seinan
Rokkodai
 

INTERVIEW KEDGE MARSEILLE

Nom de l’UP : Nagoya University of Commerce and Business

 Nom de l'étudiant : Morgan GERBAUD

CADRE

 

Dans quel programme es-tu ? Fais-tu un double diplôme ?

 CESEMED – échange simple.

 

 

Pourquoi avoir choisi de partir en université partenaire ? Et pourquoi cet établissement en particulier ?

 Je voulais partir étudier à l’étranger, cela permet de voir le pays d’une manière différente d’un simple séjour en tant que touriste, cela permet de mieux comprendre la manière de penser des gens et leur quotidien.

 

En CES3 je suis parti à l’University of Strathclyde, à Glasgow en Ecosse. Ce semestre je suis parti à NUCB à Nagoya, Japon, je voulais surtout aller au Japon, découvrir le pays, pour cela c’est réussi, néanmoins sans être médiocres les cours ne sont pas d’un très haut niveau et il y a assez peu de cours en rapport avec l’économie et le marketing. Mais pour découvrir le Japon Nagoya est très pratique.

  

Quels sont les documents pour partir dans cette université et les procédures à suivre ?

 Pour le Japon il faut prévoir un visa, au mois d’avril NUCB envoie pas mal de formulaires à remplir et à renvoyer au campus de KEDGE. En juillet on reçoit la lettre d’acceptation et le CoE qu’il faut ensuite amener avec son passeport au consulat/ambassade. Il faut ensuite compter une petite semaine pour aller rechercher son passeport avec le visa, il coûte une vingtaine d’euros.

 

 

BUDGET

 

Quel est le budget approximatif par mois ? (Logement, nourriture, sorties, etc.) Comment juges-tu le coût de la vie en comparaison avec la France ?

 1000€, je dirais. Au Japon, tout est plus cher qu’en France, hormis le logement, les transports sont assez chers, de même que les supermarchés classiques et l’alcool, ainsi que les boites de nuit quand on est un homme (compter 20/30€). Néanmoins on peut manger dans des restaurants assez sympas pour moins de 10€.

 

 

UNIVERSITE

 

L’université t’aide-t-elle à t’installer ? (Aide au logement, pôle accueil …)

 NUCB loge tous ses étudiants étrangers dans des résidences (je conseille celle de Chiyoda, dans le centre de Nagoya), les chambres sont grandes et très correctes. Concernant l’accueil, il y a une cérémonie sur le campus, les premiers temps ce sont des étudiants japonais qui nous guident dans les transports jusqu’à l’université. L’équipe en charge des étudiants étrangers se charge aussi de nous aider dans les démarches d’installation, comme l’inscription à la mairie.

 

 Quelles sont les spécificités/spécialités de ton université ?

 La finance et des cours centrés sur l’Asie et le Japon.

 

 Y-a-t-il une différence au niveau des méthodes d’enseignement par rapport à KEDGE Business School ? (Charge de travail, heures de cours, etc.)

 La charge de cours est plus ou moins la même, 9 ou 10 cours de 100 minutes par semaines, beaucoup de présentations, de travaux de groupe, le niveau est un peu plus bas qu’à KEDGE.

 

 Quelles sont les activités/sports organisés par l’école ?

 L’université organise beaucoup de choses, visite des usines de Toyota, Brother, cérémonie du thé, visite dans un lycée, atelier céramique à Seto, weekend à Kyoto, dans un temple, à Kumano Kodo …

 

 

GUIDE PRATIQUE

 

Quels sont les « bon plans » que tu recommandes (sorties, visites, etc.) ?

 Nagoya : Les artères couvertes d’Osu, Matsu Ya, Yoshinoya, le restaurant avec les portes en bois en face de la station JR à Tsurumai (mon préféré !) pour manger, ID et 300 Stand bar pour boire et plus. Shodenji à Kyoto, magnifique, et ne pas faire l’impasse sur Nara, ça vaut vraiment le coup !

 

 Dans quel quartier habitent les étudiants en général ? Quels quartiers éviter ?

 Nagoya : Ils vivent partout, à part peut-être Fushimi, la ville est très sûre même tard.

 

 L’université est-elle loin du centre-ville ?

 Elle est en banlieue, à Nisshin, il faut une heure depuis le centre de Nagoya (métro + bus).

 

 Quels sont les moyens de transport généralement utilisés par les étudiants pour se déplacer dans la ville et aller à l’établissement ? Quel transport utilises-tu ?

 Beaucoup viennent en voiture, sinon métro + bus.

  

CULTURE

 

Quelles sont les raisons qui t’ont poussé à choisir cette destination ?

 Après avoir appris le japonais pendant quelques années je voulais me confronter à la réalité et sortir de ma zone de confort.

 

Qu’est-ce qui t’as le plus marqué lors de ton arrivée sur place ? (Habitudes, culture, etc.)

 L’architecture, les règles et l’amabilité, la manière dont s’habillent les gens, l’absence de wifi et d’anglais dans l’espace public.

 

 Quels éléments typiquement locaux as-tu apprécié ? (Nourriture, monument, coutume, etc.)

 L’amabilité, la praticité de beaucoup de chose, l’importance de la qualité, et les emballages qui sont bien pensés/beaux.

 

 Comment s’est déroulée ton intégration au sein de l’université ?

 L’université ne mélange pas les étudiants japonais et les étrangers. Entre étrangers c’est simple car on vit ensemble, on va en cours ensemble mais pour être ami avec les étudiants japonais il faut être membre d’une asso ou au moins dans l’échange linguistique.

 

 Qu’est-ce qui t’as le plus manqué, que tu ne retrouves pas là-bas ?

 Beaucoup la nourriture européenne, pouvoir râler/dire que je ne suis pas d’accord, les bancs et les poubelles dans la rue, manger des fruits.

