INTERVIEW KEDGE BORDEAUX

Programme PGE 

Nom de l'UP : HEC Montréal

Étudiante : Katixa Pierry

«Vous ne craignez pas le froid et vous adorez la neige ? Montréal est fait pour vous ! Katixa vous parle de son formidable séjour avec enthousiasme et précision !»

INTRODUCTION

Présente-toi et présente nous ton université partenaire en quelques lignes.

Je m’appelle Katixa et je suis actuellement en stage de fin d’études. Durant mes études, j’ai fait le choix de me spécialiser dans le marketing. Concernant mon échange, je suis partie à HEC Montréal pour le semestre d’hiver 2015. C’est une école de commerce assez renommée et de très bon niveau. 

Pourquoi un échange universitaire et pourquoi cette université ?

 

J’ai toujours voulu aller à l’étranger pour étudier, pour découvrir de nouvelles cultures et pour faire des rencontres. J’ai choisi HEC Montréal pour la renommée de l’école, pour le niveau d’études, mais surtout pour l’anglais et le pays.

Comment s’est passée l’organisation de ton départ ? (Partie administrative, VISA, billet d’avion, …)

Pour étudier au Canada, et pour une période inférieure à 6 mois, il ne faut pas de  VISA ou de permis d’études. Seule la lettre d’acceptation de l’université partenaire suffit pour entrer dans le pays. Concernant le billet d’avion, je suis partie avec Air France pour l’aller (j’avais obtenu un tarif très avantageux) et Air Transat pour le retour. Je conseille vivement de partir avec Air Transat ou Air Canada, leurs tarifs sont bien plus intéressants. 

Comment s’est passée ton arrivée ? L’université avait-elle prévu ton accueil ?

Mon arrivée s’est très bien passée. Sous la neige et dans le froid canadien, j’étais directement dans le bain ! Nous avons été très bien accueillis. L’université avait prévu un weekend d’accueil avec de nombreux ateliers : présentation de l’école, astuces et conseils pour survivre à l’hiver au Canada (oui oui ! Il fait froid en hiver là-bas), une visite de la ville de Montréal et bien d’autres animations. D’autre part, l’école a une association pour les étudiants en échange qui est très active et propose de nombreuses activités : l’association HEChange. Pour la première semaine il était possible de prendre un « pack intégration» avec de nombreuses activités (soirées bars,  diner avec notre parrain / marraine, weekend à la montagne avec snow- tubing, spa…).

CAMPUS

Qu’as-tu pensé de ton campus et quelle est la chose qui t’as le plus marqué ? (Taille, localisation, nombre d’étudiants sur le campus…)

Le campus est vraiment top ! HEC possède deux grands bâtiments et très modernes en plus. Le nombre d’étudiants est assez conséquent et il y a aussi beaucoup d’étudiants internationaux.

Quelles sont les infrastructures dont tu bénéficiais ? (Bibliothèque, complexe sportif, piscine, cantine, wifi, horaires …)

De nombreuses infrastructures sont à la disposition des étudiants : une très grande bibliothèque (la plus grande bibliothèque « business » d’Amérique du Nord). La bibliothèque est ouverte tous les jours, y compris le dimanche. Elle ouvre tôt (sept heures du matin) et ferme tard surtout pendant les périodes d’examens (jusqu’à vingt-trois heures/minuit). Il y a aussi un complexe sportif avec salle de sport, piscine, patinoire, terrains..., une cantine (trop trop bon !) et la wifi (qui marche super bien !).

LOGEMENT

Comment s’est passée ta recherche de logement ? (Aide de l’université, site internet, agence immobilière)

Pour le logement, je suis allée au plus simple : l’école nous conseille un partenaire qui s’appelle GetYourPlace. C’est comme une agence qui a été créée par des anciens étudiants d’HEC Montréal. Ils proposent de nombreux logements pour les étudiants en échange à Montréal. Voici leur site internet : http://www.getyourplace.ca/fr/. Ils sont très disponibles.

Sinon il y a des sites entre particuliers comme http://www.kijiji.ca/h-grand-montreal/80002 (équivalent du bon coin canadien) et des groupes Facebook qui proposent aussi des logements.

