questions des étudiants intéressés par cette université ?

Evidemment, alors n’hésitez pas et à bientôt !

  • Facebook Social Icon
 
  • Facebook Social Icon

​INTERVIEW KEDGE BORDEAUX

EBP Master 

Nom de l'UP : Universidad de Belgrano - Buenos Aires

Étudiante : Solweig BARBIER

INTRODUCTION

 

Présente-toi et présente nous ton université partenaire en quelques lignes.

 

Solweig Barbier, 21 ans, je suis en stage de fin d’études actuellement. Je suis partie à l’Universidad de Belgrano à Buenos Aires (Argentine) le semestre dernier. Il s’agit d’une université privée, pas particulièrement de très bon niveau et qui n’a pas non plus une excellente réputation.

 

Pourquoi un échange universitaire et pourquoi cette université ?

 

Je souhaitais absolument vivre à l’étranger donc l’échange était une façon facile de réaliser cela, et pour l’université ça c’est vraiment joué au pif, je n’avais vraiment pas de préférences sur les continents, je voulais juste partir loin, j’étais pas trop mal classée… En vérité je voulais partir au premier semestre, je m’étais cassée la tête à faire un genre de tableau avec les destinations où je voulais aller pour le jour de la sélection, et au final une fille que je connaissais à peine m’a dit le matin de la sélection que ça avait l’air trop cool l’Argentine, vu que je suis un peu un mouton et crédule j’ai changé tous mes plans et j’ai demandé ça.

Comment s’est passée l’organisation de ton départ ? (Partie administrative, VISA, billet d’avion, …)

 

Normalement le VISA n’est pas obligatoire au départ, il est faisable sur place, mais néanmoins certains agents sont embêtants à l’aéroport et te demandent de booker un billet de sortie d’Argentine au bout de 3 mois avant même de rentrer dans l’avion, pour être sûrs que tu ne restes pas sur le territoire sans VISA. Au final pour ma part vu que j’avais tous les papiers de l’université le gars a été clément et il m’a laissée dans l’avion même si je n’avais pas de billet de sortie du territoire, mais c’était un peu un stress quand même.

Le billet A/R m’a coûté environ 900€.

 

Comment s’est passée ton arrivée ? L’université avait-elle prévu ton accueil ?

 

Pas d’accueil à l’arrivée, enfin pas à l’aéroport et pas de prise en charge pour la recherche d’appartement. On a eu un pot de bienvenue à la rentrée mais c’est tout. Il n’y a quasi pas d’assos dans l’université donc on a vite décidé de chercher des assos étudiantes en dehors de l’école pour bouger un peu. Au sein de l’école il ne se passe vraiment rien sinon.

 

CAMPUS

 

Qu’as-tu pensé de ton campus et quelle est la chose qui t’a le plus marquée ? (Taille, localisation, nombre d’étudiants sur le campus …)

 

Le campus se résume à un immeuble de 18 étages, il n’est pas assez loin du centre de la ville, mais tout près de là où la plupart des expats et étudiants vivent. C’était extrêmement mal organisé dans le bâtiment et il n’y avait aucune communication entre les étages, on a dû plusieurs fois descendre des papiers dans 8 étages différents pour les faire signer par toujours plus de personnes puis les ramener à une dame qui recopie à la main la feuille en question, que tu dois aller faire resigner, et que les gens sont pas là et que personne sait quels sont leurs horaires de travail voire même où se situent leur bureau …

 

Quelles sont les infrastructures dont tu bénéficiais ? (Bibliothèque, complexe sportif, piscine, cantine, wifi, horaires …)

 

Salle de travail, wifi, bibliothèque, cafétéria.

 

 

LOGEMENT

Comment s’est passée ta recherche de logement ? (Aide de l’université, site internet, agence immobilière)

 

J’avais pris une sous-loc en arrivant que j’avais trouvée grâce à la page FB « Français à Buenos Aires », puis j’ai cherché sur place. Il y a plein d’annonces, et avec un budget européen, même bas, on arrive à trouver des trucs pas trop horribles.

« Français à Buenos Aires » : https://www.facebook.com/groups/46728894402/

Où habitais-tu et qu’en as-tu pensé ? (Logement et quartier)

 

J’habitais Palermo, une coloc avec une vingtaine de personnes, j’avais une chambre simple seule. Je payais dans les 350€/mois, ce qui est relativement cher pour Buenos Aires. L’avantage du quartier c’est que ça reste le plus « safe » de Buenos Aires, mais du coup c’est un pas très argentin comme endroit. Mais c’est très mignon et agréable.

