INTERVIEW KEDGE BORDEAUX

Programme PGE 

Nom de l'UP : Tilburg University

 

Étudiante : Alexine BOUSQUIER

«Il était hors de question que je passe à côté de ça. »

«Alexine a passé un semestre aux Pays-Bas, à Tilburg University où elle félicite l’accueil du personnel. Elle en a gardé un très bon souvenir et s’est fait des amis venant des 4 coins du monde.»

INTRODUCTION

Présente-toi et présente nous ton université partenaire en quelques lignes.


Je m’appelle Alexine, et, au cours de mon année de M2 au sein de Kedge BS, j’ai fait le choix de partir étudier un semestre aux Pays-Bas. Mon université se trouvait dans une ville au sud du pays appelée Tilburg, qui, bien qu’on en fasse vite le tour, est la 6ème plus grande ville des Pays-Bas.

Pourquoi un échange universitaire et pourquoi cette université ? 

Parce que c’est une opportunité incroyable que nous permet l’école et qu’on n’a pas la chance de s’enrichir de ce genre d’expériences tous les jours. Il était donc hors de question que je passe à côté de ça. 

J’avais initialement prévu d’aller dans un pays d’Amérique Latine pour pratiquer mon espagnol. Je terminais un stage de 6 mois à Londres où j’avais pu perfectionner mon anglais, mais j’étais encore frustrée de ne pas être capable d’exprimer tout ce que j’aurais parfois souhaité. J’ai donc changé d’avis un peu au dernier moment (j’ai donc raté les sessions TOEFL pour les universités américaines, anglaises et australiennes etc), privilégiant finalement un pays où l’anglais était très bien parlé (pause culturelle : EF classe les compétences en anglais des Hollandais à la 2nde place dans le monde, source : http://www.ef.co.uk/epi/). Sans regret !

Comment s’est passée l’organisation de ton départ ? (Partie administrative, VISA, billet d’avion, …)

Je ne partais pas trop loin donc côté avion, RAS. La partie administrative a été un poil plus compliquée. Il fallait que je sélectionne des cours à l’avance mais, de ce que je me souviens 1) je ne comprenais pas bien le système et 2) certains cours avaient finalement été annulés car trop peu d’étudiants s’y étaient inscrits. J’ai finalement rendu la fiche finale en retard … De quoi donner une bonne première impression ! Mais la coordinatrice, Laura, est charmante (et patiente).

Comment s’est passée ton arrivée ? L’université avait-elle prévu ton accueil ?

L’accueil est AU TOP. Difficile de faire mieux, en fait. Une équipe vient te chercher à la gare, te met dans une grosse voiture, t’amène à l’université. S’organise ensuite un petit parcours (dont je ne suis plus sûre de l’ordre, mais en gros) :

 

Etape 1, rencontrer la coordinatrice par petits groupes (elle donne alors des infos utiles, un petit guide etc). 

Etape 2 : rencontrer l’équipe étudiante qui encadre les Erasmus (www.iesntilburg.nl/), souscrire à leur petite cotisation pour l’accès aux soirées etc, récupérer son « Welcome Pack » (qui comprend une CARTE SIM)

 

Etape 3: rencontrer le banquier pour ceux qui souhaitent ouvrir un compte.

 

Etape 4 : acheter un vélo d’occasion etc… Tout est pensé pour les nouveaux arrivants. 

Chaque étudiant est rattaché à un groupe d’environ 20 personnes (chaque groupe comprend max 2 personnes venant du même pays), encadré par 3 étudiant locaux. Il y a une semaine d’intégration avec tout plein d’animations géniales, où tu passes – en toute logique – beaucoup de temps avec les membres de ce nouveau groupe. Franchement, rien à redire là-dessus, ils sont rodés.

 CAMPUS

Qu’as-tu pensé de ton campus et quelle est la chose qui t’as le plus marqué ? (Taille, localisation, nombre d’étudiants sur le campus …)

Le campus n’est pas dans le centre-ville, il est dans un quartier un peu plus éloigné, accessible en tram et près de la plage. C’est un tout petit campus, il y a peu d’élèves (dans ma classe, on était 25) contrairement au campus de l’Université d’Alicante qui accueillait beaucoup d’espagnols mais aussi des étrangers (mais il n’était pas situé au même endroit).

Quelles sont les infrastructures dont tu bénéficiais ? (Bibliothèque, complexe sportif, piscine, cantine, wifi, horaires …)

La BU ferme à minuit. Il y a une multitude de cours de sport qui s’organisent dans le beau gymnase juste à côté (dont une partie a été refaite quand j’y étais – on peut payer au semestre ou à l’année, avec accès en illimité). Il y a un restaurant universitaire. Et le wifi, bien entendu.

