0 (1).png
 

​INTERVIEW KEDGE Bordeaux

Programme PGE  

Nom de l'UP : Sungkyunkwan University (SKKU) - Séoul

INTRODUCTION

 

Présente-toi et présente nous ton université partenaire en quelques lignes

 

Actuellement en stage de fin d’étude, j’ai décidé l’année dernière de partir à SKKU en Corée du Sud. Université la plus ancienne de Corée du Sud, elle est très bien située, au centre d’un quartier étudiant où tu pourras trouver tout ce qui est nécessaire pour t’amuser (Restaurants, karaoké, cinéma, boutiques...).

Pourquoi  un échange universitaire et pourquoi cette université ?

 

Tout simplement pour découvrir une nouvelle culture et pour me perfectionner en langue. Cette université m’a tout d’abord attirée pour son programme MBA (Mais il est très dur de s’inscrire à ces cours sachant que tout se joue au shotgun et que les coréens sont bien meilleurs que nous à ce jeu ;-) ). J’ai aussi et surtout choisi cette université pour Séoul, une ville que je connaissais peu mais dont je n’avais que des bons échos.

 

Comment s’est passée l’organisation de ton départ ? (partie administrative, VISA, billet d’avion, …)

 

Nous étions assez peu encadrés par l’école mais il est assez simple de se renseigner sur internet. Si vous êtes vraiment fainéants, vous pouvez même partir sans visa et le faire là-bas (Je crois qu’on peut résider 90 jours en Corée sans) mais c’est une solution que je déconseille (Longue attente alors qu’on peut se le faire envoyer chez soi en France depuis l’ambassade). Le service « Study abroad » de l’école est tout de même très réactif et vous pourrez compter sur lui si vous rencontrez un quelconque souci. Le billet d’avion coûte assez cher, je conseille de le prendre 3 mois en avance.

 

Comment s’est passée ton arrivée ? L’université avait-elle prévu ton accueil ?

 

L’université avait prévu un service de transport payant (Et assez cher) donc mieux vaut prendre le bus (Cinq fois moins cher...) même s’il ne vous dépose pas directement devant votre dortoir.

 

 

LE CAMPUS

 

Qu’as-tu pensé de ton campus et quelle est la chose qui t’as le plus marqué ? (taille, localisation, nombre d’étudiants sur le campus, …)

 

Comme beaucoup de campus étranger, il est gigantesque puisqu’il regroupe à peu près toutes les filières (Droit, Commerce, Art...). Des installations assez impressionnantes (Salle de concert, supermarché, librairie, immense bibliothèque, café) et un RU qui propose plusieurs pôles (Coréen, chinois, japonais et fast food). On peut même y trouver un temple traditionnel coréen.

 

Quelles sont les infrastructures dont tu bénéficiais ? (bibliothèque ? complexe sportif ? piscine ? cantine ? wifi ? horaires ? …)

 

Comme je le disais plus haut les installations sont nombreuses. La wifi est (heureusement) gratuite mais bloquée sur internet explorer (Le pays de Samsung... L’université leur appartient d’ailleurs...) mais il existe des applications pour installer IE sur les macs.

 

 

LE LOGEMENT

 

Comment s’est passée ta recherche de logement ? (aide de l’université ? site internet ? agence immobilière ?)

 

J’ai choisi la solution du dortoir : Propre, moderne, bien situé et plus social. L’immobilier est cher mais il est toujours possible de trouver de bonnes affaires (Colocations ou toutes petites chambres très peu chères).

 

Où habitais-tu et qu’en as-tu pensé ? (logement et quartier)

 

J’habitais à côté de l’université et comme je l’ai dit plus haut, c’était un très bon quartier.

 

Quels sont les conseils ou remarques que tu donnerais concernant le logement ? Y a-t-il des zones sensibles à éviter ? Avais-tu un couvre-feu ?

 

Pas vraiment de zones sensibles étant donné que la Corée est très safe mais attention à ne pas habiter trop loin car le métro est assez blindé (Et pas donné). Mauvais point du dortoir : Nous avions un couvre-feu de 1h à 5h... Assez ennuyant mais on peut survivre.

 

 

LES COURS

 

Concernant les cours, y a-t-il un large choix ?

 

Pas vraiment mais on s’y retrouve.