Où habitais-tu et qu’en as-tu pensé ? (Logement et quartier)

J’étais en colocation dans un appartement de cinq personnes. J’étais dans un des quartiers de Montréal qui s’appelle « Le plateau ». Il est très bien desservi en transport (station métro : ligne orange, et bus). Le quartier est très animé et très sympa (nombreux restaurants, bars, boites de nuit, magasins, un grand parc avec patinoire en hiver…).

Quels sont les conseils ou remarques que tu donnerais concernant le logement ? Y a-t-il des zones sensibles à éviter ? Avais-tu un couvre-feu ?

Il n’y a pas vraiment de zones sensibles à Montréal. C’est une ville très sûre où le taux délinquance est un des plus bas au monde. Etant une fille, je pouvais rentrer de nuit sans souci. Tout est fait pour la sécurité : la nuit les bus proposent de nous laisser au coin de notre rue, il y a pas mal de patrouilles de police aussi.

COURS

Concernant les cours, y a-t-il un large choix ?

Il y a un large choix de cours à HEC Montréal. Il y a des cours en français, en anglais et en espagnol. Il y a des cours de tous les domaines : marketing, finance, affaires internationales, ressources humaines …

Qu’as-tu pensé des méthodes d’enseignement ? As-tu noté une différence par rapport aux cours dispensés à KEDGE BS ?

Les méthodes d’enseignement sont très différentes en Amérique du Nord. Il faut préalablement préparer les cours (lectures, vidéos, mini étude de cas). Pendant le cours, il est plutôt question d’échange, de débat, les professeurs ne se contentent pas de débiter leur cours. Ils nous incitent à participer (la participation est notée !). Les professeurs nous mettent à disposition les supports de cours dès la fin du cours.

Que penses-tu de la charge de travail ? Etait-elle importante ? Combien d’heures de cours avais-tu en moyenne par semaine ?

 

La charge de travail est plus importante qu’à Kedge. Entre la préparation des cours, les travaux de groupes (il y en a dans tous les cours) et les examens, il faut quand même travailler. Mais en s’organisant un minimum, c’est tout à fait surmontable et on peut profiter de la vie à côté (voyages, sorties …). Il y a quinze heures de cours par semaine (cinq cours différents de trois heures). Au moment de faire le choix de cours sur la plateforme internet, nous savons pour l’ensemble du semestre quels sont les jours de cours et d’examens. C’est très pratique pour organiser son emploi du temps.

Quelle était la fréquence des examens ? Toutes les semaines ? Tous les mois ? Tous les trimestres ?

Ça dépend des cours. Il y au maximum deux examens par cours (un intra : au milieu du semestre et un examen final). Il faut ajouter à ça les travaux de groupe (un ou plusieurs dossiers à rendre selon les cours) et donc une présentation orale. Tout est précisé dans la description des cours (je vous conseille de bien les lire avant de choisir vos cours).

Les professeurs sont-ils facilement accessibles pour poser des questions ?

Les professeurs sont très accessibles, ils nous encouragent à poser des questions pendant le cours. On peut même aller les voir à la pause ou à la fin des cours, ils sont vraiment très disponibles.

Y a-t-il des cours qui t’ont particulièrement plu ?

Tous les cours que j’ai pris m’ont plu, je n’ai pas été déçue, bien au contraire. 

VIE ETUDIANTE

Comment s’organise ta vie étudiante sur place ? Comment t’es-tu intégrée ?

L’intégration se fait surtout grâce aux événements, animations ou voyages organisés par l’association pour les étudiants en échange.  On apprend à connaitre du monde aussi grâce aux travaux de groupe organisés pendant les cours (on se voyait souvent pour avancer sur les projets). J’ai beaucoup voyagé également avec un organisme qui s’appelle Interstude, il organise des séjours pour les étudiants aux Etats-Unis et au Canada, et donc on y fait beaucoup de connaissances.

Que peux-tu nous dire sur les associations étudiantes ?


Les associations étudiantes sont très actives au Canada. L’association des étudiants en échange, HEChange, organise beaucoup d’événements, plusieurs fois par semaine même.


Peux-tu nous décrire une semaine type de ton échange ?

