HR_logo_hringur_hires
cit4spnl6000lb9i5ij1ee9ae-ru.full
RU isalande logo
RU Islande

 INTERVIEWS KEDGE BORDEAUX

PGE

Nom de l’UP : Reykjavik University

Étudiante : Lucile KOHLER

 

INTRODUCTION

Présente-toi et présente-nous ton université partenaire en quelques lignes.

Étudiante en year away sur le campus de Bordeaux, j'ai toujours adoré les pays nordiques donc j'ai longtemps hésité entre partir en Suède ou partir en Islande. J'ai finalement opté pour l'Islande en me disant que c'était une expérience moins accessible que la Suède.

À Reykjavik on trouve 2 universités : l'Université d'Islande, qui est une école publique mais non partenaire de Kedge, et l'Université de Reykjavik qui est privée et partenaire de Kedge. Ce sont les deux seules universités du pays, qu'on trouve à Reykjavik vu que c'est la seule ville du pays. J'étais dans le département de business, mais il y a également du droit, de l'informatique, de la géologie, de l’ingénierie, ... Toutes les formations sont disponibles dans le même bâtiment.

Pourquoi un échange universitaire et pourquoi cette université ?

J'avais déjà passé 3 semaines en Islande pour des vacances mais c'était l'occasion d'y repartir en vivant réellement à l'islandaise. J'y étais allée en été, quand il fait jour 24h/24, et j'avais aussi envie de voir ce qu'était un hiver nordique. Un échange universitaire permettait de voir le pays d'un nouvel angle, tout en continuant mon parcours scolaire.

J'ai choisi cette université parce que c'était la seule d'Islande disponible, et les cours proposés avaient l'air vraiment intéressants. Donc, j'ai foncé !

Comment s’est passée ton arrivée ? As-tu eu une journée d’intégration ?

Je suis arrivée 2 semaines avant le début des cours, le 31 juillet 2017. J'ai tranquillement emménagé dans une colocation avec un islandais et un autre français. J'ai pu découvrir la vie étudiante rapidement, et le jour de la rentrée nous avons eu une journée complète de présentation du campus, des associations, des personnes à contacter en cas de soucis ou de questions. Nous avons aussi eu un cours de langue pour apprendre l’islandais de base, et un cours d'histoire de l'Islande pour comprendre les bases de leur culture. Ensuite, tout au long du semestre, de nombreux événements ont été organisés pour les Erasmus, mais aussi avec des étudiants locaux.

 

 

CAMPUS

Qu’as-tu pensé de ton campus ? Quelles infrastructures étaient à ta disposition ?

Le campus est vraiment parfaitement adapté pour les étudiants. Avec la carte étudiante, on accède à l'ensemble du bâtiment 24h/24, même à la bibliothèque. Des salles de pause réservées aux étudiants de Master sont accessibles, avec des canapés, micro-ondes, machines à café à volonté… Le bien-être étudiant est vraiment important en Islande. Le hall d'entrée que nous utilisions pour travailler était très lumineux. La cafétéria propose des petits déjeuners consistants à prix abordables (bol de gruau avec des fruits, miel, etc. à 1,5€). Une épicerie est également ouverte tous les jours pour les achats de sandwichs ou de bonbons (promos sur les bonbons tous les dimanches, c'est pratique pour les envies de sucre dans un pays où la vie reste assez chère).

Le contact avec l'administration était très rapide et efficace, et les moindres soucis étaient traités immédiatement.

Comment s’est passée ta recherche de logement ? (Recherches sur internet, aide de l’université, agence immobilière)

L’université a créé une page Facebook qui regroupe les étudiants et les personnes qui louent des appartements. Je n'ai eu aucun mal à trouver une colocation, avec un propriétaire islandais qui a choisi de prendre 2 français pour que nous n'ayons pas trop le mal du pays.

Quand je suis partie, l'université construisait des locaux pour loger des étudiants Erasmus qui auraient eu du mal à trouver un logement.

Où conseillerais-tu de se loger et quels endroits à éviter ?

Les bus desservent bien l'université mais sont assez chers. J'habitais à 15 minutes à pied du campus, mais il m'est arrivé de prendre le bus quand le temps était trop mauvais. Habiter dans le centre est bien mais les prix sont souvent élevés à cause du tourisme très important.

COURS

Y-a-t-il un large choix de cours ?