 

Qu’as-tu pensé des méthodes d’enseignement ? As-tu noté une différence par rapport aux cours dispensés à KEDGE BS ?

 

Je dirais que les cours étaient du niveau et de la qualité de ceux de Kedge.

 

Que penses-tu de la charge de travail ? Etait-elle importante ? Combien d’heures de cours avais-tu en moyenne par semaine ?

 

Comme dit plus haut, c’était du niveau de Kedge et nous avions à peu près autant d’heures de cours. Les profs sont assez conciliants et il n’est pas compliqué d’avoir la moyenne en travaillant un minimum.

 

Quelle était la fréquence des examens ? Toutes les semaines ? Tous les mois ? Tous les trimestres ?

 

Deux examens durant le semestre. Certains cours n’avaient pas d’examens mais étaient en contrôle continu.

 

Les professeurs sont-ils facilement accessibles pour poser des questions ?

 

Les professeurs, comme pratiquement tous les coréens, sont très gentils et accessibles.

 

Y a-t-il des cours qui t’ont particulièrement plu ?

 

Un cours qui s’appelait Business Simulation Game. Un peu plus de travail que les autres mais très intéressant.

 

 

LA VIE ÉTUDIANTE

 

Comment s’organise ta vie étudiante sur place ? Comment t’es-tu intégré ?

 

On reste beaucoup entre étudiants étrangers et je ne crois pas qu’il y ait quelqu’un qui ne se soit pas vraiment intégré. De grosses soirées sont organisées dès l’arrivé où tu pourras rencontrer des exchanges students.

 

Que peux-tu nous dire sur les associations étudiantes ?

 

A part pour le Melting Potes local, nous n’étions pas vraiment en contact avec eux.

 

Peux-tu nous décrire une semaine type de ton échange ?

 

Visites culturelles, restaurants (Pas chers du tout), soirées étudiantes et des cours.

 

ENVIRONNEMENT

 

Est-ce-que les locaux parlent anglais ? (50% ? 10% de la population ?)

 

Les coréens de notre génération oui, pour le reste... 10% ?

 

Avais-tu pris des cours de langue ? Etait-ce nécessaire ?

 

J’en ai pris mais ce n’était pas nécessaire et on n’a vraiment pas appris grand-chose. Je conseillerai juste d’apprendre l’alphabet (On peut le faire en une après-midi et ça peut être pratique pour se repérer).

 

Quel temps faisait-il ?

 

Très beau pendant deux mois et très froid le reste.

 

Est-ce que l’université et la ville étaient bien desservies ? (bus, tram, métro ? fréquence ? horaires ?)

 

Métro très développé et assez facile d’accès.

 

 

CULTURE LOCALE

 

Que peux-tu nous dire sur le pays, les habitants et la culture locale ?

 

Je n’ai visité que Séoul mais même en 4 mois, je n’en ai pas fait le tour. Les coréens sont très gentils et très respectueux (Mis à part quelques très rares exceptions). La culture est très différente de la nôtre (Respect des personnes âgées très présent, une société très superficielle...) et un peu schizophrène. Il y a une vraie rupture entre les différents quartiers et chacun d’entre eux a une « ambiance ».

 

Quels sont les sports les plus populaires ?

 Le baseball.

Quels sont les évènements à ne surtout pas rater ?

 

Chuseok (Leur Thanksgiving), la fête des lanternes, la fête de l’université... Il y a des évènements à peu près tout le temps.

 

Qu’as-tu pu visiter ? Qu’est-ce que tu nous conseillerais ?

 

Il faut prendre le temps de visiter un peu tous les quartiers. Gangnam pour son côté moderne qui  cohabite avec des temples bouddhistes, Insadong le quartier traditionnel, Hongdae pour ses soirées, Myeong Dong pour faire les magasins, Itaewon pour son quartier des expatriés... Pour ne citer que les plus célèbres.

 

 

COÛT DE LA VIE

 

Quel a été en moyenne et mensuellement le coût de la vie ? Peux-tu nous en donner les détails ? (nourriture, internet, forfait téléphonique, transport, loisir, vêtement, …)

 

Ça correspond au niveau de vie parisien en dehors du fait que les restaurants et les sorties sont beaucoup moins chers mais que la nourriture en général (Et surtout les fruits et les légumes) n’est vraiment pas donnée...