Le lundi je n’avais pas de cours. Souvent le matin je travaillais sur les cours de la semaine et l’après-midi selon le temps (neige ou pas) et la température je sortais me balader avec des ami(e)s ou mes colocataires. Le mardi j’avais cours le matin de 8h30 à 11h30 et de 15h30 à 18h30. Entre les deux cours je restais travailler à la bibliothèque. Le mercredi, cours de 15h30 à 18h30. Pratique pour sortir un peu la veille et pour travailler aussi un peu le matin (et notamment sur les travaux de groupe avec les autres élèves). Le jeudi cours de 12h à 15h. En général je partais plus tôt le matin pour travailler un peu, sur les travaux de groupe aussi. L’après-midi après le cours je sortais un peu pour profiter. Le vendredi, dernier cours de la semaine de 12h à 15h. Le matin j’en profitais pour dormir un peu. Après le cours de l’après-midi je me baladais un peu ou je travaillais. En général le vendredi soir (environ un weekend sur deux) je partais en weekend. Par exemple, je prenais un bus de nuit avec des amies et on allait à NYC ou autre pour trois jours environ. Les weekends où je restais à Montréal, c’était grasse matinée, sortie dans le parc ou virée shopping. En général les dimanches j’allais faire un brunch avec mes colocataires.

ENVIRONNEMENT

Est-ce-que les locaux parlent anglais ? (50% ? 10% de la population ?)

Les montréalais parlent les deux langues (français et anglais), mais utilisent plutôt le français au quotidien. Il y a aussi des quartiers qui sont plus francophones ou anglophones que d’autres. Pour les cours ça dépend des cours que vous choisissez, mais même pour les cours donnés en français les supports de cours (livre, vidéo, articles à lire, étude de cas) sont souvent en anglais.

Avais-tu pris des cours de langue ? Était-ce nécessaire ?

Je n’ai pas pris de cours de langue.

Quel temps faisait-il ?

Très froid ! Le mois de janvier et février sont les mois les plus froids de l’année, et particulièrement cette année. Pour vous donner une idée en Février il n’a pas fait plus chaud que -20 degrés. La température est descendue jusqu’à -40 degrés. Il faut être vigilant avec le froid et bien regarder la température ressentie avant de sortir (il peut faire -20 degrés par exemple mais avec le vent avoir un ressenti de -30 / -35 degrés). Il faut bien se couvrir et acheter les vêtements adaptés au froid canadien. A part la température, soit il neige soit il fait beau. Dans tous les cas, même s’il neige beaucoup et qu’il fait froid, les montréalais ne restent pas forcément cloitrés chez eux. Il y a comme une ville souterraine à Montréal, avec des centres commerciaux et des restaurants. C’est très agréable. Disons que c’est une autre manière de profiter de l’hiver.

Est-ce que l’université et la ville étaient bien desservies ? (Bus, tram, métro, fréquence, horaires)


Oui. La station de métro est à peine à cinq minutes à pied de l’école et la station de bus est encore plus proche. En journée (jusqu’à dix-neuf heures environ) il y a un bus tous les cinq/dix minutes et un métro tous les quatre/cinq minutes. Après dix-neuf heures, il faut compter environ dix/quinze minutes. L’école a affiché à l’intérieur du bâtiment les horaires de passage des bus et métros (très pratique pour ne pas attendre dans le froid et pour sortir prendre les transports au bon moment).


Que peux-tu nous dire sur le pays, les habitants et la culture locale ?

Amazing ! Les québécois sont les personnes les plus adorables que j’ai jamais rencontré. Ils sont d’une extrême gentillesse et sont très ouverts. Ils sont vraiment chaleureux. Le Canada est un grand pays, avec des paysages magnifiques (montagnes, forêts…).  Si vous choisissez HEC Montréal, je conseille vivement d’aller aux Chutes du Niagara (à une heure de Toronto et à huit/neuf heures de Montréal) c’est juste à couper le souffle, surtout en hiver. Je conseille aussi de faire un petit tour sur Mont-Royal (point culminant de Montréal) pour admirer le coucher du soleil. Puis Montréal est une ville bien placée (à deux heures d’Ottawa, quatre heures de Québéc City), la frontière américaine est juste à une heure de route. Du coup pour aller à NYC, à Washington ou autre on peut y être en à peine six/sept heures.


