• Facebook Social Icon

INTERVIEW KEDGE MARSEILLE

IBBA

Name of the university : Universidad Carlos III - Madrid

GENERAL ABOUT THE UNIVERSITY

Distance from the city centre ?

  1. 9km or more.

  2. 6-8km.

Do you have to travel long distances between campuses in order to attend classes in your university ? 

​Both : No.

 

At your university, is the food better and cheaper than in KEDGE and how much does a full meal (salad, warm food, bread) cost at your university's restaurant ?

  1. Yes, 3-4€.

  2. No, 3-4€.

Compared to KEDGE, is there more or less work at school ?

Both : Less.

How long are the school days ? Describe your normal day at school.

  1. We have classes of 1:30h, as much 3 each day.

  2. Each class lasts 1:30 mins and is twice a week.

 

LIVING

 

In higher education, the students usually live ...

At home with parents, both said. 

How about the exchange students at your home university, how do they usually live ?

Private apartments, both said.

How do you travel from home to school ?

Both use public transportation.

In my city, the easiest way to get around is ...

Both think that by public transportation.

How much does a monthly public transportation ticket cost for students ?

Both say the ticket is around 16-20€.

Something we need to know about your city's transportation ?

Nada.

 

INTERNATIONAL STUDENTS

 

How many exchange students do you think your school has per semester?

  1. Below 50.

  2. 75-100.

Is there an organisation like Interact in your school? If YES, what is the name of the organisation ?

  1. I don't know.

  2. No.

Are there more activities for international students than here in KEDGE ?

  1. I have no clue !

  2. Disagree. 

 

CULTURE OF THE COUNTRY

 

What is the best thing about your country you study in ?

  1. Not so much pressure over students.

  2. WEATHER AND PARTIES.

What do you miss the most from home ? It can be anything, abstract or concrete.

  1. People obviously, but also my life there which I think is better organised.

  2. Friends.

What is the best traditional food of the region you study ?

  1. Cocido madrileño.

  2. Tapas.

 

GO HERE

 

What is THE student event/party/trip every student should see and experience in your university ?

  1. University parties at FABRIK.

  2. Welcome and goodbye party (Charlie´s).

Give a few touristic tips about the city your home university is located in. What to see ?

  1. Plaza del Sol, Gran Via ...

  2. Prado museum, retiro park, chueca, malasaña. 

WHY should a student go on exchange to your home university ? Your time to sell your university to us.

  1. Because it has a great university soul and the educational part is not very heavy, so you have much more free time.

  2. Because Spain is cool.

Please reload

 

INTERVIEW KEDGE MARSEILLE

IBBA

Nom de l’UP : Universitat de Valencia

Étudiante : Beatriz PRADAS

 

INTRODUCTION

Présente-toi et présente-nous ton université partenaire en quelques lignes.

Je m’appelle Beatriz PRADAS, j’ai 20 ans et je viens de Valence en Espagne. L’université de Valence est une université fondée il y a plus de 5 siècles. C’est une université publique qui de nos jours propose des études dans tous les domaines : sciences expérimentales, sciences de la santé, études d’ingénieur, sciences sociales, économiques et juridiques. C’est une université qui se compose de 3 campus universitaires situés dans la ville de Valence ainsi qu’un campus en dehors de la zone métropolitaine à Ontinyent. Quant à moi, j’étudie International Business sur le campus de Tarongers, un campus qui est très bien desservi par les transports en commun. Il est facile d’aller dans le centre-ville qui en plus est situé près de la plage.

Pourquoi un échange universitaire et pourquoi cette université ?

Je pense que de nos jours qu’un échange universitaire est nécessaire pour tout étudiant. Un échange permet de non seulement connaître de nouvelles cultures et des gens qui viennent de pays complètement différents mais aussi de se connaître soi-même. Je conseillerais l’échange universitaire à Valence car il y a une très bonne entente entre les étudiants. En effet, l’université accueille chaque année en moyenne 700 étudiants ce qui fait d’elle, la deuxième université européenne pour l’accueil des étudiants internationaux. En plus de profiter du beau temps et de toutes les activités que l’on peut faire à Valence vous bénéficierez aussi si vous étudiez là-bas d’un cadre académique très favorable.

Comment se passe l’arrivée des étudiants internationaux ? Y a-t-il une journée d’intégration ?