LOGEMENT

Comment s’est passée ta recherche de logement ? (Aide de l’université, site internet, agence immobilière)

Alors ce sujet-là, c’est un peu le sujet délicat en ce qui me concerne. L’université propose d’accueillir les étudiants étrangers dans sa résidence, qui se trouve à 5 minutes top chrono du campus. A une date précise, il faut se connecter et payer sa chambre. ATTENTION : tout part en 5-10 minutes, il faut une bonne connexion internet, ses coordonnées bancaires à proximité, et prendre la première chambre qui vient. Je n’ai pas été assez réactive, si bien qu’il n’y avait plus de chambre disponible. Je me suis rabattue sur une colocation, et au final je ne regrette pas.

Voici ce que j’ai pu observer :

La résidence (surnommée VERBS) :

Les plus : environ 350€ (à vérifier) située à côté du campus (5 minutes à pied), permet de créer des liens HYPER facilement (environ 16 étudiants par étage dans la plupart des cas, venus du monde entier).

Les moins : c’est tout le temps le bazar (pas évident de réviser ses partiels quand tout le monde fait la fête dans la cuisine), c’est sale.

Il y a aussi une autre résidence à mi-chemin entre le centre ville et l’université. Ca s’appelle Talent Square. Je connaissais moins de monde qui y logeait, mais je pense que c’est un bon compromis.

Où habitais-tu et qu’en as-tu pensé ? (logement et quartier)

En colocation, trouvée via la page Facebook d’AEISEC – avec 1 allemand 1 russe 1 polonaise 1 turque et 1 autre français : j’étais à 15 minutes à vélo donc petit trajet bien agréable pour aller à l’université (bon ok, sauf quand il pleut). Petit jardin, ambiance familiale. Super belle chambre, environ 500€. A 15 minutes du centre ville. On se sent un peu à l’écart au début quand on s’aperçoit que tout le monde habite au même endroit. Mais je pouvais rester tant que je voulais à Verbs après les cours, puis rentrer chez moi au calme quand je le souhaitais. 

Quels sont les conseils ou remarques que tu donnerais concernant le logement ? Y a-t-il des zones sensibles à éviter ? Avais-tu un couvre-feu ?

Pas de zones sensibles. Aucun couvre-feu. Je pense avoir décrit ci-dessus les options possibles, à chacun ensuite de choisir l’option qui lui convient le mieux.

COURS

Concernant les cours, y a-t-il un large choix ?

Le choix est large, mais malheureusement encore restreint dans le domaine qui me concerne, à savoir le web. On a accès à des cours rattachés à toutes les universités du campus (Law, Economics etc etc).

Qu’as-tu pensé des méthodes d’enseignement ? As-tu noté une différence par rapport aux cours dispensés à KEDGE BS ?

En général, un cours se divise en deux parties, chaque partie est enseignée par un prof différent. L’un s’occupe de la partie super magistrale, théorique. L’autre de la partie plutôt pratique. Les professeurs viennent, pour certains cours, d’autres pays.

Que penses-tu de la charge de travail ? Etait-elle importante ? Combien d’heures de cours avais-tu en moyenne par semaine ?

Pour la jouer franc-jeu, c’était dur. Il faut bosser. Tout le monde a un super anglais, alors si ton niveau n’est pas à la hauteur c’est difficile de suivre. Il y a beaucoup de travail personnel. J’ai passé de longues heures à la bibliothèque. Il y a aussi pas mal d’articles à lire avant le cours. Des livres également. Des travaux de groupe etc. 

J’ai eu du mal et pourtant je crois même que je n’avais pris que 4 cours, au lieu de 5.

Quelle était la fréquence des examens ? Toutes les semaines ? Tous les mois ? Tous les trimestres ? 

 

Manque de bol pour moi, tous mes partiels sont tombés en même temps. Pour le coup, je conseille vraiment d’essayer de répartir la charge de travail sur la durée (je sais on dit ça à chaque fois et on le fait jamais, mais pour l’avoir vécu là ça vaut le coup de s’y coller sérieusement entre deux soirées étudiantes). Après, ça dépend sûrement des cours choisis, personnellement je découvrais complètement un nouveau domaine (Data Management). C’est peut-être pas la meilleure chose à faire, sauf si tu aimes le challenge.

Les professeurs sont-ils facilement accessibles pour poser des questions ?

Ca dépend un peu des cours (certains cours accueillent 200 élèves, d’autres une trentaine). Mais il y a un support intranet assez pratique qui permet de communiquer avec le professeur et entre étudiants. On peut passer par le forum ou le contacter directement via email. Sinon en direct, à l’intercours par exemple, aucun problème.

Y a-t-il des cours qui t’ont particulièrement plu ?

J’ai eu des difficultés à suivre la cadence, alors je peux pas dire que j’en garde un souvenir extrêmement positif.  Mais c’est « challengeant », ça fait grandir aussi. 