Quels sont les sports les plus populaires ?


Le Hockey sur glace of course ! C’est une religion au Canada, et encore plus à Montréal avec l’équipe des Canadiens de Montréal (appelé aussi les HABS). Dès qu’il y a un match toute la ville vibre avec l’équipe, les chauffeurs de bus mettent les chandails de HABS (oui oui chandail veut dire maillot, il y a beaucoup de petit mot sympathique comme ça), les gens vont dans les bars pour regarder les matchs. Il y a bien sûr d’autres sports, mais ils ont une place bien moins importante que le hockey.


Quels sont les évènements à ne surtout pas rater ?

Un match des Canadiens de Montréal. Si vous avez la chance d’obtenir des places et si vous avez le budget (ça peut grimper à cent cinquante/deux cents euros), il faut le faire ! La ville organise de nombreuses animations, même en hiver. Vous pouvez notamment aller à la fête des neiges (tous les weekends de janvier) et faire du dogsledding (chien de traineau) ou autre.

A la fin de l’hiver, il y a ce qu’on appelle, des cabanes à sucre ! C’est un événement qui permet de fêter la fin de l’hiver en dégustant de bons petits plats. L’été il y a de nombreux festivals de musique également, à ne pas rater.

Qu’as-tu pu visiter ? Qu’est-ce que tu nous conseillerais ?

 

Beaucoup de choses ! A Montréal même il y a beaucoup de musées (art, sciences, histoires…) intéressants. Sinon, Montréal est bien desservie en bus de ligne ou en avion pour aller un peu plus loin. Voici mes visites : New York City / Washington DC / Boston, pendant la St Patrick / Philadelphie / Québec city / Chutes du Niagara / Toronto / Ottawa / La Californie (à la fin de mon échange)... Bien évidemment si vous avez le temps, je conseille de tout faire voire plus! Avec les voyages organisés par les organismes type Interstude (https://interstude.com/ ) ou l’association étudiante HEChange, les voyages ne coûtent pas trop cher.

COUT DE LA VIE

Quel a été en moyenne et mensuellement le coût de la vie ? Peux-tu nous en donner les détails ? (Nourriture, internet, forfait téléphonique, transport, loisir, vêtement…)

Mes dépenses étaient en moyenne de 1 000€/mois :

Logement : 480€/ mois

Nourriture : 160€/ mois environ

Voyages : 200€/mois environ

Sorties/restos : 60-80€/mois environ

Transport : 35€ (abonnement métro/bus)

Autres : 65€

Bien évidemment, cela peut varier selon les sorties et voyages. Il y a des mois ou je dépensais moins et d’autres plus.

Quelles ont été les dépenses supplémentaires liées à la vie étudiante ? (assurances, livres, …)

Grâce à un accord entre la sécurité sociale française et québécoise, pas besoin d’assurances, c’est gratuit ! Et heureusement vu les prix pratiqués par les hôpitaux et les médecins qui sont exorbitants. Il faut compter un budget pour les livres d’environ 40€ par livre. Certains livres sont disponibles à la bibliothèque. Si vous devez acheter un livre, je conseille d’aller sur le groupe Facebook de vente de livre d’HEC, les élèves y vendent les livres qu’ils ont utilisés lors de leur précédent semestre (la majorité des élèves le font et on économise pas mal d’argent comme ça).

Coût de la vie comparé à la France ? (+, -, = ?)

Le niveau de vie des canadiens est plus élevé que celui des français. Le cout de la vie est donc un peu plus cher qu’en France, notamment avec les tips (pourboires). Il faut savoir que les prix affichés sont HT là-bas, il faut donc ajouter 15% de taxes en plus et 15% de pourboires en plus des taxes pour tous les services (restos, bars, coiffeurs, institut de beauté…). Deux petites astuces pour limiter les dépenses : Surveiller le taux de change euro / dollars canadiens. Par exemple, avec un taux élevé de l’euro, on peut « gagner » une dizaine d’euros au moment de payer le loyer. Certains supermarchés (par exemple Provigo), font – 5% pour les étudiants. Pensez donc à montrer la carte étudiante à la caisse, ça peut servir.