Il y a des journées d’accueil où nous assistons à des réunions d’information destinées à tous les étudiants arrivant à l’université. On nous remet divers documents (emploi du temps, login et autres). De plus, un service de mentoring est proposé grâce auquel on peut bénéficier de l’aide d’étudiants de l’université pour faciliter notre intégration. Chaque étudiant international a un étudiant référent qui s’occupe de lui pendant son échange. L’étudiant référent à son arrivée s’occupe également de lui faire visiter le campus.

 

 

CAMPUS

Qu’as-tu pensé de ton campus ? Quelles infrastructures étaient à ta disposition ?

Le campus de Tarongers est super ! Il offre beaucoup de services aux étudiants comme des infrastructures sportives, des cafétérias, des librairies et papeteries et un centre de langues.

Comment s’est passée ta recherche de logement ? (Recherches sur internet, aide de l’université, agence immobilière)

L’université propose des résidences étudiantes. Elle propose en partenariat avec des agences immobilières des appartements dont les annonces sont mises en ligne sur le site de l’université.

Où conseillerais-tu de se loger et quels endroits à éviter ?

Je conseillerais d’habiter dans les résidences étudiantes ou dans des collocations situées dans la zone de Blasco Ibañez qui est une zone où toutes les commodités sont à proximité telles que les supermarchés, les pharmacies et les papeteries. Il y aussi plein de restaurants et bars très abordables pour aller boire un verre entre amis.

COURS

Y-a-t-il un large choix de cours ?

Oui, en fonction du niveau d’études, plusieurs matières sont proposées dans différents domaines comme l’économie et les sciences.

Qu’as-tu pensé des méthodes d’enseignement ? As-tu noté une différence par rapport aux cours enseignés à Kedge BS ?

Oui, il y a des différences notables. A l’université de Valence, les cours sont beaucoup plus théoriques tandis qu’à Kedge les cours sont plus pratiques.

Combien d’heures de cours avais-tu en moyenne par semaine ?

Cela dépend du nombre de matières que l’étudiant a à chaque semestre. Généralement, chaque matière est divisée en 1h30 de cours théorique et 1h30 de travaux pratiques.

Les professeurs sont-t-il disponibles pour répondre aux questions ?

Oui, on peut toujours leur poser des questions avant, pendant et après les cours. En plus, ils sont généralement disponibles par mail et ils proposent des séances de tutorats pour aider les étudiants.

VIE ETUDIANTE

Comment s’organise la vie étudiante sur place ? Est-ce facile de s’intégrer ?

Il y a beaucoup d’étudiants Erasmus. Il y a tout le temps des évènements, il est donc facile de connaître des gens et de s’intégrer.

 

Quelle langue utilisais-tu le plus pour communiquer ?

L’espagnol.

Est-il nécessaire d’avoir une bonne maîtrise de la langue ?

Oui, il faut avoir un bon niveau.

ENVIRONNEMENT

L’université est-elle bien desservie par les transports en commun ?

Oui, des réseaux de tramway et de bus desservent le campus de Tarongers et communiquent avec le reste de la ville.

Que peux-tu nous dire sur les habitants, la culture du pays ?

Les habitants sont très chaleureux.

Quels sont les évènements incontournables ?

Si vous êtes au mois de mars à Valence il faut aller voir les Fallas, la festivité locale de Valence. Vers le mois d’avril a lieu le « Festival Paellas », un autre évènement incontournable. Il réunit tous les étudiants de la ville pour partager un moment convivial et déguster de la paella.

COUT DE LA VIE

Quel budget faut-il pour vivre correctement dans ce pays ? Quelles étaient le montant de tes dépenses en moyenne par mois ?

Le budget à prévoir n’est pas très élevé, je pense qu’avec 500€ par mois on peut très bien vivre. Il faut compter un loyer minimum de 200€ par mois et 150€ de dépenses par mois en nourriture.

Que penses-tu du coût de la vie là-bas comparée à celui de la France ?

À Valence, les prix sont beaucoup plus faibles qu’en France.

As-tu bénéficié d’une bourse ou d’une aide financière pour ton échange ?

Non.

Qu’est-ce que tu as le plus apprécié ?

Tout est super dans cette ville ! J’ai tout apprécié.