 

Quelles ont été les dépenses supplémentaires liées à la vie étudiante ? (assurances, livres, …)

 

Une assurance santé à l’international et des livres pour certains cours mais ça n’a pas été mon cas (Imprimante payante à la bibliothèque).

 

Coût de la vie comparé à la France ? (+, -, = ?)

 

Un peu plus.

 

Est-il possible de trouver un job à côté des cours ? Est-ce facile ?

 

Je ne connais personne qui avait un job à côté mis à part quelqu’un qui faisait un stage mais je ne pense pas que ce soit simple...

 

Bénéficiais-tu d’une aide, d’une bourse ou d’un équivalent aux APL ?

 

Aucune aide mais il est possible d’en avoir.

 

En tant qu’étudiante, bénéficiais-tu d’avantages ou de promotions ?

 

Pour les soirées étudiantes, à condition de s’inscrire en avance, pour le reste, je ne suis pas sûre.

 

 

CONSEILS, AVIS ET BONS PLANS

 

Qu’est-ce que t’as le plus aimé ?

 

L’ambiance étudiante, la culture, la gastronomie...

 

As-tu connu des désillusions ou des surprises ? Si oui lesquelles ?

 

J’étais au courant pour le couvre-feu mais c’était quand même assez lourd. Le pire étant que nous n’avions pas de cuisine (C’était le seul dortoir dans ce cas et on ne devait être qu’une vingtaine d’étudiants étrangers donc il faut juste avoir un peu de chance) alors qu’il y avait une salle de musculation...

 

As-tu rencontré des difficultés durant ton séjour ? Si oui, comment les as-tu résolues ?

 

Pas vraiment de difficulté ...

Quels conseils et bons plans donnerais-tu à ceux qui préparent un échange universitaire dans la même université ?

 

Se renseigner un peu sur la culture et les règles de vie.

 

CONCLUSION

 

Qu’est-ce que l’échange t’a apporté ? Recommanderais-tu cette expérience à un autre étudiant ?

 

C’était un échange très enrichissant et très dépaysant. Je trouve que c’est un bon compromis entre les pays d’Asie très chers (Japon, Singapour...) et ceux un peu moins « développés » et pas toujours très sûrs. De plus, la Corée est assez peu connue et vous aurez forcément des surprises en arrivant. Je le recommanderai sans hésiter.

 

Accepterais-tu d’être contactée pour répondre aux questions des étudiants intéressés par cette université ?

 

Pas de problème, je l’ai déjà fait. Mais je vous conseille de vous renseigner auprès de ceux qui sont partis il y a moins longtemps car les choses évoluent assez rapidement (Au niveau de Kedge et/ou de la Corée).

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/13
0 (1).png

​INTERVIEW KEDGE BORDEAUX

Programme concerné : PGE  

Nom de l'UP : Sungkyunkwan University (SKKU) - Séoul

Étudiante : Anaïs OLIVEIRA

INTRODUCTION 

Présente-toi et présente-nous ton université partenaire en quelques lignes.

 

Je suis Anaïs Oliveira, actuellement étudiante en 2ème année de Master à KEDGE Bordeaux et l’année dernière j’ai décidé de faire un échange universitaire au sein de Sungkyunkwan University à Séoul lors de ma première partie d’année de césure. Cette université est très bien classée et réputée en Corée du Sud, elle est également bien située puisqu’elle se trouve à Séoul, à quelques stations de métro des lieux importants. Nous étions huit étudiants de KEDGE à partir faire notre échange à SKKU chaque semestre.

 

Pourquoi un échange universitaire et pourquoi cette université ? 

 

J’avais déjà fait un échange universitaire en Écosse, lors de ma 2ème année de DUT, c’est une expérience très enrichissante qui permet d’améliorer son anglais, de rencontrer d’autres étudiants venant de pays différents. Cela faisait quelques années que j’étais intéressée par la culture coréenne, j’ai fait un diplôme universitaire de langue coréenne, j’avais eu l’opportunité d’aller étudier deux mois et demi près de Séoul. Je souhaitais donc y retourner pour une plus longue durée, parmi les universités partenaires SKKU était l’une des plus réputées, après Yonsei University je pense. D’autre part, le fait qu’elle soit à Séoul est un gros avantage, cela permet de sortir plus facilement.