VIE ETUDIANTE

Comment s’organise ta vie étudiante sur place ? Comment t’es-tu intégré ?

Comme je l’expliquais plus haut, il y a ce système de groupes de 20 étudiants étrangers dès le début qui facilite les rencontres. On nous mâche en quelque sorte le travail. Après, j’avoue ne pas avoir eu beaucoup de liens hors du cadre purement scolaire avec des hollandais (sauf nos mentors, ceux qui nous encadraient).

Que peux-tu nous dire sur les associations étudiantes ?

I'ESN (Erasmus Student Network = Interact, Melting Potes, Welcome) est au top pour son accueil et l’encadrement des Erasmus. Souvent, des voyages sont organisés (attention au budget du coup). Je ne me suis pas trop intéressée aux autres associations vu que je n’y restais qu’un semestre et que je n’avais pas trop le temps de m’investir dans un autre projet.

Peux-tu nous décrire une semaine type de ton échange ?

Cours le lundi matin. Après-midi à la bibliothèque. Repas à Little Italy (restautant italien dans le centre avec des pizzas salades, délicieuses à 5€ !!! une super déco, victime de son succès il y a souvent la queue). Mardi pas de cours, mais je rencontrais par exemple un groupe pour un travail à la BU l’après-midi. Mardi soir, c’est le moment tant attendu : chaque groupe Erasmus rencontre un autre groupe à Verbs (la fameuse résidence) et partage un dîner qu’un trinôme aura concocté. Et puis soirée étudiante à thème (tout le monde est déguisé) au Carpe Diem, le bar de l’association situé dans le centre ville. ATTENTION : je ne recommande pas de prendre un cours qui aurait lieu le mercredi matin aux aurores. Mercredi 17h, 2 heures de cours, puis soirée à la BU. Et ainsi de suite. Pas tant d’heures de cours mais beaucoup de travail personnel requis.

ENVIRONNEMENT

 

Est-ce-que les locaux parlent anglais ? (50% ? 10% de la population ?)

Tout le monde parle anglais, voire mieux que toi.

Avais-tu pris des cours de langue ? Etait-ce nécessaire ?

 

Non, je n’ai pas pris de cours de langue. Je conseille d’avoir un bon niveau d’anglais, vraiment. Même moi après 6 mois à Londres, je me sentais parfois larguée. Si on est curieux on peut prendre des cours de Dutch, mais ce n’est pas « nécessaire » du tout car toutes les interactions se font en anglais.

Quel temps faisait-il ? 

On va pas se mentir, c’est les Pays-Bas : le temps n’est pas terrible. Il pleut souvent (une pluie horizontale, c’est assez drôle à voir). Il fait froid. C’est pas facile de se motiver à prendre son vélo pour affronter la tempête, parfois. Mais y’a tellement d’autres choses qui compensent largement ….

Quels sont les sports les plus populaires ?

Je dirais football et vélo, même si c’est un sport sans qu’on s’en rende compte puisqu’il sert avant tout  à se déplacer.

Quels sont les évènements à ne surtout pas rater ?

Je n’ai pas eu la chance d’y aller, mais c’est définitivement King’s Day (27 avril). Tout le monde s’habille en orange et fait la fête, c’est vraiment chouette paraît-il.

Qu’as-tu pu visiter ? Qu’est-ce que tu nous conseillerais ?

J’ai principalement fait les villes aux alentours … Amsterdam, Eindhoven, Breda, Maastricht, Delft (très joli) et pour ses moulins à vent typiques Kinderdijk. J’ai aussi pas mal fait la Belgique (on peut se rendre à la frontière belge à vélo depuis Tilburg !). Et il y a des voyages organisés environ chaque mois dans des grandes villes européennes aux alentours (Oktoberfest à Munich, Prague etc).

COÛT DE LA VIE

Quel a été en moyenne et mensuellement le coût de la vie ? Peux-tu nous en donner les détails ? (Nourriture, internet, forfait téléphonique, transport, loisir, vêtement, …)

Transport : Vélo : 35€ (second hand au magasin ‘La Poubelle’, pas besoin d’un neuf). Tu le revends à la fin. 

Mon loyer était de 500€ tout compris (charges, internet etc). Chambre meublée, maison bien équipée (machine à laver la vaisselle, le linge). Avec Jardin.

Téléphone : environ 15€ par mois.

Nourriture : environ 50-60€ par semaine

Sorties : les soirées I'ESN (Erasmus Student Network) ne reviennent pas cher, les tarifs sont super bas (1€50 la bière ou quelque chose du genre).

 

Le plus cher reste les voyages.

Quelles ont été les dépenses supplémentaires liées à la vie étudiante ? (assurances, livres, …)

Les bouquins de cours : généralement empruntables à la bibliothèque, sinon ils se revendent souvent à prix cassés sur le groupe Facebook I'ESN. Cotisation d’une trentaine d’€ (me semble-t-il) en début d’année pour devenir membre I'ESN et pouvoir accéder aux soirées. La semaine d’inté (100€ et quelques, que je recommande fortement).