As-tu eu des déceptions et des surprises ? Si oui, lesquels ?

Non.

 

 

CONSEILS, AVIS ET BONS PLANS

Quels derniers conseils donnerais-tu aux futurs étudiants qui partiront avec cet échange ?

Je leur dirais de bien profiter de cette expérience et de la magnifique ville de Valence.

CONCLUSION

Qu’est-ce que t’as appris cet échange ?

J’ai pu avoir plus d’autonomie.

Recommanderais-tu cette expérience à un autre étudiant ?

Oui, c’est une superbe expérience !

Please reload

  • Facebook Social Icon

vidéo Fast&Curious

 

INTERVIEW KEDGE BORDEAUX

PGE

Nom de l’UP : Fundesem Business School – Alicante

Étudiante : Camille LOUBENS

 

INTRODUCTION

Présente-toi et présente-nous ton université partenaire en quelques lignes.

 

Camille, j’étais étudiante en M1 pour mon échange à Fundesem Business School en Espagne à Alicante. C’est un petit campus (différent de l’université d’Alicante) dans le quartier de San Juan, et j’y étais pour le 1er semestre (mi-octobre/fin janvier).

 

Pourquoi  un échange universitaire et pourquoi cette université ?

 

Parce qu’il fallait valider un séjour à l’étranger et que je ne me voyais pas partir en stage à l’étranger sans trop d’expériences ni sans trop de compétences linguistiques à ce moment-là. L’échange était un bon compromis, on arrive dans un cadre avec d’autres jeunes… Pour cette université, les cours me semblaient intéressants, l’ambiance avait l’air pas mal (d’après ce qu’on en disait) et vu que j’étais de Bordeaux, je voulais partir un peu plus loin en Espagne (et pas à Pampelune par exemple qui est juste à côté de la frontière française).

 

Comment s’est passé l’organisation de ton départ ? (Partie administrative, VISA, billet d’avion, …)

 

J’y suis allée en train depuis Bordeaux (douze heures de train et deux correspondances, il faut être patient mais on était deux à le faire) et j’ai fait tous mes papiers avant (carte européenne, demandes de bourse etc.).

 

Comment s’est passée ton arrivée ? L’université avait-elle prévu ton accueil ?

 

Oui ils étaient au courant qu’on serait là.

 

CAMPUS

 

Qu’as-tu pensé de ton campus et quelle est la chose qui t’as le plus marqué ? (Taille, localisation, nombre d’étudiants sur le campus, …)

 

Le campus n’est pas dans le centre-ville, il est dans un quartier un peu plus éloigné, accessible en tram et près de la plage. C’est un tout petit campus, il y a peu d’élèves (dans ma classe, on était 23 ou 25) contrairement au campus de l’Université d’Alicante qui accueillait beaucoup d’espagnols mais aussi des étrangers (mais il n’était pas situé au même endroit).

 

Quelles sont les infrastructures dont tu bénéficiais ? (Bibliothèque, complexe sportif, piscine, cantine, wifi, horaires …)

 

Wifi : oui. Bibliothèque : oui. Ordinateurs/scanner : oui. Il y avait une cafet’ pas trop chère mais on n’en avait pas souvent besoin vu qu’on n’avait cours que l’après-midi. On recevait en plus un cahier, un classeur et un sac à dos Fundesem.

 

 

LOGEMENT

 

Comment s’est passée ta recherche de logement ? (Aide de l’université, site internet, agence immobilière)

 

Il y avait très peu de places pour les logements universitaires même si j’en ai visité deux. Après j’ai été sur des sites internet : easypiso, idealista … ce n’est pas ce qui manque en Espagne.

 

Où habitais-tu et qu’en as-tu pensé ? (Logement et quartier)

 

Dans le centre à dix minutes à pied maximum de la station de métro « Mercato Central » (avenida poeta Carmelo Calvo pour être précise) ! C’était super bien, y avait un Mercadona dans la rue à côté, on n’était pas loin du château, pas loin du quartier pour sortir (El Barrio) et hors du campus et à quinze minutes à pied de la gare.

 

Quels sont les conseils ou remarques que tu donnerais concernant le logement ? Y a-t-il des zones sensibles à éviter ? Avais-tu un couvre-feu ?