 

 

COMMUNICATION

 

Quelle est la vision des habitants locaux sur les français ?

 Ils nous aiment bien.

 

 As-tu réussi à nouer des liens avec des locaux ? Avec d’autres étudiants internationaux ? Ou avec d’autres français d’autres écoles ?

 J’ai pu faire connaissance avec des étudiants locaux mais rien de plus, par contre j’ai pu devenir ami avec des étudiants internationaux et français.

 

 

CONCLUSION

 

Comment décrirais-tu ton expérience en trois mots ?

 Différence – Apprentissage - Découverte

  

Voudrais-tu retourner dans ton pays d’expatriation ?

 Au Japon, juste en touriste.

 

Quels conseils donnerais-tu avant de partir ?

 Même si on ne comprend pas toujours les règles il faut les respecter, et aussi respecter les gens autour de nous. Eviter de juger la manière dont les japonais vivent et pensent, en tant qu’étranger on a pas forcement toutes les informations…et s’intéresser à la langue, la culture ! Gros conseil : avoir de bonnes bases de japonais avant de partir, les mots les plus courants, la politesse et une centaine d’idéogrammes, pour s’en sortir tranquille.

 

Conseillerais-tu cette université pour un échange ? Si non, pourquoi ?

 Ça dépend, si c’est pour découvrir le japon oui, si c’est pour les cours non.

 

NUCB a un très bon master mais ne met pas l’accent sur les programmes undergraduate. Je ne peux pas dire que je n’ai rien appris mais ce semestre ne renforce pas la spécialité que j’avais commencée en Ecosse.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

​INTERVIEW KEDGE BORDEAUX

Nom de l'UP : Kobe University

Étudiant : Thomas LAPASSADE

INTRODUCTION

 

Présente-toi et présente nous ton université partenaire en quelques lignes.

 Je suis Thomas, étudiant M2 en alternance 24 mois, en échange à KOBE University dans le Kansaï au Japon.

Kobe Université est la plus vieille Business School du Japon et elle est très réputée. Pour un étudiant local c’est des classes prépa depuis les premières années de lycée pour pouvoir y rentrer.

 

Pourquoi  un échange universitaire et pourquoi cette université ?

Le Japon a toujours été un objectif pour moi, l’une des plus grandes civilisations qui a su vieillir loin d’un impérialisme européen et américain jusque dans les années 1850.


Culture très différente et beaucoup d’opportunités pour un Gaijin (étranger).

Kobe parce que c’est la meilleure parmi les 3 proposées au Japon (de loin), et sa position proche d’Osaka et Kyoto (Kansaï) est vraiment top pour sortir et visiter.

 

Comment s’est passée l’organisation de ton départ ? (Partie administrative, VISA, billet d’avion …)

 Nous sommes vraiment très peu d’étrangers avec un service qui nous est dédié donc l’accompagnement a été parfait, culture locale où le client est vraiment roi, ça marche aussi à l’université.

 

Comment s’est passée ton arrivée ? L’université avait-elle prévu ton accueil ?

 Un parrain nous est dédié pour nous aider aux premières étapes, mais j’étais arrivé une semaine avant pour rejoindre un ami, donc je n’ai pas vraiment eu besoin d’aide à mon arrivée.

 

CAMPUS

 

Que penses-tu de ton campus et quelle est la chose qui t’as le plus marqué ? (Taille, localisation, nombre d’étudiants sur le campus …)

Le campus est immense, et les locaux du MBA sont perchés sur la montagne qui surplombe Kobe, donc vous avez une vue magnifique sur le coucher de soleil à la sortie des cours.

Cependant, il se trouve à 40 min de la résidence qui est en face sur une île artificielle … Japan style.

 

Quelles sont les infrastructures dont tu bénéficies ? (Bibliothèque, complexe sportif, piscine, cantine, wifi, horaires …)

 Il y a tout ce dont on souhaite, le Japon est un pays civilisé mais pour être honnête, entre l’apprentissage du Japonais, les cours (pas mal de boulot), mon apprentissage, et mes sorties quotidiennes je n’ai aucune légitimité pour juger de la qualité de la bibliothèque … car j’ai dû y mettre les pieds une fois pour une photocopie.

 

 

LOGEMENT

 

Comment s’est passée ta recherche de logement ? (Aide de l’université, site internet, agence immobilière)

Tout était prévu avant mon arrivée, une résidence pour internationaux, locaux neufs, donc correcte, bien que la chambre soit très petite. Mais utile pour boire des coups et rencontrer du monde.

Après je conseille fortement de sortir un peu de sa zone d’étudiants étrangers pour rencontrer des locaux.

 

Où habites-tu et que penses-tu du logement et du quartier ?

 J’habite dans la résidence pour étudiants internationaux sur Port Island, zone résidentielle de l’île. Très peu de chose sur l’île mis à part des supermarchés.

Mais à 10min de tram du quartier de Kobe qui bouge, mille restau / bar / et quelques boites.

 

Quels sont les conseils ou remarques que tu donnerais concernant le logement ? Y a-t-il des zones sensibles à éviter ? As-tu un couvre-feu ?

 Le Japon doit être l’endroit de la terre le moins dangereux du monde même loin devant la Suisse ! Même les yakuzas te parlent avec un anglais approximatif parce que t’es le seul étranger de la ville !

Je dirais juste au prochain étudiant de ne pas hésiter de faire 20 min de train pour aller à Osaka le weekend et faire la fête à Namba, Dotombori et Amemura !

 

 

COURS

 

Concernant les cours, y a-t-il un large choix ?

 J’étais le 1er étudiant PGE de Kedge à y aller, beaucoup trop de cours selon moi, j’ai négocié tout le long de mon échange avec le PGE pour alléger les crédits en vain, mais j’espère que cela aura payé pour le prochain étudiant.