 

Comment s’est passée ton arrivée ? As-tu eu une journée d’intégration ? 

 

Je suis arrivée fin août, il faisait très chaud et humide, c’est un peu difficile à supporter durant la journée, je n’ai pas eu de mal à trouver mon logement, le système de métro en Corée du Sud est très bien organisé, tout est indiqué. Le lundi suivant mon arrivée, tous les étudiants en échange étaient convoqués dans un bâtiment de l’université pour l’intégration, des documents nous étaient remis et nous avons été classés par groupe et nous avons assisté à un amphi de présentation. Ensuite chaque groupe faisait la visite du campus, c’était également le moment de rencontrer le « buddy » qui nous avait été attribué. Le soir nous avons eu une soirée d’intégration dans un bar, organisée par l’association d’accueil des étudiants étrangers (comme InterAct, Melting Potes et Welcome) à SKKU, le « Hi-club ».

CAMPUS 

 

Qu’as-tu pensé de ton campus ? Quelles infrastructures étaient à ta disposition ? 

 

Le campus est assez grand, il y a deux restaurants universitaires ainsi que des fast foods à l’intérieur des bâtiments (Mom’s Touch, Subway). Les étudiants ont cours dans différents bâtiments, par exemple j’avais cours dans l’international hall et dans le business hall, une salle est également à disposition dans ce dernier bâtiment pour un prix très raisonnable (15 000 ou 20 000 wons par mois je crois). Un service de poste est également disponible dans le 600th century hall, si les étudiants souhaitent envoyer des colis, ce que j’ai fait avant de repartir en France, comme j’avais un peu trop d’affaires. Le seul point négatif est le fait que le business hall est assez loin de l’entrée et la route pour y aller est en pente, ce qui fait qu’il faut prévoir plus de temps lorsque l’on a cours dans ce bâtiment et surtout on arrive en ayant très chaud. Enfin, une navette est disponible et relie les différents bâtiments mais le matin elle est tellement remplie que ce n’est pas trop possible de rentrer dedans.

 

Comment s’est passée ta recherche de logement ? (Recherches sur internet, aide de l’université, agence immobilière) 

 

Concernant le logement, cela a été très simple, j’ai juste demandé à être dans les dortoirs de l’université. SKKU nous avait envoyé un mail pour savoir si nous souhaitions être logés sur le campus, et ainsi réaliser un virement international pour le règlement du loyer des quatre mois (en dollars), le virement est à réaliser assez rapidement.

 

Où conseillerais-tu de se loger et quels endroits à éviter ? 

 

J’ai eu une très bonne expérience au sein des dortoirs, j’étais à la M-House située à cinq minutes de l’université et à cinq minutes du métro. J’étais en colocation avec cinq autres étudiantes, nous étions deux par chambre, je me suis très bien entendue avec elles dès le début. Le seul bémol du dortoir est le couvre-feu de 1h à 5h. Je recommande le dortoir, vivre avec d’autres étudiants de SKKU permet de lier des liens assez rapidement et les conditions de vie sont suffisantes pour un séjour de quatre mois (il faudra néanmoins acheter sa vaisselle). Le quartier de l’université est pas mal, il y a des bars, beaucoup de restaurants, des karaokés mais pas de boîtes de nuit. Le quartier près de Séoul Station peut être pas mal, il est sur la même ligne que l’arrêt allant à SKKU, c’est rapide à faire en métro. Le quartier de Hongdae est connu pour ses boîtes de nuit et magasins, y habiter serait pratique si on sort beaucoup mais il faut compter plus de temps pour aller sur le campus.

 

 

COURS 

 

Y-a-t-il un large choix de cours ? 

 

Le choix de cours est assez large, un fichier Excel avait été envoyé par SKKU pour que nous puissions choisir un peu avant la rentrée. Nous pouvions choisir jusqu’à trois cours de niveau master sur la plateforme de l’université (un module est à installer sur l’ordinateur), il faut être très rapide puisque c’est au shotgun. Cependant parmi les trois cours que j’avais sélectionnés, j’en ai seulement suivi qu’un, quelques jours après mon choix j’ai reçu un mail de deux professeurs pour me dire que les cours auxquels je m’étais inscrite étaient disponibles que pour les étudiants coréens. Des cours uniquement pour les étudiants internationaux sont proposés, il faut être rapide pour s’y inscrire, ils sont généralement très rapidement complets.