Coût de la vie comparé à la France ? (+, -, = ?)

 

Je dirais à peu près équivalent.

Est-il possible de trouver un job à côté des cours ? Est-ce facile ?

Ca se fait beaucoup chez les hollandais. Beaucoup de mes connaissances avaient un travail dans un restaurant à côté de leurs études. Mais je présume qu’il faut parler le hollandais. Aucun de mes amis Erasmus ne travaillait, donc je ne peux pas trop me prononcer là-dessus.

Bénéficiais-tu d’une aide, d’une bourse ou d’un équivalent aux APL ?

J’ai eu une bourse Erasmus, qui m’a été versée en février ou mars 2015 (soit plusieurs mois après mon départ des Pays-Bas).

En tant qu’étudiant, bénéficiais-tu d’avantages ou de promotions ? 

Oui, du même genre qu’en France : dans les cinémas, les musées etc….

CONSEILS, AVIS ET BONS PLANS

 

Qu’est ce que t’as le plus aimé ?

Le vélo, les rencontres enrichissantes avec des gens issus des 4 coins du monde.

As-tu connu des désillusions ou des surprises ? Si oui lesquelles ?

Je n’ai pas validé tous mes partiels. Il faut être vigilant sur le choix des cours et sur sa façon de travailler. Etre capable de s’auto-gérer.

As-tu rencontré des difficultés durant ton séjour ? Si oui, comment les as-tu résolues ?

Rien de particulier mis à part les cours, déjà abordé.

Quels conseils et bons plans donnerais-tu à ceux qui préparent un échange universitaire dans la même université ?

Faites la Top Week (intégration), les Beer Cantus. Prenez-vous un vélo dès que possible à La Poubelle (http://www.kringlooplapoubelle.nl), les meilleurs partent vite. Bossez bien vos cours régulièrement. Prenez des affaires chaudes (avec capuche c’est le mieux car au début tenir le parapluie sur le vélo n’est pas évident).

CONCLUSION

Qu’est-ce que l’échange t’a apporté ? Recommanderais-tu cette expérience à un autre étudiant ?

Des amis sur chaque continent et une meilleure hygiène de vie aussi (je continue de faire du vélo !). Un vocabulaire pro développé en anglais. OUI, je la recommande sans hésiter.

Accepterais-tu d’être contacté pour répondre aux questions des étudiants intéressés par cette université ?

Oui !

Please reload

1/3

INTERVIEW KEDGE MARSEILLE

Programme concerné : IBBA (anciennement CESEMED)

Nom de l'UP : HES Amsterdam School of Business

Étudiant : Raphael ROY

CADRE

Pourquoi avoir choisi de partir en université partenaire ? Et pourquoi cet établissement en particulier ?

Avoir une expérience à l'étranger pour m'ouvrir l'esprit, renforcer mes compétences en anglais et allemand et rencontrer des étudiants internationaux. Hogeschool Van Amsterdam pour être dans une ville jeune et dynamique avec beaucoup d'opportunités.

 

Quels sont les documents pour partir dans cette université et les procédures à suivre ?

 

Je ne me rappelle plus exactement mais il faut participer à la cérémonie de choix d'université partenaire en fonction du classement, il faut ensuite remplir des Learning Agreement, préparer une sécurité sociale internationale, un VISA si hors-Europe ce qui n'a pas été le cas pour moi.

 

 

BUDGET

 

Quel est le budget pour le voyage ?

 

Cela dépend fortement du pays dans lequel on effectue l'échange, pour les Pays-Bas j’avais un budget autour des 800-900€ car la vie y est beaucoup plus chère, particulièrement le loyer.

 

Quel est le budget approximatif par mois ? (Logement, nourriture, sorties, etc.) Comment juges-tu le coût de la vie en comparaison avec la France ?

 

CF question du dessus. À Amsterdam c'est similaire si ce n'est un peu plus cher qu'à Marseille.

 

UNIVERSITÉ

 

L’université t’aide-t-elle à t’installer ? (Aide au logement, pôle accueil …)

 

Légèrement mais il faut faire la plus grande partie par soi-même.

 

Quelles sont les spécificités/spécialités de ton université

 

Finance et comptabilité.

 

Y-a-t-il une différence au niveau des méthodes d’enseignement par rapport à KEDGE Business School ? (Charge de travail, heures de cours, etc.)

 

La charge de travail est plus légère, les modules de cours sont en général de 2h contre 3h d'affilée à Kedge, sur Amsterdam presque tout est concentré sur l'examen final, peu de contrôle continu ce qui est dommage selon moi.

 

Quelles sont les activités/sports organisés par l’école ?