Un large choix de cours est disponible, mais j'ai dû changer 2 cours que j'avais initialement pris car ils tombaient en même temps qu'un autre. Ce n'est pas précisé dans le programme au moment du choix, donc il faut vérifier son emploi du temps avant la rentrée et faire les démarches nécessaires assez vite pour ne pas se retrouver coincé.

 

Qu’as-tu pensé des méthodes d’enseignement ? As-tu noté une différence par rapport aux cours enseignés à Kedge BS ?

J'ai eu 4 matières différentes. Dans 2 d'entre elles, j'ai eu des professeurs islandais, qui avaient un contact très proche avec les étudiants. La participation en cours est plus spontanée, même dans des classes nombreuses. C'était très intéressant. J'ai également eu un professeur canadien qui était plus formel, puisque c'était une sommité dans son domaine et qu'il se prenait un peu plus au sérieux. Mais c'était un excellent enseignant.  Le dernier enseignant était espagnol et venait boire des verres au bar avec nous après les cours. Donc c'était également un rapport particulier, mais vraiment très chouette. Dans l'ensemble, c'était assez différent de ce que j'ai pu voir à Kedge.

Combien d’heures de cours avais-tu en moyenne par semaine ?

10h environ. Une semaine j'avais cours de 8h à 19h le jeudi vendredi samedi, d'autres fois seulement le mardi de 15h à 19h. Cela me laissait beaucoup de temps pour découvrir le pays, mais aussi pour travailler sur les projets que j'avais dans certaines matières. Cela dit, certains étudiants avec qui j'étais avaient des cours différents, et un volume d'heures beaucoup plus important. Je crois que j'avais juste choisi les bonnes matières pour être libre souvent.

Les professeurs sont-t-il disponibles pour répondre aux questions ?

Très, et très rapides pour répondre. Les professeurs islandais nous avaient même donné leur numéro de portable, en disant qu'ils étaient même prêts à nous expliquer des choses autour d'un café.

Quels enseignements as-tu le plus apprécié et pourquoi ?

J'ai eu un cours de stratégie où nous avons visité de nombreuses entreprises pour bien comprendre les enjeux, et nous avons eu beaucoup d'interventions extérieures de managers qui expliquaient les enjeux de leur métier. La soutenance finale de cette matière était dans une fabrique de bière.

Sinon, dans les autres matières, nous avons eu énormément de mises en situation en travaillant avec de vraies entreprises sur des projets concrets, des serious games de marketing pour comprendre comment tout fonctionne. Vraiment très intéressant !

VIE ETUDIANTE

Comment s’organise ta vie étudiante sur place ? Est-ce facile de s’intégrer ?

Rencontrer d'autres Erasmus est très facile. Des islandais en revanche, c'est plus compliqué car ils ne se mélangeaient pas trop. J'ai passé beaucoup de temps entourée de Français et d'Allemands. On prend l'habitude des happy hours dans les bars, les soirées karaoké. Reykjavik bouge beaucoup, il y a de l'action tous les soirs. Comme il y a beaucoup de touristes, c'était facile de s'intégrer ! Tout le monde est venu en Islande parce que c'est un pays qui fait rêver, nous avons fait de nombreuses sorties pour visiter l'île, en bref je ne me suis jamais ennuyée.

 

Quelle langue utilisais-tu le plus pour communiquer ?

Français, anglais en cours, et allemand avec des étudiants allemands parfois. L'islandais est pratique pour faire des courses et savoir ce que l'on mange quand même !

Est-il nécessaire d’avoir une bonne maîtrise de la langue ?

Une bonne maîtrise de l’islandais non. Quelques bases pour savoir si on achète du lait ou du jus de fruit sont utiles. Sinon, les cours sont tous en anglais donc c'est quand même nécessaire de bien comprendre, surtout que les professeurs ont un accent très marqué.

ENVIRONNEMENT

L’université est-elle bien desservie par les transports en commun ?

Très. Une ligne de bus part du centre et dessert l'université. Ceux qui habitent plus loin peuvent rejoindre cette ligne très facilement. Mais c'est assez cher de prendre un abonnement.

Que peux-tu nous dire sur les habitants, la culture du pays ?

Les islandais sont assez réservés, et il faut partager une bière avec eux pour qu'ils commencent à s'ouvrir. Mais après cette barrière, ils sont vraiment très accueillants.

Quels sont les évènements incontournables ?

La gay pride début août est un gros événement. Sinon, l'arrivée des premières aurores boréales est aussi quelque chose de fou. De fin septembre à avril, les gens sont souvent dehors tard le soir pour en voir. Même s'il fait nuit tout le temps, on en voit beaucoup plus à partir de 22h en général.