 

Je trouve que c’est mieux d’être dans le centre car à part l’école, c’est là où tout se passe, d’autant plus que les transports en commun s’arrêtent à 22/23h là-bas et qu’après il faut prendre un taxi. Et il y a plus de chances d’être en coloc’ avec des gens qui viennent d’ailleurs (de l’université d’Alicante par exemple). Des gens m’avait dit qu’ils trouvaient Alicante dangereux mais honnêtement, je n’ai jamais eu de problème et les autres français non plus. Bien sûr il faut éviter de se retrouver seule sur le port à trois heures et demi du matin mais bon, ça c’est comme partout ! Les espagnols me disaient que les abords du château au pied de la colline le soir n’étaient pas très bien famés et que le port le soir n’était pas terrible non plus.

 

 

COURS

 

Concernant les cours, y a-t-il un large choix ?

 

Non il n’y en a aucun. C’était un MBA donc la première partie, c’était les Fundamentos (semestre 1) ce qui équivaut à revoir tous les cours de première année qu’on a pu faire à Kedge donc pas génial, et puis refaire certains cours qui ne te plaisent pas c’est pas top.

 

Qu’as-tu pensé des méthodes d’enseignement ? As-tu noté une différence par rapport au cours dispensés à KEDGE BS ?

 

Les profs sont sympas, motivés, assez vivants. On a pas mal de cas pratiques ce qui est pas mal et donne plus de contenu que de la théorie. La participation orale est très valorisée.

 

Que penses-tu de la charge de travail ? Etait-elle importante ? Combien d’heures de cours avais-tu en moyenne par semaine ?

 

Il y avait peu d’heures de cours à proprement parler, on faisait 16h-21h30 le lundi et le mardi et un mercredi sur deux pendant deux mois on faisait 16h-21h30 aussi (après on n’a plus eu cours le mercredi) ce qui est très peu mais on avait après une énorme charge de travail pour compenser ! Donc on n’était pas si tranquille que ça ! Même si on m’avait prévenue, j’étais surprise de la charge de travail : on avait des cours à lire pour la semaine suivante, des cas individuels, d’autres collectifs à faire, il n’y avait quasiment jamais de pause. On travaillait plus qu’à Kedge (et plus qu’un Erasmus standard en Espagne je pense) mais la plupart des cours et des cas étaient intéressants.

 

Quelle était la fréquence des examens ? Toutes les semaines ? Tous les mois ? Tous les trimestres ?

 

On a eu deux séries d’examens : une en décembre et une en janvier. L’examen final ne compte que pour 40 ou 50% de la note, le reste est noté en fonction du travail collectif en groupe (car on avait des groupes de travail imposés), des cas individuels et de la participation en classe. Les profs notent en mode concours donc si un des élèves a plusieurs fois la plus mauvaise note, il peut être viré, les gens sont donc plus en mode compétition que pour un examen standard.

 

Les professeurs sont-ils facilement accessibles pour poser des questions ?

 

Honnêtement oui ils étaient cools.

 

Y a-t-il des cours qui t’ont particulièrement plu ?

 

J’ai bien aimé les cours de ma spécialité (marketing, aussi le cours de gestion de empresas, et direccion estrategicas), c’était intéressant, on avait pas mal de cas à faire mais c’était pas mal d’avoir du concret.

 

 

VIE ÉTUDIANTE

 

Comment s’organise ta vie étudiante sur place ? Comment t’es-tu intégrée ?

 

Il n’y a pas de vie étudiante sur le campus ce qui est vraiment dommage. L’école organise un séminaire d’intégration pour les trois classes de MBA dans la campagne au nord plus d’un mois après l’arrivée (ce qui est un peu tard). C’est pas mal pour s’intégrer dans sa classe, d’autant plus qu’on est encore en groupes imposés mais ensuite tous les groupes sont mélangés pour la soirée. En journée, on avait soit des activités un peu sportives (genre courses d’orientation) soit des ateliers, travaux de groupe …

 

Que peux-tu nous dire sur les associations étudiantes ?

 

Il n’y en a pas. C’est bien tout le problème de cette école et de la filière MBA. Il n’y a pas d’ambiance, les gens sont là pour un an, avoir leur MBA puis bosser ce qui est très bien mais du coup il n’y a RIEN d’organisé, contrairement à l’université d’Alicante. Du coup il faut s’inscrire sur tous les groupes Facebook  « Erasmus à Alicante » et sortir avec les assos qui publient dans ces groupes et là rencontrer plus de monde.