 

Beaucoup de fêtes organisées pour les étudiants exchange mais au niveau du sport c'est assez limité, je n'ai pas pu rentrer dans une équipe de football.

 

GUIDE PRATIQUE

 

Quels sont les « bon plans » que tu recommandes (sorties, visites, etc.) ?

 

Profiter un maximum de l'expérience en sortant avec des étudiants du monde entier et éviter de rester dans un groupe de français, visiter d'autres villes au passage, participer aux soirées exchange.

 

Dans quel quartier habitent les étudiants en général ? Quels quartiers éviter ?

 

J'habite sur le quartier de Zuid-Oost qui est loin du centre et pas super bien fréquenté donc je recommande de plutôt aller vers le centre même si c'est un peu plus cher.

 

L’université est-elle loin du centre-ville ?

 

Oui, plutôt loin.

 

Quels sont les moyens de transport généralement utilisés par les étudiants pour se déplacer dans la ville et aller à l’établissement ? Quel transport utilises-tu ?

 

Les étudiants se déplacent beaucoup en vélo, ce que je recommande car tout est fait pour que les gens soient en vélo. Les transports en commun sur Amsterdam coûtent très cher donc à éviter.

 

CULTURE

 

Quelles sont les raisons qui t’ont poussé à choisir cette destination ?

 

L’envie de découvrir cette ville qui est une des villes les plus visitées d'Europe avec une atmosphère à part.

 

Qu’est-ce qui t’as le plus marqué lors de ton arrivée sur place ? (Habitudes, culture, etc.)

 

A quel point les gens sont civilisés par rapport à Marseille, tout paraît mieux organisé.

 

Quels éléments typiquement locaux as-tu apprécié ? (Nourriture, monument, coutume, etc.)

 

La vie à vélo m'a beaucoup plu. La nourriture est plutôt mauvaise mais je ne suis pas exigeant.

 

Comment s’est déroulée ton intégration au sein de l’université ?

 

Très bien, j'ai très rapidement intégré un bon groupe d'étudiants internationaux qui restent des amis à ce jour, si on fait l'effort d'aller vers les gens il est très facile de se faire rapidement des amis.

 

Qu’est-ce qui t’as le plus manqué, que tu ne retrouves pas là-bas ?

 

Le climat du sud de la France, la bonne nourriture, la culture du repas français (là-bas les gens mangent à toute heure et ça leur est égal).

 

COMMUNICATION

 

Quelle est la vision des habitants locaux sur les français ?

 

Plutôt bonne vision des Français, aucun problème.

 

As-tu réussi à nouer des liens avec des locaux ? Avec d’autres étudiants internationaux ? Ou avec d’autres français d’autres écoles ?

 

Oui, je me suis fait énormément d'amis assez proches avec qui je suis resté en contact.

 

CONCLUSION

 

Comment décrirais-tu ton expérience en trois mots ?

 

Épanouissante, instructive, géniale.

 

Voudrais-tu retourner dans ton pays d’expatriation ?

 

Oui, mais pas pour toute la vie, seulement à court ou moyen-terme.

 

Quels conseils donnerais-tu avant de partir ?

 

Ne pas partir avec le stress de l'étranger, profiter un maximum de cette opportunité, j'ai vu trop de gens rester avec des gens de leur nationalité et pas assez profiter de l'expérience, il faut aller vers les étudiants internationaux et échanger avec eux.

 

Conseillerais-tu cette université pour un échange ?

 

Oui, je conseillerais l’université dans laquelle j'ai été car elle m'a offert une belle expérience, mais plus au niveau social qu'académique, et je n'ai pas vraiment d'élément de comparaison avec d'autres universités étrangères.

Please reload

  • Facebook Social Icon
 

INTERVIEW KEDGE BORDEAUX

Programme concerné : EBP International

Nom de l'UP : University of Groningen

Étudiante : Joséphine DESPAUX

INTRODUCTION 

Présente-toi et présente-nous ton université partenaire en quelques lignes.

Je suis une étudiante en programme post-bac en cinquième année, et j’ai choisi de partir à Groningen aux Pays-Bas pour mon premier échange dans le cadre de mon Bachelor.

Pourquoi un échange universitaire et pourquoi cette université ? 

L’échange universitaire fait partie intégrante de mon programme puisque je suis en double- diplôme. J’ai choisi Groningen car c’est de très loin le meilleur partenariat proposé dans mon programme.

Comment s’est passée ton arrivée ? As-tu eu une journée d’intégration ? 

C’était horrible il faisait froid. On a eu une semaine entière d’intégration qui était très bien organisée (par Erasmus Student Network, l’association Erasmus), avec des étudiants locaux. On a pu devenir guide ESN à notre tour au second semestre.

CAMPUS 

Qu’as-tu pensé de ton campus ? Quelles infrastructures étaient à ta disposition ? 