 

Quels sont les conseils ou remarques que tu donnerais concernant le logement ? Y a-t-il des zones sensibles à éviter ? Avais-tu un couvre-feu ?

 

Je conseillerais de ne pas avoir peur d’aller dans des quartiers comme Chacarita, Belgrano, Almagro… Palermo et Recoleta qui sont les quartiers les plus côtés, sont biens. Mais si vous trouvez une coloc vous pouvez être sûrs que la moitié des gens avec vous seront des français. De plus, en allant dans des quartiers alentours le loyer baisse sensiblement pour de meilleurs apparts.

 

COURS

 

Concernant les cours, y a-t-il un large choix ?

 

Oui assez, mais au final si on a déjà une « dominante » de choisie (marketing, finance…), les cours à choisir sont un peu tous tracés.

 

Qu’as-tu pensé des méthodes d’enseignement ? As-tu noté une différence par rapport aux cours dispensés à KEDGE BS ?

 

Certains professeurs étaient très intéressants, avec une charge de travail importante, mais vraiment l’impression d’apprendre quelque chose. D’autres avaient un contenu nettement allégé (sur 5 de mes cours, 2 ne prennent que 5 pages de notes en 6 mois). Etant donné que l’université est privée, il est de notoriété publique que les élèves sont d'un milieu aisé et "paient" pour leur diplôme plus que pour le contenu des cours.

 

Que penses-tu de la charge de travail ? Etait-elle importante ? Combien d’heures de cours avais-tu en moyenne par semaine ?

 

Quasiment pas de travail. Des travaux de groupes avant les partiels. Peut-être 3h de travail par semaine dans les semaines chargées.

 

Quelle était la fréquence des examens ? Toutes les semaines ? Tous les mois ? Tous les trimestres ?

 

2 sessions d’examens : les partiels et les finaux.

 

Les professeurs sont-ils facilement accessibles pour poser des questions ?

 

Oui, certains sont indulgents du fait qu’on soit français également.

 

Y a-t-il des cours qui t’ont particulièrement plu ?

 

Marketing de servicios et Satisfacción del cliente.

 

 

VIE ÉTUDIANTE

 

Comment s’organise ta vie étudiante sur place ? Comment t’es-tu intégrée ?

 

Je suis pas mal sortie avec l’asso Bais au début, pour rencontrer des gens.

 

Que peux-tu nous dire sur les associations étudiantes ?

 

Dans l’école il n’y en a aucune, du coup sur Buenos Aires il y en a quelques unes. Les plus connues : Bais, Argentina for all, Pals.

 

Peux-tu nous décrire une semaine type de ton échange ?

 

20h de cours et sinon temps libre. Très tranquille.

 

ENVIRONNEMENT

 

Est-ce-que les locaux parlent anglais ? (50% ? 10% de la population ?)

 

A peu près autant que les Français et aussi mal.

 

Avais-tu pris des cours de langue ? Etait-ce nécessaire ?

 

J’ai choisi de prendre des cours d’espagnol dans l’université, et la prof était géniale, ça m’a beaucoup servie pour m’exprimer correctement et en vrai espagnol, au lieu de juste me faire comprendre.

 

Quel temps faisait-il ?

Quand il y a du soleil il fait tout de suite très chaud, même en plein hiver, du coup ça peut passer de 5°C car il pleut à 20°C en 10 minutes parce que le soleil est apparu. Eté chaud mais vrai hiver, bien que tempéré.

Est-ce que l’université et la ville étaient bien desservies ? (Bus, tram, métro, fréquence, horaires)

 

Beaucoup de bus à Buenos Aires, tout fonctionne grâce à ça, en revanche, ils n’ont pas d’horaires, du coup il peut en passer 15 de la même ligne à la suite (true story), puis plus du tout pendant 1h.

 

 

CULTURE LOCALE

 

Que peux-tu nous dire sur le pays, les habitants et la culture locale ?

 

A Buenos Aires c’est assez européen. Les principales différences se voient dans la manière d’aborder les « problèmes du quotidien », ils sont beaucoup plus cools avec ça. Ils sont tout le temps en retard également, vivent tranquillement, en buvant du maté à longueur de journée.