 

Peux-tu nous décrire une semaine type de ton échange ?

 

Lundi mardi mercredi : cours. Jeudi : on se retrouvait avec mon groupe pour travailler, vendredi et samedi, dimanche : travail et soirées/sorties/visites.

 

ENVIRONNEMENT

 

 

Est-ce-que les locaux parlent anglais ? (50% ? 10% de la population ?)

 

Non, c’est une légende pour personne que les espagnols ne parlent que leur langue et c’est vrai ! D’autant plus qu’ils parlent vite et « mangent » les mots, donc il faut absolument s’habituer et leur demander de ralentir la cadence si besoin ! Les cours sont en espagnol, les gens dans la rue parlent en espagnol donc on la question ne se pose même pas. Certains parlent valencien (Alicante c’est dans la Comunidad Valenciana comme région), mais ce n’est pas du tout gênant car ils parlent tous espagnol aussi et même entre eux.

 

Avais-tu pris des cours de langue ? Etait-ce nécessaire ?

 

Non si on a fait de l’espagnol avant non.

 

Quel temps faisait-il ?

 

Beau ! Il a dû pleuvoir une semaine/dix jours grand grand max en trois mois (d’octobre à janvier). Il faisait tout le temps ensoleillé. On peut se baigner jusqu’à fin octobre et après l’hiver il fait 10-15°C ce qui est pas mal du tout !

 

Est-ce que l’université et la ville étaient bien desservies ? (Bus, tram, métro, fréquence, horaires)

 

Oui ça allait : tram le soir toutes les dix/quinze minutes pour rentrer (vers 21h30), idem dans la journée, il y avait des bus aussi. Mais les transports en commun ne roulent pas tard, les espagnols utilisent beaucoup la voiture.

 

 

CULTURE LOCALE

 

Que peux-tu nous dire sur le pays, les habitants et la culture locale ?

 

Pas de réelle surprise, les espagnols sont nos voisins ! On trouve beaucoup de touristes français jusque pendant les vacances de Toussaint françaises.Après les espagnols mangent un peu plus tard qu’en France et passent beaucoup de temps à table. Ils sont très bavards et parlent fort (ce n’est pas un cliché), le bruit ne les dérange pas, ils peuvent dormir la nuit sans volet avec les lumières de la ville et des fenêtres simples vitrages sur la grande rue sans aucun soucis donc faites attention pour choisir votre logement, vérifiez qu’il n’y ait pas trop de bruit !

 

Quels sont les sports les plus populaires ?

 

Là je ne sais pas trop on était en bord de mer donc il y avait une école de bateau/kayak/rameurs etc. Ils ont un peu de rugby mais sont plus foot j’ai l’impression.

 

Quels sont les évènements à ne surtout pas rater ?

 

Les événements dans la région intéressants sont surtout au printemps/été : les Fallas de San Juan à Valencia, Alicante …

 

Qu’as-tu pu visiter ? Qu’est-ce que tu nous conseillerais ?

 

Le château de la ville est sympa et gratuit, il donne une belle vue sur Alicante et on se cultive un peu ! Murcia est à une heure c’est sympa et très mignon à visiter, c’est de la taille de Bordeaux (un peu plus petit) et il y a ce qu’il faut pour sortir (restau, bar, boite). Valencia est à deux heures, j’y suis restée deux jours mais honnêtement ce n’était pas assez, le mieux est de prévoir un bon trois/quatre jours si on veut voir plusieurs trucs : Valencia est une belle ville avec plein de monuments historiques, des monuments modernes (l’oceanografic, la ciudad de los artes y des las ciencias), il y a pas mal d’étudiants, c’est jeune, ça bouge, y a des concerts, de quoi sortir. Foncez !