COÛT DE LA VIE

Quel budget faut-il pour vivre correctement dans ce pays ? Quelles étaient le montant de tes dépenses en moyenne par mois ?

Je payais 650 € de loyer pour une chambre dans une colocation, et il faut compter à peu près 100 € de nourriture. Ensuite, chaque sortie coûte relativement cher. Louer une voiture pour faire du tourisme, louer une chambre d'hôtel, payer une bière. Tout est cher. J'avais un budget de 1000 € par mois, c'était largement suffisant.

Que penses-tu du coût de la vie là-bas comparé à celui de la France ?

Il est plus élevé mais les salaires sont 2,5 fois plus élevés aussi.

As-tu bénéficié d’une bourse ou d’une aide financière pour ton échange ?

J'ai eu la bourse Aquimob.

 

Qu’est-ce que tu as le plus apprécié ?

Les aurores boréales, c'est vraiment magique. L’université a aussi organisé une journée internationale où les étudiants se regroupaient par pays et faisaient des spécialités culinaires pour faire goûter aux autres, tout cela payé par l'université si on présentait les tickets de caisse. Les sorties en mer pour voir des baleines étaient aussi super. Et vivre avec la nuit 24h/24 est quelque chose d'unique, qui peut être un peu pesant mais quand on est bien entouré et qu'on sort en groupe faire la fête, c'est absolument génial.

As-tu eu des déceptions et des surprises ? Si oui, lesquels ?

Surprise d'avoir autant aimé ce pays, d'avoir rencontré autant de personnes super. Pas de déception si ce n'est le montant de la bourse accordée par Kedge.

CONSEILS, AVIS ET BONS PLANS

 

Quels derniers conseils donnerais-tu aux futurs étudiants qui partiront avec cet échange ?

Cela peut sembler effrayant comme pays, mais c'est une expérience à faire. C'est absolument magnifique, on découvre des paysages uniques, qu'on peut voir une première fois au soleil et 2 mois plus tard sous 1m de neige. Tout le monde parle anglais, donc il n'y a pas de barrière de la langue. Franchement, foncez !

CONCLUSION

 

Qu’est-ce que t’as appris cet échange ?

Toutes les spécialités culinaires ne sont pas bonnes, l'islandais est difficile à prononcer, et il faut profiter à fond.

 

Recommanderais-tu cette expérience à un autre étudiant ?

À 400% oui !

 

Please reload

  • Facebook Social Icon
 

 INTERVIEWS KEDGE MARSEILLE

Programme : PGE

Nom de l’UP : Reykjavik University

Étudiante : Pauline SÉCHÉ

 

INTRODUCTION

Présente-toi et présente-nous ton université partenaire en quelques lignes.

Je m’appelle Pauline Séché, j’ai vingt-quatre ans et je suis en dernière année à Kedge. Je suis partie à Reykjavik University, l’une des trois universités d’Islande. C’est une université privée composée d’un campus divisé en départements comme le département de l’Economie ou encore celui de l’Energie.


Pourquoi un échange universitaire et pourquoi cette université ?


Je voulais partir dans un pays du nord et je me suis dit que l’Islande serait une destination dépaysante. Quant au campus, il est éco conçu et les cours proposés sont tournés vers le développement durable, domaine dans lequel je souhaite exercer plus tard. Enfin j’ai choisi cette université pour ces trois accréditations.


Comment s’est passée ton arrivée ? as-tu eu une journée d’intégration ?


Avant mon arrivée, nous avons été assignés à des groupes d’intégration mixtes pour que l’on
soit mélangés avec d’autres nationalités. J’ai eu aussi une journée de présentation du fonctionnement de l’université, de tous ses services, une visite de l’école avec les parrains. Le soir on a eu une journée d’intégration avec tous les étudiants de l’université.

 


CAMPUS

 

Qu’as-tu pensé de ton campus ? Quelles infrastructures étaient à ta disposition ?


Le campus est tout neuf, très agréable et tout vitré. Les salles de cours ressemblent aux brain bubbles de Kedge. Nous avons une cafétéria, un supermarché, une salle de sieste et une bibliothèque. La faculté est accessible vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Des ordinateurs portables sont également à notre disposition.


Comment s’est passée ta recherche de logement ? (Recherches sur internet, aide de l’université, agence immobilière)


J’ai trouvé mon logement via la page Facebook qui recense les offres de logement pour les
étudiants de l’université.


Où conseillerais-tu de se loger et quels endroits sont à éviter ?