 

Quels sont les sports les plus populaires ?

 

Foot et polo.

Quels sont les évènements à ne surtout pas rater ?

 

Clasico Boca/River, le Lolapalooza.

 

Qu’as-tu pu visiter ? Qu’est-ce que tu nous conseillerais ?

 

Patagonie, Mendoza (Cordillère des Andes), Chutes d’Iguazu. Tout est magnifique. J’ai également été en Uruguay, au Chili, en Bolivie et au Pérou, qui sont relativement loin mais qui valent le coup.

 

COÛT DE LA VIE

 

Quel a été en moyenne et mensuellement le coût de la vie ? Peux-tu nous en donner les détails ? (Nourriture, internet, forfait téléphonique, transport, loisir, vêtement, …)

 

Loyer : dans les 350€ internet inclus.

Nourriture : à peu près le même prix qu’en France, les légumes et fruits sont moins chers.

Tel : au top-up, peut-être 10€ par mois en tout.

Vêtements : tout est moche, de mauvaise qualité et coûte cher.

Loisirs : les sorties sont pas très chères, pour les voyages les avions coûtent relativement chers, mais la plupart des activités sont randos et visites gratuites …

 

Quelles ont été les dépenses supplémentaires liées à la vie étudiante ? (Assurances, livres, …)

 

Assurance santé à 150€ pour les 6 mois.

Frais d’inscription à l’école 150 US$.

 

Coût de la vie comparé à la France ? (+, -, = ?)

 

Un peu moins qu'en France.

 

Est-il possible de trouver un job à côté des cours ? Est-ce facile ?

 

Possible et relativement facile.

 

Bénéficiais-tu d’une aide, d’une bourse ou d’un équivalent aux APL ?

 

Bourse d’études et bourse Aquimob.

 

En tant qu’étudiant, bénéficiais-tu d’avantages ou de promotions ?

 

Entrée gratuite dans les musées.

 

CONSEILS, AVIS ET BONS PLANS

Qu’est ce que t’as le plus aimé ?

 

Les voyages valent vraiment la peine, les paysages sont magnifiques. Comme l’avion est relativement cher, il nous est arrivé plusieurs fois de prendre des bus de 24h pour traverser le pays, mais les paysages sont incroyables et changent super vite.

La population est beaucoup plus aidante qu’en Europe. Il suffit que vous vous arrêtiez dans la rue et que vous ayez une tête de touriste pour qu’on vous propose de l’aide pour trouver votre chemin.

La ville de Buenos Aires est bouillonnante également, je pense qu’en tant que touriste ce n’est pas une très belle ville, quoi que, mais à vivre c’est incroyable parce que c’est très vivant. Il se passe toujours des millions de trucs partout. La culture est super vivante, il y a des concerts, le street-art est super développé et magnifique.

As-tu connu des désillusions ou des surprises ? Si oui lesquelles ?

 

L’adaptation à la culture différente apporte toujours des surprises sur le moment, mais on oublie assez vite.

Le seul truc qui m’a vraiment gênée c’est le comportement de l’université en général, des profs. Certains ne venaient pas sans prévenir, mais les étudiants doivent quand même venir pointer, on a eu un prof hyper machiste qui ne nous calculait pas.

A côté de l’université de Belgrano, Kedge est super organisée au niveau administratif.

 

As-tu rencontré des difficultés durant ton séjour ? Si oui, comment les as-tu résolues ?

 

Pas vraiment. Juste un proprio super relou, mais c’est très courant à Buenos Aires.

 

Quels conseils et bons plans donnerais-tu à ceux qui préparent un échange universitaire dans la même université ?

 

Par rapport à l’université, de ne pas trop en attendre des cours. Mais que sinon tout le reste à côté est fou.

 

 

CONCLUSION

 

Qu’est-ce que l’échange t’a apporté ? Recommanderais-tu cette expérience à un autre étudiant ?

 

Ca m’a apporté un nouveau regard sur la vie (wouhou !). Non en vrai les gens là-bas ne jugent pas du tout comme on a l’habitude de faire, en France au moins, il y a beaucoup moins d’intérêt porté à l’apparence, et ils ont tous des vies beaucoup plus compliquées que nous, à avoir 2 jobs différents en plus de leurs études pour pouvoir payer (sauf dans l’université où j’étais).