Est-il possible de trouver un job à côté des cours ? Est-ce facile ?

 

Très difficile, voire quasiment impossible ! Au Canada, la plupart des étudiants travaillent en plus des cours pour payer leurs études, les entreprises canadiennes préfèrent donc les embaucher eux, ce qui est normal.

Bénéficiais-tu d’une aide, d’une bourse ou d’un équivalent aux APL ?

J’ai obtenu une bourse Aquimob de 1600€. Je conseille d’envoyer le dossier avec tous les justificatifs le plus tôt possible pour passer à la première session. Vous aurez plus de chances d’obtenir une bourse, que si vous passez à la deuxième ou troisième session.

En tant qu’étudiant, bénéficiais-tu d’avantages ou de promotions ?

Non.

CONSEILS, AVIS ET BONS PLANS

Qu’est ce que t’as le plus aimé ?

Les voyages, les rencontres, la vie là-bas… Presque tout en fait.

As-tu connu des désillusions ou des surprises ? Si oui lesquelles ?
 

Non.

As-tu rencontré des difficultés durant ton séjour ? Si oui, comment les as-tu résolues ?

Non.

Quels conseils et bons plans donnerais-tu à ceux qui préparent un échange universitaire dans la même université ?

Pour le choix des cours, inscrivez-vous aux cours dès le premier jour d’inscription. Les places sont limitées et vous pouvez donc voir passer un cours sous le nez ! Pour le logement, choisissez un logement pas trop loin d’une station de métro ou de bus, surtout si vous partez en échange au semestre d’hiver.

CONCLUSION

Qu’est-ce que l’échange t’a apporté ? Recommanderais-tu cette expérience à un autre étudiant ?

Je recommande à 100% ! Cet échange a été une expérience géniale pour moi. C’est passé très vite, donc profitez à fond.

Accepterais-tu d’être contacté pour répondre aux questions des étudiants intéressés par cette université ?

 

Oui bien sûr !

Please reload

  • Facebook Social Icon

INTERVIEW KEDGE BORDEAUX

Programme : PGE 

Nom de l'UP : HEC Montréal

Étudiant : Côme FRADETAL

INTRODUCTION


Présente-toi et présente-nous ton université partenaire en quelques lignes.


Je viens de finir mes études, je travaille au Monde et j’ai effectué le parcours des Industries Créatives à KEDGE Bordeaux. HEC Montréal est la grande école de management du Québec au Canada. La moitié de la promotion est constituée de français.


Pourquoi un échange universitaire et pourquoi cette université ?


J’avais toujours rêvé d’aller au Canada et particulièrement à Montréal qui me semblait être une ville cool, créative et posée.


Comment s’est passée ton arrivée ? As-tu eu une journée d’intégration ?


Mon intégration s’est super bien passée. Une association a créé un groupe Facebook avec tous les étudiants en échange grâce auquel j’ai trouvé mes colocataires et toutes les informations dont j’avais besoin. Je n’ai pas participé au programme d’intégration qui coûtait vraiment très cher.

 


CAMPUS


Qu’as-tu pensé de ton campus ? Quelles infrastructures étaient à ta disposition ?


Le campus est top, divisé en deux parties qui sont à cinq minutes de marche l’une de l’autre.


Comment s’est passée ta recherche de logement ? (Recherches sur internet, aide de l’université, agence immobilière)


C’était assez compliqué, comme dans tous pays je dirais. Ce n’était pas évident de trouver un propriétaire qui souhaitait louer son appartement pour seulement quatre mois. Du coup, on est passé par Airbnb, et cela s’est très bien passé.


Où conseillerais-tu de se loger et quels endroits sont à éviter ?


Le Plateau évidemment, c’est le quartier français. Hyper cool, le quartier ressemble à un petit village. Conseil : soyez le plus proche d’un arrêt de métro, vous comprendrez quand il fera -25 degrés dehors.
 


COURS


Y-a-t-il un large choix de cours ?


Oui vraiment, rien à dire là-dessus.