 

 

COÛT DE LA VIE

 

Quel a été en moyenne et mensuellement le coût de la vie ? Peux-tu nous en donner les détails ? (Nourriture, internet, forfait téléphonique, transport, loisir, vêtement, …)

 

On peut vivre à 450€/mois. Si on veut bouger hors de la région (aller voir Grenade et l’Alhambra, Madrid ou Barcelone), il faut prévoir plus. On peut se loger en coloc à 200€/mois, 100€/mois de nourriture, pour les transports (il n’y a pas de forfaits mensuels, il faut à chaque fois recharger 20, 30 ou 40 voyages). Pour le téléphone, il est inutile de prendre un forfait là-bas. Ils ont tous WhatsApp donc autant avoir cette appli et ensuite pour communiquer avec eux, c’est ce qu’ils utilisent le plus que ce soit pour le boulot ou les sorties mais WhatsApp est vraiment indispensable (je ne l’ai pas eu pendant deux mois, ça a été assez pénible du coup je le recommande à tout le monde !!).

 

Quelles ont été les dépenses supplémentaires liées à la vie étudiante ? (Assurances, livres, …)

 

Rien de spécial, prévoir des vêtements et chaussures de sport pour le séminaire d’intégration.

 

Coût de la vie comparé à la France ? (+, -, = ?)

 

Moins cher, clairement moins cher, ce qui est plus confortable.

 

Est-il possible de trouver un job à côté des cours ? Est-ce facile ?

 

Je n’en ai aucune idée.

 

Bénéficiais-tu d’une aide, d’une bourse ou d’un équivalent aux APL ?

 

Oui, je bénéficiais de la bourse de la région Aquimob et la bourse CROUS.

 

En tant qu’étudiant, bénéficiais-tu d’avantages ou de promotions ?

 

Non c’est tout.

 

 

CONSEILS, AVIS ET BONS PLANS

 

Qu’est ce que t’as le plus aimé ?

 

Le coût de la vie moins cher, la plage à côté, le rythme de vie tranquille, le fait qu’il ne fasse pas très froid, le fait d’être en permanence avec des espagnols permet de bien s’immerger dans leur culture et leur manière de faire.

 

As-tu connu des désillusions ou des surprises ? Si oui lesquelles ?

 

Un petit regret sur l’ambiance de l’école quasiment inexistante, il faut savoir qu’il y avait très peu d’étrangers, les autres gens étaient quasiment tous des locaux (de la région d’Alicante pas de d’autres régions), ce qui en fait une mentalité un peu fermée au début, ils ne semblent pas être très habitués à avoir des étrangers avec eux, mais il ne faut pas s’arrêter là !

 

As-tu rencontré des difficultés durant ton séjour ? Si oui, comment les as-tu résolues ?

 

Non ça allait.

 

Quels conseils et bons plans donnerais-tu à ceux qui préparent un échange universitaire dans la même université ?

 

Se mettre en coloc soit avec des espagnols soit avec des étrangers allant à l’université d’Alicante pour pouvoir rencontrer du monde ailleurs que dans Fundesem, se loger dans le centre pour ça, ne pas rester entre français(e), avoir WhatsApp.

 

CONCLUSION

 

Qu’est-ce que l’échange t’a apporté ? Recommanderais-tu cette expérience à un autre étudiant ?

 

Je comprends et parle mieux espagnol, le fait d’être dans des groupes de travail imposés c’était pas mal, car j’étais qu’avec des espagnols ou latinos donc c’est bien de travailler avec des gens d’un autre pays, ça change et ça force à s’améliorer plus rapidement en langues et à s’adapter. J’ai bien aimé visiter (Murcia et Valencia notamment), le séminaire d’intégration était pas mal fait. Les espagnols sont des gens très francs et directs ce qui peut être déroutants au début (même entre eux, s’ils ont quelque chose à dire, ils ne prendront pas de gants) mais vraiment biens, une fois qu’ils te considèrent comme faisant partie des leurs, tout va bien ! Les garçons parlent plus et sont plus curieux que les filles. Ne pas se décourager par le côté un peu fermé, ça demande un peu de temps mais à la fin c’est sympa et ça en vaut la peine. Je recommande cette expérience, c'est une occasion de s'adapter et de découvrir autre chose.  

 

Accepterais-tu d’être contacté pour répondre aux questions des étudiants intéressés par cette université ?

 

Oui absolument !

Please reload

  • Facebook Social Icon

1/7
 

INTERVIEW KEDGE MARSEILLE

IBBA

Nom de l’UP : Universidad de Navarra – Pampelune

Étudiante : Céline HANNA ASSOUNE

 

CADRE

 

Présente-toi et présente-nous ton université partenaire en quelques lignes.