Heureusement que les cours sont vraiment biens. Nous avons eu des profs de Stanford Univeristy, du MIT, de Tokyo University et même le 1er ministre des Pays-Bas en conférence pour une classe de 20 personnes !

Il faut savoir que le SESAMI program est une petite niche qui sert de vitrine pour le rayonnement international de l’université donc on est chouchouté.

 

Que penses-tu des méthodes d’enseignement ? As-tu noté une différence par rapport aux cours dispensés à KEDGE BS ?

 Comme tout échange international, beaucoup de « paper » assez académiques parfois comparé à Kedge. J’ai trouvé que la masse de boulot était supérieure mais pas forcément plus compliquée, donc dans l’ensemble assez facile.

 

Que penses-tu de la charge de travail ? Est-elle importante ? Combien d’heures de cours as-tu en moyenne par semaine ?

 Hum, sujet fâcheux… J’ai eu selon moi beaucoup trop de cours comparé aux autres étudiants internationaux, mais ça c’est à cause de Kedge, sachant que par-dessus il m’a fallu rajouter 2 fonda + Pro act + la centaine de mails hebdomadaires à traiter pour mon alternance.

 

Quelle est la fréquence des examens ? Toutes les semaines ? Tous les mois ? Tous les trimestres ?

 J’ai eu des assessment à peu près toutes les semaines + travaux de groupe et/ou présentations.

 

Les professeurs sont-ils facilement accessibles pour poser des questions ?

 Très à l’écoute, et des profs avec un CV très impressionnant e.g prof de Venture capital et Entrepreneurship. Certains avec une expérience du Japon donc très enrichissant.

 

Y a-t-il des cours qui t’ont particulièrement plu ?

 Tous les cours d’Entrepreneurship étaient très enrichissants, que je recommande !

Cours de M&A top et facile + Venture capital. Après je suis peut-être pas très objectif parce qu’à ma 5ème année d’école de commerce je commence à me lasser du marketing et de la communication.

 

 

VIE ÉTUDIANTE

 

Comment s’organise ta vie étudiante sur place ? Comment t’es-tu intégré ?

Assez dur de se faire de vrais amis Japonais, il faut que l’effort vienne de nous, car peu de personnes parlent anglais là-bas, il faut donc baragouiner un peu de Japonais pour vraiment s’intégrer.

La vie étudiante sur le campus est seulement sportive, aucune soirée organisée … ça change de Kedge, mais les étudiants sont très sérieux ici.

Osaka est la ville de la fête japonaise, à 20 min de train, ça se fait facile quand on veut profiter de notre échange et faire la fête.

 

Que peux-tu nous dire sur les associations étudiantes ?

 Pas grand-chose, j’ai eu des amis ici qui se sont vraiment éclatés en asso sportives, vraiment bien pour intégrer un groupe de potes, mais pour ma part je n’ai pas eu le temps.

 

Peux-tu nous décrire une semaine type de ton échange ?

 J’ai eu différentes périodes complètements différentes donc je vais en faire 2 :

La semaine de boulot où tu pètes un cable :


Du lundi au jeudi c’est cours toute la semaine avec comme deadline 1 présentation le jeudi à préparer, un devoir de 2000 mots à rendre pour le cours de la semaine précédente, + un autre devoir pour le dimanche. Sauf que moi le weekend c’est impossible de travailler. Donc de 9h à 17h c’est université. Ensuite tu rentres au dormitory, tu bosses, sans oublier tes fonda à distance pour Kedge, des pauses ping pong entre temps et jeudi soir à 3h du matin tu as tout tout fini donc tu vas te coucher tranquille.

Vendredi matin très fatigué journée de cours où tu dors à moitié … mais le soir c’est weekend, donc après les cours, direction bar local où la bière est à 190y (genre moins de 2€), les tapas ont la forme de sashimi de thon / saumon enfin vraiment régalade et une fois fini, tu prends le train pour faire la fête à Osaka où là, c’est le Japon by night. Avec des gens complètement tarés et fans de toi parce que t’es un étranger, comme dans les magazines ou dans les films.

 

Ensuite tu te fais un Ramen à la fin de la soirée et tu prends ton train pour rentrer dormir. Samedi si t’es vraiment chaud, tu visites un truc après ton restau du midi et avant ton restau/bar du soir et tu remets ça.

La semaine où y a pas Uni :

Levé à 10h pour partir visiter mille et uns temples, châteaux et jardins aux alentours du Kansaï (1h de train max) à Osaka, Himeji, Kyoto (j’adore Kyoto) des cérémonies de thé, des restau de sushi où tu as plus de poisson que de riz (en vrai c’est comme ça) des expériences culinaires assez étranges à base de tentacules … Enfin le Japon que tu veux vraiment voir et connaitre. L’idéal est d’être accompagné de locaux pour vraiment comprendre les nuances et l’histoire (qui est fascinante).

Et à la fin de ta semaine tu prends l’avion pour aller à Okinawa, le Hawaï Japonais, pour te relaxer dans un immense hôtel hors saison donc à 60% discount avec plage privée et sable fin …

 

ENVIRONNEMENT

 

Est-ce-que les locaux parlent anglais ? (50% ? 10% de la population ?)

 Dépend des villes, à la campagne je dirais 5% ... Dans les grandes villes (hors Tokyo et Kyoto) 20%.

Mais pour avoir des bases c’est facile : bière se dit « biiru » et si t’en veux 2 tu dis « futatsu ». Après les japonais sont intelligents et t’aident pour tout donc pas de soucis à se faire si tu parles pas japonais, il y aura toujours un mec qui va débarquer de nulle part pour baragouiner quelque chose et t’aider.

 

As-tu pris des cours de langue ? Penses-tu que ce soit nécessaire ?