C’est vraiment une expérience riche, pas parce que j’ai fait la fête H24,  mais je ne sais pas le fait de vivre avec des gens qui n'ont pas la même vision du tout, ça vous fait changer un peu quand même.

 

Accepterais-tu d’être contacté pour répondre aux questions des étudiants intéressés par cette université ?

 

Oui bien sûr, s’il y a des gens intéressés par l’université après mon témoignage !

1/10
 

​INTERVIEW KEDGE BORDEAUX

Nom de l'UP : Pontificia Universidad Catolica Argentina (UCA)

Étudiante : Anne 

« Anne est partie un semestre en échange universitaire à Buenos Aires, elle nous raconte en détail son expérience en Argentine. Elle semble avoir été bien accompagnée par son université d’accueil pour toutes les démarches ainsi que son intégration ! »

 

INTRODUCTION

 

Présente-toi et présente-nous ton université partenaire en quelques lignes.

 

Je m’appelle Anne, j’ai 23 ans, je suis en M2 à Kedge Marseille et je suis partie en échange pendant 6 mois de février à juillet en Argentine. Mon université d’accueil était la UCA, l’université catholique argentine de Buenos Aires.

 

Pourquoi un échange universitaire et pourquoi cette université ? 

 

Je pensais en côtoyant des étudiants m’intégrer plus facilement à la vie locale. Faire un échange m’a paru également plus simple que de chercher un stage à l’étranger. J’adore la langue espagnole, j’avais fait une classe européenne plus jeune et je voulais découvrir l’Amérique Latine. L’Argentine est un pays développé et qui n’est pas dangereux comme certaines autres destinations de cette région du monde. D’autres pays m’intéressaient mais le hasard de la sélection de Kedge a fait le reste et j’ai sauté sur cette opportunité.

 

Comment s’est passée l’organisation de ton départ ? (Partie administrative, VISA, billet d’avion, …)

 

On entre en Argentine avec un VISA de touriste pour 3 mois, le VISA étudiant se fait ensuite sur place. Contrairement à d’autres universités, la UCA nous accompagne entièrement dans la démarche et de façon très claire. L’obtention du VISA peut en revanche prendre beaucoup de temps mais ce n’est pas un problème, au pire on fait un petit voyage en Uruguay (à 1h en bateau) et c’est reparti pour 3 mois !

Après la constitution de mon dossier j’ai attendu l’acceptation officielle avant de prendre mon billet ce qui du coup faisait assez tard… Normalement pas de raison que le dossier ne soit pas accepté, c’est une formalité mais dans le doute j’ai préféré attendre.

Pour ceux qui voudraient louer une voiture le permis français suffit.

Je n’ai pas fait de vaccins spéciaux, on conseille parfois celui de la fièvre jaune pour les chutes d’Iguaçu mais rien d’impératif.

 

Comment s’est passée ton arrivée ? L’université avait-elle prévu ton accueil ?

 

A mon arrivée, j’étais avec mon père qui avait pris des vacances. En mode touristes, nous sommes allés voir à quoi ressemblait l’université, le vigile nous a gentiment éconduits… A part ça, le jour officiel très bon accueil, nous avons eu une semaine d’orientation avec d’autres étudiants étrangers, le petit déjeuner était prévu et le déjeuner aussi. Ils nous distribuent un plan de la ville, le guide des bus (le Guía T au fonctionnement très spécial).

 

 

CAMPUS

 

Qu’as-tu pensé de ton campus et quelle est la chose qui t’as le plus marqué ? (Taille, localisation, nombre d’étudiants sur le campus, …)

 

Le campus est situé dans le quartier « chic » de Puerto Madero, un peu excentré. C’est un endroit très joli dans le style de la Défense, parfait pour prendre un café en regardant le fleuve à la sortie des cours.

L’université se compose de trois grands bâtiments modernes.

 

Quelles sont les infrastructures dont tu bénéficiais ? (Bibliothèque, complexe sportif, piscine, cantine, wifi, horaires …)

 

Pas de piscine ni de salle de sport ! Mais une grande église avec des messes plusieurs fois par jour !

La bibliothèque est grande et plutôt agréable avec une salle d’emprunt, une salle parlante et une salle silencieuse ; des toilettes et un magasin de photocopies. Elle reste ouverte jusque tard et ouvre aussi le samedi. Wifi disponible partout.  