 

Qu’as-tu pensé des méthodes d’enseignement ? As-tu noté une différence par rapport aux cours enseignés à Kedge BS ? 

 

En Corée du Sud, l’apprentissage est plus basé sur la théorie que sur la pratique, il y avait beaucoup de tests ou de présentations orales où les étudiants apprenaient par cœur, il y avait moins d’improvisation. Dans presque tous les cours, il y avait des travaux de groupe, mais être le seul étudiant étranger posait un peu problème, les coréens parlaient beaucoup coréen entre eux et non anglais.

 

Combien d’heures de cours avais-tu en moyenne par semaine ? 

 

Je devais choisir cinq cours et chacun d’eux représentait trois heures par semaine, j’avais donc quinze heures de cours par semaine.

 

Les professeurs sont-t-il disponibles pour répondre aux questions ? 

 

Oui, les profs sont assez disponibles et très sympas, mais je pense aussi que cela dépend des profs, certains peuvent avoir eu de mauvaises expériences avec des étudiants internationaux et être moins sympas.

 

Quels enseignements as-tu le plus appréciés et pourquoi ? 

 

J’ai eu un cours de marketing strategy où le prof était vraiment impliqué dans son cours, il nous avait ramené par exemple de la vodka ou du papier toilette noir, parce que nos études de cas portaient sur ces produits. Dans les cours en général, les professeurs prennent exemple sur des cas ou entreprises coréennes, ce qui permet d’en apprendre plus sur le pays.

 

 

VIE ETUDIANTE 

 

Comment s’organise ta vie étudiante sur place ? Est-ce facile de s’intégrer ? 

 

Je n’ai pas eu de difficultés à m’intégrer, je restais beaucoup avec mes colocs et rapidement on a rencontré d’autres étudiants pendant les cours ou les soirées. Lorsque l’on est en échange, je pense que c’est facile de se lier avec d’autres étudiants également en échange, c’est un peu plus compliqué si on veut se rapprocher des coréens. Le nombre d’heures de cours par semaine permet d’avoir plein d’activités à côté et de sortir assez souvent.

 

Quelle langue utilisais-tu le plus pour communiquer ? 

 

J’utilisais le plus souvent l’anglais et le français, j’avais des colocs françaises donc je parlais avec elles en français. Connaissant le coréen, cela a été très utile lorsque j’ai voyagé à travers la Corée du Sud, la majorité des Coréens ne parlent pas anglais, savoir quelques mots permet de se débrouiller.

 

Est-il nécessaire d’avoir une bonne maîtrise de la langue ? 

 

Je pense qu’on peut toujours se débrouiller avec l’anglais surtout si on est à Séoul, mais les Coréens ne sont pas très à l’aise avec cette langue, donc il peut être utile de connaître l’alphabet pour pouvoir lire les mots, certains ressemblent à l’anglais, ou du moins savoir quelques mots utiles pour communiquer.

 

 

ENVIRONNEMENT 

 

L’université est-elle bien desservie par les transports en commun ? 

 

Oui elle est très bien desservie, la station de métro Hyehwa (ligne 4) est à cinq minutes à pied, il est également possible de prendre une petite navette qui va de la station de métro jusqu’au campus. Le matin la navette est remplie, il est préférable de faire le chemin à pied.

 

Que peux-tu nous dire sur les habitants, la culture du pays ? 

 

La Corée du Sud est très collectiviste, les notions de partage et de respect des plus anciens sont très importantes. On peut le voir rien qu’en regardant la nourriture, beaucoup de plats sont à partager. Il peut arriver que des vielles personnes vous poussent dans le métro, et personne ne dira rien puisqu’il faut les respecter. En général, les Coréens sont très sympas, bien sûr il peut arriver que certains vous fixent ou regardent bizarrement dans le métro. La barrière de la langue peut parfois être gênante mais cela n’empêche pas forcément la communication. Les Coréens se ressemblent au niveau du style, la coupe de cheveux ou les vêtements, je pense que cela vient également de cette partie collectiviste.

 

Quels sont les évènements incontournables ? 