 Des cours de japonais sont en option à peu près tous les matins. Mais je n’ai pas eu le temps et pas trop de motivation à la fin. Mais j’avais bossé avant de partir donc avec de bonnes bases, c’est assez pour se débrouiller.

 

Quel temps fait-il ?

 Au Kansaï à peu près pareil que dans le Sud de la France je dirais.

Si le soleil te donne envie utilise Peach-airline à 1 ou 2h de pas mal de destinations ensoleillées pour moins de 100€.

 

Est-ce que l’université et la ville sont bien desservies ? (Bus, tram, métro, fréquence, horaires)

 Assez cher, mais le réseau ferroviaire est juste omniprésent partout (train, tram, métro, bus partout). Plus le Shin-kansen, train le plus rapide du monde à faire obligatoirement !

 

 

CULTURE LOCALE

 

Que peux-tu nous dire sur le pays, les habitants et la culture locale ?

Je suis tombé amoureux de ce pays tout simplement. Culture très très riche et complétement différente donc surprenante. Les gens sont tout bonnement adorables et peuvent prendre 30min à t’accompagner à ton restau alors que tu demandais juste si c’était à gauche ou à droite. Ne pas manquer de s’intéresser à l’histoire Japonaise pour bien comprendre la culture !

Quels sont les sports les plus populaires ?

 Bien sûr Kendo, et Sumo mais étonnement baseball, football et catch. Le rugby a pas mal fait parler de lui après les résultats de l’équipe nippone lors de la Coupe du monde.

 

Quels sont les évènements à ne surtout pas rater ?

 Chaque changement de saison est un évènement. Un combat de Sumo pourquoi pas.

Et des festivals locaux dans les temples.

 

Qu’as-tu pu visiter ? Qu’est-ce que tu nous conseillerais ?

 Je n’ai pas encore fini mais, Kyoto sans hésiter, j’y ai peut-être été 15 fois mais il reste encore des choses à voir. Des coins très touristiques mais aussi des perles cachées du grand public que les locaux vous conseillent.

Okinawa cool, Hiroshima bien sûr à faire, Tokyo, Okinawa et les Onsens !

 

 

COÛT DE LA VIE

 

Quel est en moyenne et mensuellement le coût de la vie ? Peux-tu nous en donner les détails ? (Nourriture, internet, forfait téléphonique, transport, loisir, vêtement, …)

 Etant alternant, je dépensais la totalité de mon salaire, plus parfois extra pour voyage de mes économies. Mais en vivant très très très bien je dépensais autour de 1700€/mois.

Mais ça représente restau 5 fois par semaine, des soirées le weekend, visites, transport, la bière après les cours …

Des étudiants s’en sortaient ici pour moins de 800€. Le logement étudiant n’est pas cher, et la nourriture si tu veux cuisiner local tu peux t’en sortir pour vraiment pas cher.

Le Japon peut donner des scholarships supplémentaire des bourses de Kedge.

 

Quelles ont été les dépenses supplémentaires liées à la vie étudiante ? (Assurances, livres, …)

 Zéro, nous avons même fait des restau + bar avec des profs à la fin de séminaires où c’est l’université qui payait. Taxi, nourriture et boisson !

 

Coût de la vie comparé à la France ? (+, -, = ?)

 Toujours en gardant en tête que je suis alternant à Paris, je dépense pareil, sans trop faire attention, avec logement moins cher.

 

Est-il possible de trouver un job à côté des cours ? Est-ce facile ?

 Si tu maitrise le Japonais, beaucoup de locaux le font, mais sinon je n’ai pas cherché.

 

Bénéficies-tu d’une aide, d’une bourse ou d’un équivalent aux APL ?

 J’étais alternant avec un bon salaire, donc zéro bourse pour moi, mais tous les autres oui.

 

En tant qu’étudiant, bénéficies-tu d’avantages ou de promotions ?

 Yes, pas mal de temples ou musées gratuits, quelques avantages transports…

 

 

CONSEILS, AVIS ET BONS PLANS

 

Qu’est ce que t’as le plus aimé ?

Vivre à la japonaise, c’est un tout. Gros souvenir, un cours de cérémonie du thé. Des visites de temples où tu prends une claque. Nara, Fushimi Inari de nuit … Ginkakuji Temples, et tant d’autres …

Mais surtout faire les brocantes dans les quartiers riches de Kyoto, des œuvres d’art à couper le souffle, et avec un peu de chance tu peux trouver des trésors pas chers.

Un kakejiku magnifique pour 3000 yen (25€ ) !

Le hibiki 17 ans d’âge … l’un des meilleurs Whisky !

 

As-tu connu des désillusions ou des surprises ? Si oui lesquelles ?

 Tous les japonais ne sont pas ninja … gros désespoir pour moi qui souhaitais le devenir.

On est ninja par le sang avant l’entrainement. Etant étranger c’est mort … un Ronin tout au plus …

Plus sérieusement, quand mon cours d’histoire géo de 4ème me parlait de la Mégalopole Japonaise, c’est vraiment la ville partout parfois et c’est assez déprimant dans les quartiers populaires où c’est un peu gris.

Mais partout où tu vas tu peux voir les montagnes qui redonnent un peu de vert au paysage.

 

Jusqu’à aujourd’hui as-tu rencontré des difficultés ? Si oui, comment les as-tu résolues ?

 Donner un âge aux japonais/se … encore aujourd’hui très difficile …

 

Quels conseils et bons plans donnerais-tu à ceux qui préparent un échange universitaire dans la même université ?

 Bosse un peu le japonais, pour te débrouiller et ne perds pas de temps une fois là-bas, kiffe à fond !

Et surtout surtout, ne te laisse pas enfermer dans le cocon des internationaux avec qui tu partages les cours et la résidence … bouge et rencontre du monde !

 

 

CONCLUSION

 

Qu’est-ce que l’échange t’a apporté ? Recommanderais-tu cette expérience à un autre étudiant ?