La ville est très tranquille, il n’y a pas de problème de sécurité. Les quartiers en centre-ville 101 et 105 sont pratiques car ils sont bien desservis par les transports en communs.
 


COURS

 


Y-a-t-il un large choix de cours ?


Oui il y a un large choix de cours. Le département de business où j’étais, est très axé finance.


Qu’as-tu pensé des méthodes d’enseignement ? As-tu noté une différence par rapport aux cours enseignés à Kedge BS ?


Oui c’est très différent. Les cours sont en petits effectifs pas plus de vingt étudiants par classe. Les cours sont plus condensés, nous avions quarante-cinq minutes de lecture, quarante-cinq minutes de travail en groupe, puis un temps d’échange avec le professeur. Les enseignants attendent que les élèves guident le cours. On a plus de travail qu’à Kedge et les examens sont autant à l’écrit qu’à l’oral.


Combien d’heures de cours avais-tu en moyenne par semaine ?


J’avais vingt heures de cours.


Les professeurs sont-t-il disponibles pour répondre aux questions ?


Oui les professeurs sont très disponibles.


Quels enseignements as-tu le plus apprécié et pourquoi ?


Au premier semestre, j’ai apprécié le cours d’entreprenariat où j’ai pu faire une sortie dans un incubateur de la ville. Ce cours était très pratique et permettait de participer à des concours de pitch. J’ai apprécié aussi le cours d’éthique en finance où le professeur nous faisait des cas pratiques.



VIE ETUDIANTE

 

Comment s’organise ta vie étudiante sur place ? Est-ce facile de s’intégrer ?


Oui c'est très facile de s’intégrer car on n’est pas beaucoup d’Erasmus et Reykjavik est une ville petite où tout le monde se connaît.


Quelle langue utilisais-tu le plus pour communiquer ?

J'utilisais le plus l’anglais.


Est-il nécessaire d’avoir une bonne maîtrise de la langue ?


Les islandais parlent très bien anglais. Il faut avoir un niveau élevé en anglais à l’université.
 


ENVIRONNEMENT

 

L’université est-elle bien desservie par les transports en commun ?


Oui, un bus dessert l’université. Elle est excentrée. Il y a des bus toutes les trente minutes et leurs horaires sont coordonnées avec les horaires de cours.


Que peux-tu nous dire sur les habitants, la culture du pays ?


L’Islande est un pays magnifique avec des paysages somptueux. On est immergé dans la nature. Les islandais sont beaucoup plus ouverts que les français. C’est une culture ultra féministe, très respectueuse des femmes.


Quels sont les évènements incontournables ?


Il y a la Gay Pride en août, la fête nationale en septembre et un grand festival. Il faut se déplacer en dehors de la ville pour y assister.
 


COUT DE LA VIE

 

Quel budget faut-il pour vivre correctement dans ce pays ? Quel était le montant de tes
dépenses en moyenne par mois ?


Les loyers sont chers. J’étais en chambre partagée et je payais 600 euros. Il faut pour vivre correctement 1000 euros de budget mensuel. Je dépensais 400 euros par mois en nourriture et sorties.


Que penses-tu du coût de la vie là-bas comparé à celui de la France ?


Il est bien plus élevé.


As-tu bénéficié d’une bourse ou d’une aide financière pour ton échange ?


J’ai eu la bourse Erasmus plus, en tout j’ai obtenu 700 euros pour les deux semestres.


Qu’est-ce que tu as le plus apprécié ?


Tout ! Les voyages et les liens noués avec les autres Erasmus.


As-tu eu des déceptions et des surprises ? si oui, lesquelles ?

Les prix m’ont beaucoup étonnée. Je ne m’attendais pas à ce que ce soit si cher. En hiver, il fait nuit toute la journée.
 


CONSEILS, AVIS ET BONS PLANS
 

Quels derniers conseils donnerais-tu aux futurs étudiants qui partiront avec cet échange ?


De faire attention à leur logement, de choisir un logement en centre-ville et de voyager en dehors de la ville de Reykjavik. Et enfin se forcer à sortir en hiver et acheter des crampons pour la glace car les trottoirs sont gelés.
 


CONCLUSION


Qu’est-ce que t’as appris cet échange ?


J’ai découvert une nouvelle culture. J’ai pris plus confiance en moi pour m’exprimer en anglais et d’assurance pour partir loin de chez moi.


Recommanderais-tu cette expérience à un autre étudiant ?


Oui totalement !

 

Please reload

  • Facebook