Le campus était incroyable, c’est une ville campus, il y a plein de bibliothèques qui ferment tard, tout était en excellent état et très design.

Comment s’est passée ta recherche de logement ? (Recherches sur internet, aide de l’université, agence immobilière) 

Via les groupes Facebook, c’était très compliqué car il y a une vraie crise du logement à Groningen, il y a plus d’étudiants que de chambres.

Où conseillerais-tu de se loger et quels endroits à éviter ? 

N’importe où entre le centre-ville et le campus. Il faut absolument éviter de se mettre en colocation avec les étudiants néerlandais qui sont en fraternités (qui s’appellent Vindicat).


 

COURS

 

Y-a-t-il un large choix de cours ? 

Je n’ai pas choisi mes cours.

Qu’as-tu pensé des méthodes d’enseignement ? As-tu noté une différence par rapport aux cours enseignés à Kedge BS ? 

Cela n’avait vraiment rien à voir, beaucoup moins de cours : trois cours en même temps, avec pour chacun deux heures d'amphithéâtre facultatives et une heure et demie de TD par semaine ; très théoriques avec plein d’articles académiques à lire.

Combien d’heures de cours avais-tu en moyenne par semaine ? 

Entre sept heures et dix heures selon les semestres.

Les professeurs sont-t-il disponibles pour répondre aux questions ? 

Oui toujours !

Quels enseignements as-tu le plus appréciés et pourquoi ? 

J’ai bien aimé cette méthode de travail, (beaucoup de travail personnel et intense) c’est un peu plus stimulant qu’à KEDGE.

VIE ETUDIANTE 

Comment s’organise ta vie étudiante sur place ? Est-ce facile de s’intégrer ? 

Non pas vraiment, je suis restée qu’avec des Français, j’avais quelques amis Allemands et des colocataires internationaux. C’est impossible de rentrer en association et on avait trop de travail pour vraiment rencontrer du monde.

Quelle langue utilisais-tu le plus pour communiquer ? 

Anglais tout le temps.

Est-il nécessaire d’avoir une bonne maîtrise de la langue ? 

Oui complètement. On ne parlait pas très bien en arrivant cela nous a aidé pour s’intégrer.


 

ENVIRONNEMENT 

L’université est-elle bien desservie par les transports en commun ? 

Non, mais ce n’est pas grave c’est cent pour cent  vélo aux Pays-Bas.

Que peux-tu nous dire sur les habitants, la culture du pays ? 

J’ai trouvé les habitants relativement froids, directs, et « carrés ».

Quels sont les évènements incontournables ? 

Kingsday, Amsterdam Dance Event, Awakenings …

COUT DE LA VIE 

Quel budget faut-il pour vivre correctement dans ce pays ? Quelles étaient le montant de tes dépenses en moyenne par mois ? 

Je dirais 400€ de loyer et à peu près 250€-300€ pour le reste.

Que penses-tu du coût de la vie là-bas comparée à celui de la France ? 

Similaire je dirais.

As-tu bénéficié d’une bourse ou d’une aide financière pour ton échange ? 

L’aide Aquimob pour un semestre, ce qui aide pas mal !

Qu’est-ce que tu as le plus apprécié ? 

La ville, qui est très belle.

As-tu eu des déceptions et des surprises ? Si oui, lesquels ? 

Le choc culturel inattendu, je pensais que les Pays-Bas étaient plus proches culturellement de la France.

CONSEILS, AVIS ET BONS PLANS

Quels derniers conseils donnerais-tu aux futurs étudiants qui partiront avec cet échange ? 

C’est dur mais cela vaut la peine, il faut être assez motivé.


 

CONCLUSION 

Qu’est-ce que t’a appris cet échange ? 

Beaucoup de choses, vivre avec des gens d’autres cultures, travailler, bien parler anglais.

Recommanderais-tu cette expérience à un autre étudiant ?

Absolument à condition d’être bien motivé(e).

Please reload

  • Facebook Social Icon
 

INTERVIEW KEDGE BORDEAUX

Programme PGE 

Nom de l’UP: Fontys University - Tilburg

Étudiant : Mael Mouraud

 

 

INTRODUCTION 

Présente-toi et présente-nous ton université partenaire en quelques lignes.

Après la première année de PGE, j’ai décidé de me spécialiser dans le parcours Industries Créatives à KEDGE Bordeaux afin de développer des compétences en marketing, gestion et communication dans l’industrie musicale, via les cours et les stages que j’ai effectués pendant ma césure.

Pourquoi un échange universitaire et pourquoi cette université ? 

L’échange universitaire faisait partie intégrante du parcours Industries Créatives et cela me convenait d’autant plus que je souhaitais vraiment étudier dans un autre pays après ma césure. J’ai choisi cette université car c’était l’une des seules disponibles à proposer un programme spécialisé dans l’industrie musicale via des cours d’événementiel, communication et marketing spécialisés dans ce secteur.