 Une connaissance de la culture locale, pseudo maitrise d’une langue qui fait son effet sur un CV, des nouveaux potes et des futurs projets au Japon et accessoirement résistance à des tsunamis et autres tremblements de terre.

Une approche du monde et du business complètement différente.

Je le recommande à ceux qui sont ouverts d’esprit ! Ceux qui hésitent ou veulent prendre ça par défaut, laissez-le à ceux qui en rêve depuis un moment parce que c’est vraiment un truc qui se mérite ! J’ai vu des étudiants italiens pas ouverts d’esprit, ici par défaut, tester toutes les pizzerias et les restaus italiens de la ville… polémiquant de la culture locale en allant au Macdo et Burger King après la visite mensuelle du temple. Ne gâchez pas un échange au Japon SVP…

 

Quels sont tes plans pour la fin de l’échange ? As-tu l’intention de voyager aux alentours ? Si oui, quelles destinations as-tu privilégié ?

 Yes, Taïwan, Séoul, HK et finir le Nord du Japon avec le Winter festival à Okaiido (la neige la plus pure du monde parait-il) et repartir à Kyoto encore et encore pour acheter un Katana avant de rentrer.

 

Accepterais-tu d’être contacté pour répondre aux questions des étudiants intéressés par cette université ?
J’ai déjà eu des personnes qui m’ont contacté. C’est toujours avec plaisir que j’en parle.

Je conseillerais juste de bien structurer vos questions pour éviter que je passe une heure à vous décrire un truc que j’adore et dont vous vous moquez, par exemple la musique traditionnelle du Sendaï ou de Naha (Haisai Ojisan).

  • Facebook Social Icon

1/4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

​INTERVIEW KEDGE BORDEAUX

Nom de l'UP : Seinan Gakuin University - Fukuoka (2015)

Étudiant : Clément CHENIN

« Une expérience dont je me souviendrai toute ma vie »

« Les sushis et les ramens… j’en rêve encore »

 

INTRODUCTION

 

Présente-toi et présente-nous ton université partenaire en quelques lignes.

Je suis parti faire mon échange à Seinan Gakuin (Fukuoka) au deuxième semestre de l’année scolaire 2014/2015.

 

Pourquoi un échange universitaire et pourquoi cette université ?

Seinan Gakuin est une université privée japonaise, assez réputée dans le sud, mais globalement c'est pour ça que j’ai choisi le Japon : partir en vacances en Espagne c’est bien joli mais ça se fait relativement facilement. Partir au Japon, c’est une autre paire de manches. Et puis j’avais envie/besoin de dépaysement. Le Japon n’était pas mon premier choix (mais ça l’aurait probablement été si l’université s’était trouvée à Tokyo) mais finalement je ne regrette en aucun cas d’être parti là-bas.

 

Comment s’est passée l’organisation de ton départ ? (Partie administrative, VISA, billet d’avion, …)

La partie administrative s’est déroulée assez simplement. Quelques aventures comme devoir faire une radio des poumons, etc. Mais c’est un peu partout pareil dès que l’on veut sortir de l’UE pour un échange.

Le VISA n’est pas très cher, la seule chose qui pourrait être améliorée est que l’on est obligé de se rendre à l’ambassade du Japon à Paris pour déposer son dossier de demande de VISA.

Pour les billets d’avion, j’ai pris mon mal en patience et j’ai fouillé SkyScanner pendant un mois avant de trouver la perle rare : un aller-retour Bordeaux – Tokyo pour moins de 600€ avec British Airways.

 

Comment s’est passée ton arrivée ? L’université avait-elle prévu ton accueil ?

Mon arrivée s’est plutôt bien passée, des étudiants de l’université d’accueil viennent te chercher à l’aéroport puis t’accompagnent jusqu’à la résidence où tout est déjà prévu, ta chambre disponible et où tout le monde s’occupe de toi. Irréprochable de ce côté-là. En revanche, il faut s’accrocher car si les gens de l’administration parlent bien anglais, la plupart des étudiants locaux sont beaucoup moins doués.

 

 

CAMPUS

 

Qu’as-tu pensé de ton campus et quelle est la chose qui t’as le plus marqué ? (Taille, localisation, nombre d’étudiants sur le campus, …)

Le campus est assez sympa sans rien avoir d’exceptionnel non plus.  Relativement petit pour un campus, mais pas non plus minuscule. Pas en centre-ville immédiat mais pas trop excentré non plus (il me semble que c’est à cinq arrêts de métro du centre de Fukuoka). Les locaux sont anciens, pas très modernes mais très propres de manière générale.

 

Quelles sont les infrastructures dont tu bénéficiais ? (Bibliothèque, complexe sportif, piscine, cantine, wifi, horaires …)

Cafétéria où la nourriture est bonne et pas chère. Bibliothèque, salle de sport, et gymnase où l’on peut jouer au basket, football, ping-pong, badminton, etc.

Obtenir l’accès au Wifi de l’université est fastidieux, mais une fois que l’administration vous a donné l’autorisation, il n’y a plus aucun problème de ce côté-là.

 

 

LOGEMENT

 

Comment s’est passée ta recherche de logement ? (Aide de l’université, site internet, agence immobilière)

Logé dans une résidence universitaire on-campus. Rien à faire (ou presque) de ce côté-là.

 

Où habitais-tu et qu’en as-tu pensé ? (Logement et quartier)

Résidence i-house de l’université : je conseille vivement, cinquante étudiants du monde entier, chacun a sa chambre (assez grande), seule la douche est à partager avec une personne de votre étage (les étages ne sont pas mixtes). Cuisine et salons communs à l’étage. Et le prix est vraiment vraiment abordable (moins de 200€ par mois, sachant que le prix des loyers au Japon est souvent exorbitant). Je recommande !