 

 

LOGEMENT

 

Comment s’est passée ta recherche de logement ? (Aide de l’université, site internet, agence immobilière)

 

Pas de logements proposés par l’université, ni d’aide particulière. Le mieux est de réserver une auberge de jeunesse et de chercher sur place. Les sites internet comme compartodepto ou craiglist proposent des chambres à louer.

 

Où habitais-tu et qu’en as-tu pensé ? (Logement et quartier)

 

J’habitais dans le quartier de Palermo près de Plaza Italia, mais un peu loin de la fac. C’est un quartier branché près des boîtes, restos avec petites maisons et espaces verts. J’étais dans une coloc avec une argentine de 30 ans et un autre étudiant français. On peut trouver tout type de logement, des résidences étudiantes, colocs géantes de 20 personnes, petite coloc posée, logement en famille chez l’habitant.

 

Quels sont les conseils ou remarques que tu donnerais concernant le logement ? Y a-t-il des zones sensibles à éviter ? Avais-tu un couvre-feu ?

 

La plupart des étudiants habitent dans les quartiers de la Recoleta, Palermo ou plus près de la UCA dans le centre vers Congreso ou San Telmo (sympa mais certaines rues craignent un peu le soir). Il faut éviter le quartier de la Boca.

 

COURS

 

Concernant les cours, y a-t-il un large choix ?

 

Oui, RAS.

 

Qu’as-tu pensé des méthodes d’enseignement ? As-tu noté une différence par rapport aux cours dispensés à KEDGE BS ?

 

Il y a des cours PEL pour les étudiants étrangers qui sont faciles à valider et des cours argentins normaux. J’ai pris des cours de marketing avec argentins et un cours PEL. J’ai trouvé qu’il fallait plus apprendre par cœur les cours, mémoriser les diapos des PPT.

 

Que penses-tu de la charge de travail ? Était-elle importante ? Combien d’heures de cours avais-tu en moyenne par semaine ?

 

Charge de travail normale, j’avais environ 13h de cours par semaine.

 

Quelle était la fréquence des examens ? Toutes les semaines ? Tous les mois ? Tous les trimestres ?     

 

Cela dépend des cours. Seule la note du partiel final compte et pour avoir le droit de le passer il faut valider les examens du contrôle continu. Exemple : 3 QCM, ou 1 contrôle + 1 TP …

 

Les professeurs sont-ils facilement accessibles pour poser des questions ?

 

Oui ils sont très abordables.

 

Y a-t-il des cours qui t’ont particulièrement plu ?

 

Pas spécialement, j’ai bien aimé le cours PEL de « Nuevo Cine ».

 

VIE ETUDIANTE

 

Comment s’organise ta vie étudiante sur place ? Comment t’es-tu intégrée ?

 

Il y a aussi l’association d’accueil des étrangers, les Pals qui est très active. C’est sympa pour rencontrer des internationaux. J’ai eu l’impression que les argentins ne socialisaient pas beaucoup pendant les cours. C’est bien du coup de chercher des activités à côté, artistiques, sportives, etc…

 

Que peux-tu nous dire sur les associations étudiantes ?

 

La UCA propose des cours de sport et des activités religieuses mais je n’y ai pas participé.  Un centre culturel mais qui ne propose pas grand-chose, mieux vaut regarder du côté des centres culturels Rojas ou San Martin.

 

Peux-tu nous décrire une semaine type de ton échange ?

 

J’avais cours le soir de 18H30 à 22h environ, pas tous les jours. Je prenais aussi des cours de guitare, de céramique précolombienne et de chant. Et pour les sorties ça ne manque pas à Buenos Aires : ballade au parc, ciné, concert, restos, théâtre, boites etc…

 

ENVIRONNEMENT

 

Est-ce-que les locaux parlent anglais ? (50% ? 10% de la population ?)

 

Ils parlent surtout espagnol et les cours de la fac sont tous en espagnol.

 

Avais-tu pris des cours de langue ? Était-ce nécessaire ?

 

Non, la fac demande un niveau C1 et fait passer un test à l’entrée. Pour les étudiants qui n’ont pas ce niveau il y a des cours payants obligatoires.

 

Quel temps faisait-il ? 