 

Je m'appelle Céline, j'ai 23 ans, et je suis en Master 2 Maritime à Kedge. Avant ça, j'étais en programme Cesemed (IBBA) qui comprend deux ans à l'étranger. J'ai donc fait deux semestres d'échange universitaire à Pampelune (Espagne) à l'Universidad de Navarra, puis un semestre à Quérétaro (Mexique) à la Tec de Monterrey. J'ai choisi de parler de Pampelune, y aillant passé plus de temps, j'ai plus de choses à dire.

 

Pourquoi avoir choisi de partir en université partenaire ? Et pourquoi cet établissement en particulier ?

 

Je n'ai pas choisi de partir en université partenaire, c'était imposé, mais je ne regrette absolument pas. A l'époque, je ne parlais qu'anglais et italien et je voulais apprendre l'espagnol pour pouvoir voyager en Amérique Latine, et pour apporter un plus à mon CV. L'Universidad de Navarra était la seule université d'un pays hispanophone proposant un cursus complet en anglais, et n'exigeant donc aucun niveau particulier en espagnol. C'est pour cette raison que j'ai choisi cette université.

 

Quels sont les documents nécessaires pour partir dans cette université et les procédures à suivre ? (Visa, niveau d’anglais …)

 

L'Espagne faisant partie de l'Union Européenne, je n'ai eu aucun visa à fournir. En revanche, un score élevé au Toefl était requis, ainsi que de bons résultats scolaires en général.

 

 

BUDGET

 

Quel est le prix du billet d’avion ?

 

Un des points négatifs est sans aucun doute l'accessibilité de la ville. Il n'y a pas d'aéroport dans la ville, donc impossibilité de s'y rendre en avion. De Marseille, il n'y aucun moyen de transport direct. On a donc le choix entre trois trains, avion-train, car-car ... J'ai utilisé plusieurs méthodes. Et finalement, la plus pratique et économique était de prendre un bus jusqu'à Barcelone, puis deux cars ou un train et un car. C'était donc très long (quinze heures environ) et assez cher (100 € au minimum).

 

Quel est le budget approximatif par mois ? (Logement, nourriture, sorties …) Comment juges-tu le coût de la vie en comparaison avec la France ?

 

Il est difficile de donner un budget approximatif car cela dépend vraiment des personnes. En moyenne, pour 350€ par mois on a un logement très correct en collocation et à proximité de l'école. Les sorties coûtent peu cher (environ 5€ pour une vodka), une dizaine d'euros pour un petit resto, 2€ pour une bière ...). En revanche, les courses sont assez chères.


Le coût de la vie est moins élevé qu'en France, mais Pampelune fait tout de même partie des villes les plus riches, et donc les plus chères d'Espagne.

 

Est-il possible de trouver un job facilement en plus des cours ?

 

Parmi tous les étudiants étrangers, j'étais la seule à travailler. Il est très difficile de trouver un emploi si on ne maitrise pas la langue et si on ne connaît personne. J'ai trouvé après avoir rencontré des locaux qui m'ont engagée comme serveuse dans un restaurant et barmaid dans une discothèque étudiante. Je pense qu'il n'est pas impossible de trouver, mais cela reste très rare, et difficile à gérer avec le rythme scolaire. En outre, pour travailler, j'ai dû ouvrir un compte bancaire espagnol, et faire des démarches administratives assez compliquées auprès du service d'immigration.

 

 

UNIVERSITÉ

 

L’université t’aide-t-elle à t’installer ? (Aide au logement, pôle accueil …)

 

Il y a de très bonnes associations étudiantes qui t'aident à t'intégrer, trouver un logement, te donnent des tarifs préférentiels pour des évènements, organisent des soirées, rencontres sportives, voyages …

 

Quelles sont les spécificités/spécialités de ton université ?

 

Université privée, très chère, très riche et donc très belle. Le cadre est magnifique, les infrastructures également. La qualité des cours est super, avec des profs du monde entier et très qualifiés. 

 

Y-a-t-il une différence au niveau des méthodes d’enseignement par rapport à KEDGE ? (Charge de travail, horaires, fréquence des examens ...)