Comment s’est passée ton arrivée ? As-tu eu une journée d’intégration ? 

L’université nous a proposé une prise en charge complète dès notre arrivée à l’aéroport ou la gare via un prestataire de services externe à l’université qui m’a trouvé un logement en colocation avec d’autres étudiants étrangers suivant le même programme que moi. Nous avons également eu une journée d’intégration ainsi qu’une journée pour régler les démarches administratives concernant la mairie de Tilburg et l’inscription à l’université.

CAMPUS 

 

Qu’as-tu pensé de ton campus ? Quelles infrastructures étaient à ta disposition ? 

Le campus était assez étendu et composé de plusieurs bâtiments. En plus des salles de cours, nous avions un grand réfectoire pour manger, discuter, se détendre, ainsi qu’un grand espace de travail et de documentation. Nous avions aussi une cafétéria.

Comment s’est passée ta recherche de logement ? (Recherches sur internet, aide de l’université, agence immobilière) 

Comme expliqué précédemment, je suis passé par un service de logement étudiant proposé par un partenaire de l’université donc je n’ai pas vraiment eu à chercher. Mon logement était plutôt bien placé, proche du centre-ville.

Où conseillerais-tu de se loger et quels endroits à éviter ? 

Je n’ai pas vraiment d’endroits à déconseiller. La ville n’est pas si grande et tout trajet peut se faire en bus et ou à vélo. Je conseillerais en revanche d’être logé proche du centre-ville ou des campus universitaires où Fontys University est située, plus au sud de la ville.

COURS 

 

Y-a-t-il un large choix de cours ? 

Il y a une assez grande variété de cours proposés : marketing, événementiel, industrie musicale, management, communication, processus créatif et artistique, gestion de projet, digital. Le semestre est divisé en deux moitiés et chaque jour de la semaine est dédié à une seule matière. Certaines matières ne mobilisent qu’une demi-journée alors que d’autres mobilisent la journée entière.

Qu’as-tu pensé des méthodes d’enseignement ? As-tu noté une différence par rapport aux cours enseignés à Kedge BS ? 

Certains cours élémentaires, comme le cours « Services Marketing », étaient proches des électifs de KEDGE avec beaucoup de cours à apprendre, à restituer via des exercices et des études de cas et un examen final. D’autres, comme le cours « Digital Project Management », comportaient une part plus faible de cours théoriques et beaucoup plus d’expérimentations d’outils via un seul projet sur toute la durée du cours, effectués en groupe. Pour ma part, il s’agissait d’effectuer la maquette d’une version améliorée du site Wikipédia, favorisant une meilleure expérience utilisateur.

Combien d’heures de cours avais-tu en moyenne par semaine ?

 

En moyenne une vingtaine d’heures.

Les professeurs sont-t-il disponibles pour répondre aux questions ?

 

Les professeurs étaient disponibles et réactifs pour répondre aux questions que ce soit en cours ou par mail.

Quels enseignements as-tu le plus appréciés et pourquoi ? 

« Event Management » car j’ai acquis des connaissances théoriques et concrètes sur l’aspect de gestion d’un projet, de logistique et de création d’expérience client. Cela m’a apporté plus de recul après avoir effectué un stage en événementiel pendant ma césure.

« Digital Project Management » pour la méthode d’apprentissage de gestion de projet en groupe, très concrète (un vrai Learning by Doing).

VIE ETUDIANTE 

Comment s’organise ta vie étudiante sur place ? Est-ce facile de s’intégrer ? 

Beaucoup de choses sont mises en place pour s’intégrer, il y a une journée d’intégration avec tous les étudiants étrangers qui sont accompagnés par des étudiants hollandais de l’université. Une sorte de petit festival à Eindhoven début septembre où tous les étudiants des différents campus de Fontys University se retrouvent pour voir des concerts et faire la fête. Il y a aussi plusieurs sorties organisées au cours du semestre pour visiter le pays mais aussi certaines villes belges et faire des activités entre étudiants étrangers et hollandais. Enfin il y a l’association Erasmus Student Network qui met en relation les étudiants étrangers de la ville avec les locaux. Je peux ajouter que via les cours suivis, on rencontre pas mal d’étudiants.

Quelle langue utilisais-tu le plus pour communiquer ? 

L’anglais, tout le temps.

Est-il nécessaire d’avoir une bonne maîtrise de la langue ?

 

C’est bien en effet d’arriver avec un bon niveau mais chacun progresse pendant le semestre. Les hollandais ont très peu d’accent lorsqu’ils parlent en anglais, c’est très facile à comprendre. Ils sont en général assez bienveillants et font en sorte de se faire comprendre et de comprendre un étranger qui parle anglais, même avec un niveau plus faible.

ENVIRONNEMENT 

L’université est-elle bien desservie par les transports en commun ? 