 

Quels sont les conseils ou remarques que tu donnerais concernant le logement ? Y a-t-il des zones sensibles à éviter ? Avais-tu un couvre-feu ?

Pas le droit d’inviter des gens extérieurs après une certaine heure. Pas le droit de faire de soirées. Et même sans parler de soirée, le bruit dans les couloirs est à proscrire après une certaine heure.

Une fois par semaine, le ménage doit être fait par les étudiants, donc on se relaie. 

Donc quelques inconvénients malgré tout.

Il y a également un couvre-feu (on est censés être rentrés avant minuit) mais je n’ai personnellement jamais vu personne le respecter, ni personne avoir de problèmes à cause de ça.

 

 

COURS

 

Concernant les cours, y a-t-il un large choix ?

Peu de choix, mais surtout peu de cours en rapport avec ce que l’on apprend à Kedge.

Des cours principalement orientés vers la culture japonaise, qui peuvent être du coup assez originaux et sympa à suivre (genre, judo, calligraphie, etc.).

 

Qu’as-tu pensé des méthodes d’enseignement ? As-tu noté une différence par rapport aux cours dispensés à KEDGE BS ?

Les cours n’ayant rien à voir, il est difficile de comparer. Mais pas de différences majeures à priori.

 

Que penses-tu de la charge de travail ? Était-elle importante ? Combien d’heures de cours avais-tu en moyenne par semaine ?

Dix-huit heures de cours par semaine il me semble. Le problème majeur est que les cours s’étalent du lundi au vendredi et que les cours de Japonais notamment sont difficilement manquables. Les profs peuvent être assez strictes sur ce point.

 

Quelle était la fréquence des examens ? Toutes les semaines ? Tous les mois ? Tous les trimestres ?

Beaucoup de tests de Japonais (à l'oral ou à l'écrit) mais c’est tout. C’est aussi le cours le plus intensif.

 

Les professeurs sont-ils facilement accessibles pour poser des questions ?

Oui tout à fait.

 

Y a-t-il des cours qui t’ont particulièrement plu ?

Intercultural Communication et le cours Initiation aux études Japonaises (cours tenu par un professeur Français vivant au Japon depuis plus de vingt ans, sur les disparités entre société Française et société Japonaise).

 

 

VIE ÉTUDIANTE

 

Comment s’organise ta vie étudiante sur place ? Comment t’es-tu intégré ?

La vie étudiante est surtout gérée par les « Advisors » qui sont des Japonaises vivant dans la résidence, et qui s’occupent d’organiser les événements et autres activités extra-scolaires.

Le reste s’organise entre internationaux et l’intégration se fait facilement. C’est plus difficile de s’intégrer avec les Japonais du campus en revanche.

 

Que peux-tu nous dire sur les associations étudiantes ?

Pas ou peu accessibles. Les japonais sont assez fermés sur les étrangers à part pour échanger quelques banalités et mettre en pratique leurs notions d’anglais ou de français.

 

Peux-tu nous décrire une semaine type de ton échange ?

Pas de semaine type mais la plupart du temps, en dehors des cours, nous restions à la résidence entre nous à discuter, regarder des films sur le projecteur de la salle commune, jouer à la Wii, ou alors nous sortions manger, boire dans des pubs « Izakaya » (la plupart du temps open bar) ou encore faire des karaokés. L’été, nous pouvions aussi aller boire sur la plage qui n’est qu’à dix minutes à pied de la résidence.

 

ENVIRONNEMENT

 

Est-ce-que les locaux parlent anglais ? (50% ? 10% de la population ?)

10% parlent assez bien.

50% ne parlent pas très bien mais peuvent se faire comprendre.

40% ont des notions ou ne parlent pas du tout.

 

Avais-tu pris des cours de langue ? Était-ce nécessaire ?

Les cours de Japonais sont obligatoires sur place. Assez intéressants mais demandent certains efforts malgré tout.

 

Quel temps faisait-il ?

Assez proche du temps français. Beau et chaud en été et froid en hiver.

 

Est-ce que l’université et la ville étaient bien desservies ?

Proche du métro et pas loin du centre-ville, donc pas de soucis à ce niveau.

 

 

CULTURE LOCALE

 

Que peux-tu nous dire sur le pays, les habitants et la culture locale ?

Beaucoup de choses, un pays extrêmement riche culturellement, une culture à la fois belle, zen, et mystérieuse, des gens adorables et toujours prêts à rendre service, mais une certaine rigidité qui peut être énervante à la longue. Les règles, qu’il s’agisse de la loi ou de règles sans importance, sont là pour être respectées, pas comme en France où l’on peut aisément les contourner (surtout s’il s’agit de règles sans importance).

 

Quels sont les sports les plus populaires ?

Principalement le baseball et le football.

 

Quels sont les évènements à ne surtout pas rater ?

Un match de baseball, sachant que l’équipe de Fukuoka est l’une des plus réputées du Japon, et que le dôme est impressionnant.

Un combat de sumo si vous avez beaucoup d’argent et du temps pour aller à Tokyo.

 

Qu’as-tu pu visiter ? Qu’est-ce que tu nous conseillerais ?

Je suis allé dans beaucoup d’endroits mais voici une petite liste de mes endroits préférés :

Pour le côté urbain du Japon : Tokyo.

Pour le côté culturel : Kyoto.

Pour le côté nature/culture : île de Miyajima.

Pour la plage : Okinawa.

 

 

COÛT DE LA VIE

 

Quel a été en moyenne et mensuellement le coût de la vie ? Peux-tu nous en donner les détails ? (Nourriture, internet, forfait téléphonique, transport, loisir, vêtement, …)

La nourriture est globalement assez bon marché, mais peut grimper très vite dès lors que vous entrez dans le haut de gamme. Le téléphone n’y comptez pas, c’est cher et compliqué. Internet est compliqué aussi mais vous devriez pouvoir accéder à une pocket wifi pour 30€/ mois qui vous permet d’avoir la 3G partout. Le train est très très cher mais les trajets en avion (low-cost) sont abordables, et les taxis ne sont pas donnés mais restent moins chers qu’à Paris.