 

Lors du premier semestre un festival est organisé sur le campus de l’université, il y a à manger, à boire, des animations et des concerts. Quand j’y étais le chanteur Crush était venu chanter, il est assez connu en Corée du Sud. Je crois qu’il y a également un autre festival au deuxième semestre. Le Hi-Club organise d’autres évènements, par exemple en début de semestre, « the 6 Club Party » était une soirée où l’on avait un pass pour 6 clubs à Itaewon, ce qui permettait de connaître les différentes boîtes de nuit.

 

 

COÛT DE LA VIE 

 

Quel budget faut-il pour vivre correctement dans ce pays ? Quelles étaient le montant de tes dépenses en moyenne par mois ? 

 

Je retirais entre environ 150 000 wons par semaine, ce qui fait environ 115€, donc environ 460€ par mois. Beaucoup d’argent allait dans la nourriture et les sorties en boîte ou dans les bars. Et une autre partie dans tout ce qui est cosmétique ou autres dépenses.

 

Que penses-tu du coût de la vie là-bas comparé à celui de la France ? 

 

C’est beaucoup moins cher en Corée du Sud, on peut manger pour 5 000 wons (3€ environ) mais le fait de manger souvent au restaurant et sortir revient quand même cher. Cependant, les fruits sont plus chers en Corée du Sud. Dans sa globalité la Corée du Sud est moins chère, je suis allée au Japon et j’ai vite remarqué que c’était un peu plus cher. Si vous allez dans des magasins du type H&M ou Forever21, les prix sont les mêmes qu’en France.

 

As-tu bénéficié d’une bourse ou d’une aide financière pour ton échange ? 

 

Oui, j’ai bénéficié de la bourse Aquimob, je recevais 400€ par mois et à côté j’ai pris l’offre Student Expat au Crédit Agricole, qui me permettait d’avoir les frais de retrait remboursés et une carte Visa premier.

 

Qu’est-ce que tu as le plus apprécié ? 

 

J’ai pu découvrir toute l’étendue de la cuisine coréenne et les divertissements, comme le karaoké (noraebang) qui est devenu une activité hebdomadaire pendant mon semestre. Pendant les vacances de Chuseok (jours fériés), j’ai pu partir avec des amis pour visiter différentes villes de Corée du Sud et faire des randonnées. Ce que j’ai le plus apprécié, ce sont les rencontres et les différents voyages, j’en garde d’excellents souvenirs.

 

As-tu eu des déceptions et des surprises ? Si oui, lesquels ? 

 

Je n’ai pas eu de déceptions mais bien sûr certaines choses peuvent surprendre, par exemple le fait que beaucoup de coréens crachent dans la rue. Au niveau du travail, j’ai eu un peu de mal avec un cours et même si je n’ai pas eu une superbe note, lorsqu’elle était traduite en système de lettre, cela donnait finalement un bon résultat. Il ne faut donc pas trop stresser au niveau des cours même si certains cours demandent pas mal de travail avant la semaine de révision.

 

 

CONSEILS, AVIS ET BONS PLANS

 

Quels derniers conseils donnerais-tu aux futurs étudiants qui partiront avec cet échange ? 

Voyagez un maximum en dehors de Séoul, la capitale n’est pas forcément la plus représentative d’un pays, il y a beaucoup de belles villes à découvrir. Testez le karaoké coréen, même si vous ne chantez pas très bien, c’est un excellent moyen de s’amuser. Et faites attention à ne pas perdre votre carte de crédit, j’ai connu au moins trois personnes qui l’ont perdue pendant l’échange, après il y a toujours moyen de s’arranger avec ses amis !

 

 

CONCLUSION 

 

Qu’est-ce que t’a appris cet échange ? 

 

J’ai appris à appréhender les choses différemment, le fait de découvrir une autre culture nous fait changer notre manière de considérer certaines situations. J’ai appris à être plus ouverte. J’ai appris également à manger plus épicé et à gérer des travaux de groupe avec des personnes qui ne parlent pas très bien anglais.

 

Recommanderais-tu cette expérience à un autre étudiant ?

 

A 100%, la Corée du Sud est le pays idéal pour faire son échange, tous les étudiants que j’ai rencontrés ont été plus que satisfaits !

  • Facebook Social Icon