 

Beau plutôt chaud et ensoleillé comme dans le sud de la France. Mais attention il fait tout de même bien froid en hiver et beaucoup de maisons n’ont pas de vrai chauffage.

 

Est-ce que l’université et la ville étaient bien desservies ? (Bus, tram, métro, fréquence, horaires)

 

Elle est environ à 10-15m à pied de la Plaza de Mayo. Et des bus y vont directement comme le 111 par exemple.

 

Que peux-tu nous dire sur le pays, les habitants et la culture locale ?

 

L’Argentine est un grand pays assez diversifié au niveau paysage et culture selon les provinces. Buenos Aires est une super ville mais je ne me suis pas sentie très dépaysée, le style de vie ne change pas radicalement de l’Europe. Il y a d’autres régions où la culture indienne et le folklore sont beaucoup plus présents.

 

Quels sont les sports les plus populaires ?

 

Le football, il faut choisir son camp entre Boca ou Rivers !

 

Quels sont les événements à ne surtout pas rater ?

 

J’ai bien aimé le festival de musique Lollapalooza, il y avait de grosses têtes d’affiches, si vous avez la chance d’y être à la bonne époque !

 

Qu’as-tu pu visiter ? Qu’est-ce que tu nous conseillerais ?

 

J’ai visité une partie de la Patagonie, vu le magnifique glacier Perito Moreno et fait du trekking à El Chalten. J’ai aussi visité les chutes d’Iguaçu dans la région tropicale de Misiones, très impressionnant ! J’ai terminé par un road trip du côté de Salta en passant par le Salar d’Uyuni en Bolivie. Je recommande tout ! J’aurais adoré faire la Péninsule de Valdès je le conseille pour les amoureux de la faune marine.

 

COÛT DE LA VIE

 

Quel a été en moyenne et mensuellement le coût de la vie ? Peux-tu nous en donner les détails ? (Nourriture, internet, forfait téléphonique, transport, loisir, vêtement, …)

 

Je dirais environ 400€ de loyer et 400/500€ pour le reste.

 

Quelles ont été les dépenses supplémentaires liées à la vie étudiante ? (Assurances, livres, …)

 

Assurance médicale obligatoire que j’ai prise avant de partir. Des photocopies …

 

Coût de la vie comparé à la France ? (+, -, = ?)

 

Presque aussi cher, la plupart des produits sont à un prix équivalent, les produits importés sont plus chers mais les restos, l’alcool ou le transport sont moins chers.

Le Nutella est carísimo, faites vos réserves mais il y a le dulce de leche pour remplacer.

 

Est-il possible de trouver un job à côté des cours ? Est-ce facile ?

 

Je ne sais pas.

 

Bénéficiais-tu d’une aide, d’une bourse ou d’un équivalent aux APL ?

 

Non.

 

En tant qu’étudiant, bénéficiais-tu d’avantages ou de promotions ?

 

Non, pas particulièrement.

 

CONSEILS, AVIS ET BONS PLANS

 

Qu’est-ce que t’as le plus aimé ?

 

J’ai aimé l’ambiance culturelle de la ville, il y a toujours quelque chose à faire à n’importe quelle heure.

 

As-tu connu des désillusions ou des surprises ? Si oui lesquelles ?

 

J’ai trouvé assez dur de se lier d’amitié avec les argentins, même si ce n’est pas impossible, on est souvent avec des internationaux pour les soirées et en cours ce n’est pas le meilleur endroit non plus.

 

As-tu rencontré des difficultés durant ton séjour ? Si oui, comment les as-tu résolues ?

 

Pas spécialement.

 

Quels conseils et bons plans donnerais-tu à ceux qui préparent un échange universitaire dans la même université ?

 

Essayez de voyager si vous en avez l’occasion, l’Argentine est un pays immense très varié et qui a de magnifiques paysages à offrir.

 

CONCLUSION

 

Qu’est-ce que l’échange t’a apporté ? Recommanderais-tu cette expérience à un autre étudiant ?

 

J’ai pu me faire une très bonne amie argentine et des amis internationaux. J’ai adopté pendant mon échange un mode de vie proche du mien mais tout de même différent, j’en retiens de la musique, des films, des recettes de cuisine, des petites habitudes etc…

Je recommande évidemment, après vous aurez envie de repartir !

 

Accepterais-tu d’être contactée pour répondre aux questions des étudiants intéressés par cette université ?

 

Oui.

1/5