Qu’as-tu pensé des méthodes d’enseignement ? As-tu noté une différence par rapport aux cours enseignés à Kedge BS ?


Vraiment de meilleure qualité que les enseignements de KEDGE. J’ai eu des cours vraiment incroyables qui m’ont beaucoup marqué. La qualité d’enseignement là-bas est très au-dessus. On travaille beaucoup par contre.


Combien d’heures de cours avais-tu en moyenne par semaine ?


Quinze/vingt heures maximum.


Les professeurs sont-t-il disponibles pour répondre aux questions ?


Complètement.


Quels enseignements as-tu le plus apprécié et pourquoi ?


Management et gestion de la vie professionnelle. Beaucoup d’introspection (idéal quand on est en échange, loin de tout) qui pousse à se poser les bonnes questions.

 


VIE ETUDIANTE


Comment s’organise ta vie étudiante sur place ? Est-ce facile de s’intégrer ?


On est resté entre étudiants en échange, ce qui a facilité notre intégration. Je dirais que c’était vraiment facile de bien s’intégrer avec d’autres étudiants internationaux.


Quelle langue utilisais-tu le plus pour communiquer ?


Le français ou alors l’anglais si nécessaire avec d’autres étudiants internationaux ou des canadiens qui ne parlaient pas français.


Est-il nécessaire d’avoir une bonne maîtrise de la langue ?


Étant donné que la plupart des gens parlent français, la question ne se pose pas, pour nous c’est extrêmement facile de communiquer.
 


ENVIRONNEMENT


L’université est-elle bien desservie par les transports en commun ?


Oui, néanmoins l’offre en termes de transports en commun à Montréal est assez restreinte (trois lignes de métro et de bus).


Que peux-tu nous dire sur les habitants, la culture du pays ?


Ce sont des américains, donc au premier abord très ouverts, très accessibles, très sympas. Je dirais qu’ils sont très attachés à leur tranquillité. Le problème, c’est qu’on s’y sent très facilement chez soi (vu que tout le monde parle français) mais ce n’est pas le cas. Il faut faire attention à cela car ça énerve les québécois.


Quels sont les évènements incontournables ?


Partir loin en plein milieu de rien. C’est l’expérience Canada : en plus, l’essence n’est pas chère, donc c’est parfait pour un Road Trip.

 


COUT DE LA VIE


Quel budget faut-il pour vivre correctement dans ce pays ? Quel était le montant de tes dépenses en moyenne par mois ?


J’avais un très bon appartement qui me coutait 500 euros par mois. Et j’avais 600/700 euros
pour le reste du mois, ce qui me permettait de vivre très convenablement (le dollar canadien est très en dessous de l’euro ce qui est parfait lorsqu’on vient de France).


Que penses-tu du coût de la vie là-bas comparé à celui de la France ?


Je dirais qu’en moyenne c’est à peu près pareil.


As-tu bénéficié d’une bourse ou d’une aide financière pour ton échange ?


Oui, j’ai eu une bourse de la région Aquitaine et heureusement, sinon ça aurait été très compliqué pour moi.


Qu’est-ce que tu as le plus apprécié ?


La nature, la poutine en retour de soirée et les matchs de NBA à vingt heures.


As-tu eu des déceptions et des surprises ? Si oui, lesquelles ?


Presque personne en dehors de Montréal au Québec ne parle anglais. Le Québec, c’est vraiment le village gaulois entouré des méchants anglais qui protège la langue française.
 


CONSEILS, AVIS ET BONS PLANS
 

Quels derniers conseils donnerais-tu aux futurs étudiants qui partiront avec cet échange ?


Prenez un billet d’avion retour avant d’arriver là-bas, pour ne pas être gardé deux heures à la douane après huit heures de vol à essayer de convaincre les autorités que vous allez quitter le pays avant la fin du semestre.

 


CONCLUSION


Qu’est-ce que t’a appris cet échange ?


Beaucoup sur moi, et comme diraient les Daft Punk, peu importe qui vous rencontrez, « We Are Human After All ».


Recommanderais-tu cette expérience à un autre étudiant ?


Absolument, c’était la folie !

Please reload

  • Facebook Social Icon