 

Le niveau étant élevé, la charge de travail est assez lourde. En revanche, étant "Erasmus", les profs sont (un peu) plus indulgents et compréhensifs. En règle générale, en fournissant une quantité de travail minimum, on peut s'en sortir très bien (mais ce n’est pas les vacances non plus hein !).

 

 

GUIDE PRATIQUE

 

Quels sont les « bon plans » que tu recommandes ? (Sorties, visites, etc.) 

 

Le meilleur plan c'est JUEVINTXO !! Mélange entre "Jueves" (jeudi) et "Pintxos" (nom basque pour tapas). Juevintxo c'est tous les jeudis, et de nombreux bars de la ville participent. Le principe : pour 2€, on a une bière ou un verre de vin, et un pintxo. Tous les étudiants y participent, mais les locaux aussi. C'est un super moyen de découvrir la culture basque.

 

La région de la Navarre est aussi une région très riche. Il y a beaucoup de beaux paysages autour, le centre-ville est très beau, de nombreuses villes alentours sont intéressantes à visiter, on peut pratiquer pas mal d'activités sportives en plein air, et il y a énormément de restos/bars, et quelques boîtes de nuit. En gros, tout ce qu'il faut !

 

Dans quel quartier habitent les étudiants en général ? Quels quartiers éviter ?

 

Les étudiants habitent en général près de l'université. Afin de s'y rendre à pied.

 

L’université est-elle loin du centre-ville ?

 

Elle se trouve à une vingtaine de minutes à pied du centre historique donc c'est très pratique.

 

Quels sont les moyens de transport généralement utilisés par les étudiants pour se déplacer dans la ville et se rendre jusqu’à l’établissement ?

 

Principalement à pied comme la ville est assez petite, le centre-ville est principalement piéton, et le reste de la ville très bien agencé pour les piétons.

 

 

CULTURE

 

Qu’est-ce qui t’as le plus marqué lors de ton arrivée sur place ?

 

A Pampelune on n'est pas espagnol, on est BASQUE, et attention à ne pas confondre !! Comme les corses, les basques sont très fiers et très traditionalistes. Cela a ses avantages (coutumes et culture très atypique), et ses limites (manque d'ouverture d'esprit).

 

La ville est très propre, très ordonnée, et presque sans danger. Ce qui rend la vie sur place très agréable. La nourriture est délicieuse !! Le centre historique est un pur bijou.

 

As-tu pu faire des voyages dans les villes et pays alentours ? Si oui lesquels ?

 

Bilbao, Barcelone, Madrid, San Sébastian, (petits villages dont je ne me souviens plus des noms), Biarritz, Hossegor ...

 

Qu’est-ce qui te manque le plus, que tu ne retrouves pas ici ?

 

LES PINTXOOOS !!!

 

 

COMMUNICATION

 

Quelle est la vision des habitants locaux sur les français ?

 

Comme je disais, les basques sont particuliers, et comme les basques français, ils ne veulent pas trop être associés à la France. Mais en règle générale, tout se passe très bien.

 

As-tu réussi à nouer des liens avec des locaux ou d’autres étudiants internationaux ?

 

Grâce à mon travail j'ai développé des amitiés solides avec des locaux. Dans le cadre de l'université, j'ai aussi rencontré des locaux et des étudiants du monde entier.

 

Existe-t-il des espaces communs destinés aux exchanges ?

 

Oui, grâce aux associations étudiantes.

 

 

CONCLUSION

 

Comment décrirais-tu ton expérience en trois mots ?

 

Enrichissante, intense, unique.

 

Voudrais-tu retourner dans ton pays d’expatriation ?

 

Oui, car j'adore l'Espagne, et parce que j'y ai laissé des amis inoubliables.

 

Quels conseils donnerais-tu avant de partir ?

 

Prévoir des vêtements chauds, et de pluie. Il pleut tout le temps, et le temps est pourri. Mais si même une marseillaise s'y est faite, tout le monde le peut !

 

Trouver son appart avant en entrant en contact avec des groupes Facebook d’Erasmus.

 

Conseillerais-tu cette université pour un échange ? Si non pourquoi ?

 

ABSOLUMENT.

 

Accepterais-tu d’être contacté pour répondre aux questions des étudiants intéressés par cette université ?

 

Oui.

Please reload

  • Facebook Social Icon