 

Quelles ont été les dépenses supplémentaires liées à la vie étudiante ? (Assurances, livres, …)

Quelques assurances mais rien d’insurmontable.

 

Coût de la vie comparé à la France ? (+, -, = ?)

Un peu moins cher mais pas très significatif.

 

Est-il possible de trouver un job à côté des cours ? Est-ce facile ?

Oui, certains étudiants (pas beaucoup) travaillaient dans des bars/boîtes mais ils restaient pour l’année entière.

 

Bénéficiais-tu d’une aide, d’une bourse ou d’un équivalent aux APL ?

Aquimob.

 

En tant qu’étudiant, bénéficiais-tu d’avantages ou de promotions ?

Non.

 

 

CONSEILS, AVIS ET BONS PLANS

 

Qu’est-ce que t’as le plus aimé ?

LA NOURRITURE. Les sushis et les ramens… j’en rêve encore.

 

As-tu connu des désillusions ou des surprises ? Si oui lesquelles ?

Le Japon n’est pas aussi moderne que l’on se l’imagine. Le côté moderne qui était présent dans les années 80 commence à vieillir.

 

As-tu rencontré des difficultés durant ton séjour ? Si oui, comment les as-tu résolues ?

Aucune.

 

Quels conseils et bons plans donnerais-tu à ceux qui préparent un échange universitaire dans la même université ?

Commencez à bosser votre Japonais avant d’y aller, cela vous facilitera la tâche.

Prévoyez de l’argent pour voyager. Vous aurez sûrement un petit break d’une semaine au milieu de l’échange, profitez-en pour sortir du Japon. Je vous conseille Séoul ou la Thaïlande ; pas cher et incroyable !

 

 

CONCLUSION

 

Qu’est-ce que l’échange t’a apporté ? Recommanderais-tu cette expérience à un autre étudiant ?

Plein de choses, ouverture d’esprit, une expérience dont je me souviendrai toute ma vie, des notions de japonais, des rencontres, et plein d’autres choses …

Je recommande à 100%. Foncez.

 

Accepterais-tu d’être contacté pour répondre aux questions des étudiants intéressés par cette université ?

Avec plaisir.

  • Facebook Social Icon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

INTERVIEW KEDGE MARSEILLE

Nom de l’UP : Nagoya University of Commerce and Business

 Nom de l'étudiant : Mathieu ABBA

Date : 13/11/2018

INTRODUCTION

Présente-toi et présente-nous ton université partenaire en quelques lignes.

Je m’appelle Mathieu Abba et je suis en IBBA, un programme qui m’a offert de nombreuses opportunités de voyages. Je suis d’abord parti en université partenaire à Oslo en Norvège, et j’ai ensuite choisi le Japon et plus précisément Nagoya en choisissant la NUCB. Nagoya est une grande et jolie ville industrielle, typique du Japon.

Pourquoi un échange universitaire et pourquoi cette université ? 

J’ai choisi le Japon parce que j’étais curieux de découvrir ce qui se passait vraiment dans ce pays en plus de mon attirance pour les mangas. Quant à la NUCB, c’était la seule université partenaire que proposait Kedge au Japon.

Comment s’est passée ton arrivée ? As-tu eu une journée d’intégration ? 

Il n’y avait pas d’association chargée d’accueillir les étudiants mais nous avions des parrains/marraines. Des activités de découverte étaient organisées mais elles étaient étalées dans le temps, non pas réunies sur une semaine d’intégration. Nous avons par exemple visité des rizières à la campagne, partagé un moment dans une famille japonaise, visité des lieux de cultes sacrés et une chaîne de construction de Toyota.

CAMPUS 

Qu’as-tu pensé de ton campus ? Quelles infrastructures étaient à ta disposition ? 

Le campus est excentré, à 25 kilomètres de Nagoya. C’est un grand espace comportant plusieurs stades, une librairie, une cafeteria, un parking et un jardin. L’école en elle-même est une grande tour.

Comment s’est passée ta recherche de logement ? (Recherches sur internet, aide de l’université, agence immobilière) 

L’université m’a aidé pour trouver une résidence étudiante près du campus, à Sanbongicho à 25 kilomètres de Nagoya. La chambre était correcte, je louais 20 mètres carrés pour 380€ par mois. J’allais à vélo sur le campus et c’est d’ailleurs l’école qui m’a aidé à en avoir un.

Où conseillerais-tu de se loger et quels endroits sont à éviter ? 

Je conseille de se loger à Sanbongicho, c’est un bon plan : près du campus et peu cher. Sinon, vous pouvez loger à Nagoya comme beaucoup de monde. Il n’y a pas de très grosses soirées à Sanbongicho et peu d’étudiants internationaux. Il faut prendre le train si vous voulez aller à Nagoya.

 

COURS 

Y-a-t-il un large choix de cours ? 

Oui, il y a un large choix de cours et ils étaient très intéressants. J’étais très occupé et j’avais beaucoup de travail, autant en cours qu’à la maison.

Qu’as-tu pensé des méthodes d’enseignement ? As-tu noté une différence par rapport aux cours enseignés à Kedge BS ? 

Les cours étaient en lien avec le Japon. L’enseignement japonais cherche la perfection, les étudiants et professeurs sont dédiés à leur travail et usent de méthodes inventives et créatives pour faciliter l’apprentissage. Il faut être très ponctuel au Japon ! Trois absences dans un cours et vous échouez cette matière.

Combien d’heures de cours avais-tu en moyenne par semaine ? 