Il est possible d’y aller en bus, environ vingt minutes du centre-ville, mais le mieux reste le vélo qui est tout aussi rapide pour y aller et qui pour ma part permet d’être plus autonome au quotidien.

Que peux-tu nous dire sur les habitants, la culture du pays ? 

Les habitants de Tilburg sont assez calmes, bienveillants et sympathiques. La ville étant assez petite on ne ressent pas la pression d’une grande métropole comme Rotterdam ou Amsterdam. La ville a son charme avec de nombreux parcs et canaux, c’est très vert. Il y aussi pas mal de restaurants et bars pour sortir et une fondation d’art moderne intéressante à visiter. Le gros plus de ce pays est son réseau de train qui couvre l’ensemble du territoire. En fin de semaine on peut prendre un train à quasiment n’importe quel moment de la journée et de la nuit et en une heure on traverse plus de la moitié du pays donc on peut se rendre partout presque tout le temps. Train et vélo font vraiment partie intégrante de la vie des hollandais qui choisissent d’habiter et de travailler où bon leur semble dans le pays.

Les hollandais sont globalement assez cultivés et ouverts. Ils sont bienveillants entres eux et d’une certaine manière la société est saine et s’autorégule. On se sent en permanence en sécurité. Ils abordent le travail de manière positive et ils sont aussi très festifs. Les villes incontournables pour moi sont Amsterdam, Delft, La Haye et Rotterdam. Les Pays-Bas sont proches de nombreux pays qu’il est aisé d’aller visiter comme le Royaume-Uni, la Belgique, l’Allemagne…

Quels sont les évènements incontournables ? 

La fête du roi le 27 avril à faire surtout à Amsterdam. C’est la fête nationale et les canaux sont remplis de bateaux. Les rues sont couvertes d’hollandais habillés en orange qui font la fête. L’ambiance y est très bonne.

COUT DE LA VIE 

Quel budget faut-il pour vivre correctement dans ce pays ? Quelles étaient le montant de tes dépenses en moyenne par mois ? 

J’avais un loyer assez élevé (plus de 500€). Le coût de la vie est assez proche de celui d’une grande ville française mais il y a toujours moyen de faire attention où d’acheter des choses en commun si on est en colocation. Je dirais que la nourriture me coûtait 100 à 120€ par mois. Après il y a le budget sorties-visites qui était assez variable selon les mois. Le train reste quand même assez cher (18€ pour faire Tilburg-Amsterdam) mais il y a souvent des promotions sur certains tickets dans les centres commerciaux ou sur internet.

Que penses-tu du coût de la vie là-bas comparée à celui de la France ? 

La nourriture coûte aussi cher qu’en France. Les trajets en train sont assez chers si on voyage régulièrement mais des réductions existent. Pour ma part le loyer était assez cher compte tenu de la taille de la ville mais la colocation était très agréable.

As-tu bénéficié d’une bourse ou d’une aide financière pour ton échange ? 

Oui, j’ai pu bénéficier d’une bourse Erasmus  d’environ 500€ au total. Cette aide ne tient pas compte des critères sociaux et peut être demandée par tous les étudiants qui partent étudier à l’étranger (surtout en Europe).

Qu’est-ce que tu as le plus apprécié ? 

Découvrir des étudiants des quatre coins du monde et tisser des liens forts avec eux. Découvrir ce pays que je ne connaissais pas du tout et sa société qui m’a paru très seine et positive. Acquérir des connaissances en lien avec mon parcours et mon projet pro.

As-tu eu des déceptions et des surprises ? Si oui, lesquels ? 

Pour ce qui est de la déception, j’aurais aimé avoir un peu plus de temps pour travailler sur des projets culturels concrets en parallèle de ces études. Pour la surprise, j’ai beaucoup plus progressé en anglais que je ne l’aurais imaginé et je me suis même surpris à rêver en anglais pendant que je dormais, ce qui est bon signe pour améliorer son niveau de langue.

CONSEILS, AVIS ET BONS PLANS

Quels derniers conseils donnerais-tu aux futurs étudiants qui partiront avec cet échange ? 

Bien travailler les cours et les projets dans la journée et la semaine pour pouvoir profiter à fond des weekends et des vacances pour voyager, découvrir ce pays et les pays voisins.

CONCLUSION 

Qu’est-ce que t’a appris cet échange ? 

Mieux parler anglais, avoir plus de connaissances dans les domaines culturels, événementiels et de la communication. Un énorme échange culturel avec tous les autres étudiants étrangers. Un modèle de société plus équilibré et bienveillant. Conduire son vélo comme on conduit une voiture avec un code de la route spécifique à respecter.

Recommanderais-tu cette expérience à un autre étudiant ?

Oui, je la recommande sans hésiter à tout étudiant qui est intéressé par le même parcours et le pays.

Please reload