J'avais neuf cours de quatre-vingt-dix minutes obligatoires (pour avoir suffisamment de crédits) et un cours de quatre-vingt-dix minutes de langue japonaise non créditant. J’avais donc cours tous les jours et du travail chaque soir. Quant aux week-ends, je travaillais entre deux à trois heures le samedi mais je ne faisais rien le dimanche.

Les professeurs sont-t-il disponibles pour répondre aux questions ? 

Oui, les professeurs étaient disponibles pour répondre aux questions et il ne faut pas hésiter à demander leurs coordonnées lors du premier cours.

Quels enseignements as-tu le plus appréciés et pourquoi ? 

Le cours que j’ai préféré s’intitulait Strategies of Japanese entreprises. Il m’a appris à aimer travailler. Au Japon tout le monde a une vision d’excellence ce qui nous force à nous investir. Je me suis découvert une capacité de travail que je ne soupçonnais pas.

 

VIE ETUDIANTE 

Comment s’organise ta vie étudiante sur place ? Est-ce facile de s’intégrer ? 

Oui, il est facile de s’intégrer, il y a beaucoup d’opportunités de sorties mais il faut être en centre-ville. Il y a beaucoup de rencontres, de concerts, de repas organisés par les étudiants locaux. Il y a aussi la possibilité de faire du sport, entre autre, de l’escrime, du tir à l’arc, de la danse …

Quelle langue utilisais-tu le plus pour communiquer ? 

La langue que j’utilisais le plus à l’école était l’anglais, cependant, dans l’ensemble, les japonais parlent très mal anglais.

Est-il nécessaire d’avoir une bonne maîtrise de la langue ? 

Il est nécessaire d’avoir une bonne maîtrise de l’anglais, et la maîtrise du japonais peut parfois s’avérer utile et ouvrir des portes. L’apprentissage du japonais pour un débutant n’est pas difficile. Il y a beaucoup de français au Japon et les japonais veulent apprendre la langue française qui est très prisée là-bas.

 

ENVIRONNEMENT 

L’université est-elle bien desservie par les transports en commun ? 

Oui, l’université est bien desservie par les transports en commun mais ceux-ci sont assez chers.

Que peux-tu nous dire sur les habitants, la culture du pays ? 

Les normes culturelles sont plus strictes qu’en France. Fumer est très mal vu et il ne faut surtout pas jeter ses mégots à l’extérieur et tout autre déchet d’ailleurs, même dans les poubelles ! Les villes sont donc propres. Il y a des lieux réservés aux fumeurs bien qu’il y en ait peu au Japon. Il ne faut pas non plus boire dans la rue et les locaux sont en général, pas très accessibles aux étrangers. A l’école, il faut éviter de se teindre les cheveux et de porter des jupes ou des shorts trop courts. Les tenues extravagantes quant à elles, choquent moins qu’en France. J’ai aussi remarqué que peu de femmes étaient sur le marché du travail, le Japon est plus une culture d’hommes. J’ai pu observer le rythme effréné de ces « salary men », ce qui s’apparente au célèbre « métro boulot dodo ».  

Quels sont les évènements incontournables ? 

La fête de l’université est un événement incontournable. Il y a des concerts des groupes de musique de l’école, de la danse, des buffets et plusieurs stands tenus par l’armée japonaise. Sinon, il n’y a pas vraiment de gros événements, mais plusieurs repas organisés ainsi que des conférences.

 

COUT DE LA VIE 

Quel budget faut-il pour vivre correctement dans ce pays ? Quelles étaient le montant de tes dépenses en moyenne par mois ? 

Je payais 380€ de loyer par mois et je me déplaçais à vélo pour moins de 100€. Le téléphone coûte cher là-bas. Je dirais qu’il faut un budget de 500 à 600€ par mois pour bien vivre.

Que penses-tu du coût de la vie là-bas comparé à celui de la France ? 

Le coût de la vie est environ égal à la France. La nourriture et les vêtements ne sont pas très chers.

As-tu bénéficié d’une bourse ou d’une aide financière pour ton échange ? 

Oui, j’ai bénéficié de la bourse du Crous.

Qu’est-ce que tu as le plus apprécié ? 

La culture japonaise : la nourriture, l’architecture de nuit, les lumières, les couchers de soleil et la multitude de couleurs présentent au Japon.

As-tu eu des déceptions et des surprises ? Si oui, lesquels ? 

Avec du recul, ma seule déception c’est de ne pas être assez sorti. J’ai voulu rester à la campagne pour dépenser moins d’argent, mais je suis passé à côté des animations du centre-ville. J’ai été surpris de la culture de la pornographie très présente au Japon et du prix élevé du fromage. C’est aussi difficile de trouver du travail si on ne parle pas japonais, sauf si on donne des cours d’anglais.

CONSEILS, AVIS ET BONS PLANS

Quels derniers conseils donnerais-tu aux futurs étudiants qui partiront avec cet échange ?

Je vous conseille de vous faire des amis japonais, de goûter toute la nourriture japonaise même les choses les plus étranges ! Je vous conseille aussi de voyager, de vous faire des souvenirs, d’aller à Tokyo … Moi, je n’ai pas beaucoup voyagé par manque d’argent. Je vous conseille enfin d’acheter des appareils technologiques (appareil photo, ordinateur…) car cela ne coûte pas cher là-bas.

 

CONCLUSION 

Qu’est-ce que t’a appris cet échange ? 

Cet échange m’a appris à aimer à travailler, le travail était fun, ce n’était pas difficile. Il m’a aussi appris la différence culturelle, l’ouverture d’esprit et la conscience de mon environnement ; le fait que l’on ne peut pas vivre en ermite, j’ai compris ma place dans la société.

Recommanderais-tu cette expérience à un autre étudiant ?

Je recommande à 100% ! C’est bien de faire cet échange peu importe la raison (pour moi les mangas), mais il demande de l’adaptabilité.