IAFOR-Partners-Logos_Moscow-State-University
lomonosov-moscow-state-university-aerial-view-drone-84599055
Plekhanov Russian University of Econ
Plekhanov Russian University of Econ
Saint petersburg university
 

INTERVIEW KEDGE MARSEILLE

Nom de l'UP : Lomonosov Moscow State University

Étudiante : Diane DUPEYRAT

Date : 22/04/2019

 

 

INTRODUCTION

 

Présente-toi et présente-nous ton université partenaire en quelques lignes.

 

Lomonosov State University – Главное здание Московского государственного университета (МГУ – prononcé « mguéou »). C’est la première université en Russie. Elle est située au centre de Moscou dans un campus immense, très bien desservi. Cette université est l’une des sept sœurs de Staline, construite en 1953 et faisant 240m de hauteur, ce qui est assez impressionnant !

J’étais dans la « Business School » qui est assez nouvelle. L’école est petite et il y a peu d’élèves comparé aux campus de Bordeaux ou Marseille. Elle est située dans le campus, à cinq minutes à pied de la tour de Staline. Leur site : http://www.mgubs.ru/.

Pourquoi un échange universitaire et pourquoi cette université ? 

 

J’ai toujours été attirée par la Russie par son histoire et surtout par ses immenses écrivains. Je parlais déjà Russe. Il est très dur de partir en Russie travailler (le VISA est l’un des plus compliqués à avoir – j’en parlerai un peu plus bas), ainsi partir en échange était l’option la plus facile. Lorsque j’ai postulé, il n’y avait qu’une université en Russie, celle-ci – et oui, c’était mon premier choix.

Je ne me rendais pas compte que cette université était très très réputée et qu’avoir un tel nom sur le CV était bien vu par les entreprises russes. Donc, le manque de choix en Russie n’est pas un regret à avoir.

 

Comment s’est passée l’organisation de ton départ ? (Partie administrative, VISA, billet d’avion, …)

 

L’administration russe s’occupe du logement si vous voulez vivre en résidence universitaire.

 

Comment s’est passée ton arrivée ? L’université avait-elle prévu ton accueil ?

 

Concernant le VISA, c’est plus compliqué !  Voici le site qui explique tout :

http://www.vhs-france.com/.

Le plus embêtant c’est d’attendre la copie originale des autorités russes qui vous autorise à rentrer en Russie. Il vous faut aussi une assurance et la copie originale (bien entendu), je vous conseille la société APRIL, tout se fait en ligne et tout se passe vite. J’étais passée par la LMDE au début et j’ai attendu un mois et toujours pas de copie, j’avais payé et impossible de les avoir… Bref, avec APRIL, en trois clics c’était réglé et j’ai pu aller à l’ambassade.

J’insiste beaucoup mais les autorités russes sont très très pointilleuses donc il vaut mieux souligner l’importance d’avoir les originaux ! Il faut savoir que si vous allez à l’ambassade à Marseille, ils ne parlent pas beaucoup – voire peu – français.

On vous fournira un VISA de trois mois sans entrée multiple – ce qui est normal, la Russie ne donne pas de VISA plus long, ainsi, il faudra confier votre VISA en octobre pour que Lomonosov (l’université) renouvelle le VISA. Ils le gardent pendant UN MOIS, donc vous ne pourrez pas voyager ce temps-là hors de la Russie, l’école déconseille aussi de faire des longs séjours dans d’autres villes russes car si on vous contrôle et que vous n’avez pas votre passeport – vous êtes très mal. De plus, pour réserver un hôtel ou autre, il vous faut votre passeport et votre propusk (papier qu’on vous donne à la douane à l’aéroport).

Je vous conseille donc de vous déclarer auprès de l’ambassade française à Moscou : on vous donne une carte qui indique que vous êtes sous protection de la France. C’est toujours bien de l’avoir si vous vous faites contrôler par la police – ils ne rigolent pas beaucoup…

 

CAMPUS

 

Qu’as-tu pensé de ton campus et quelle est la chose qui t’a le plus marquée ? (Taille, localisation, nombre d’étudiants sur le campus, …)

 

Le campus est immense, la tour de Staline est impressionnante et on sent le poids et l’héritage du passé.

C’est la plus prestigieuse université, ainsi il y a beaucoup, beaucoup d’étudiants mais comme je l’ai dit, l’école de commerce est petite et tout le monde se connaît, ce qui est assez agréable.

Quelles sont les infrastructures dont tu bénéficiais ? (Bibliothèque, complexe sportif, piscine, cantine, wifi, horaires …)

 

Alors, de dehors, le bâtiment est impressionnant, mais l’intérieur un peu moins. Il y a tout : bibliothèque, salle de sport, pas de wifi dans le bâtiment central, wifi à l’école de commerce même ; cependant l’intérieur des bâtiments est ancien.

La cantine est ouverte de 5 ou 6 h du matin jusqu’à minuit ou 1 h, on peut donc venir manger quand on veut !

J’ai oublié de dire que dans l’université, il y avait une pharmacie, des petits commerces, une poste, une laverie, un coiffeur, un pressing… On pourrait ne jamais sortir de l’université.

 

LOGEMENT

 

Comment s’est passée ta recherche de logement ? (Aide de l’université, site internet, agence immobilière)

J’étais en cité U, donc l’école s’est chargée de me réserver une chambre. Certaines personnes ont trouvé une collocation hors de l’université, il y a des groupes Facebook pour ça.

 

Où habitais-tu et qu’en as-tu pensé ? (Logement et quartier)

 

La cité U est dans la tour de Staline, c’est un petit, petit logement.

Voici aussi une vidéo faite par un américain qui a aussi logé là-bas :  https://www.youtube.com/watch?v=s5zryCgend8

https://www.youtube.com/watch?v=Hb5Weg5baUQ

On partage « l’appartement » avec une autre personne. L’école essaie de mettre les « Erasmus » ensemble. Il n’y a pas de cuisine dans l’appartement. Il y a une cuisine commune que personne à part les étrangers utilisent car la cantine là-bas n’est vraiment pas chère (environ 2€ pour un repas consistant).

 

Quels sont les conseils ou remarques que tu donnerais concernant le logement ? Y a-t-il des zones sensibles à éviter ? Avais-tu un couvre-feu ?

 

Alors, en cité-U russe, il faut vraiment se plier aux règles. Chaque étage, il y a une бабушка (ou baboushka, une grand-mère) qui surveille l’étage. Elles sont assez gentilles mais ne parlent pas un mot d’Anglais, Français ou autre… Ainsi, avoir des amis russes dans la résidence, ce n’est pas plus mal.

Même si l’URSS et le communisme n’existent plus, on peut sentir les vestiges du passé, comme l’intimité – n’importe qui rentre dans les appartements sans frapper… les baboushkas le font aussi. Ce qui n’est pas normal c’est de fermer à clé votre appartement ! La vie commune est vraiment différente mais pas désagréable. Ici, personne ne vole, il y a un certain respect. Ma coloc et moi-même, on s’y est habituées, l’appartement était toujours ouvert mais nous fermions quand même nos chambres.

Pas de couvre-feu, on peut rentrer et sortir quand on veut. Il faut savoir aussi que les bâtiments sont gardés par des policiers. Dans les chambres, on ne doit plus faire de bruit après 23h mais il y a toujours moyen de s’arranger avec les baboushkas.

 

 

COURS

 

Concernant les cours, y a-t-il un large choix ?

 

Oui.

 

Qu’as-tu pensé des méthodes d’enseignement ? As-tu noté une différence par rapport aux cours dispensés à KEDGE BS ?

 

Les méthodes sont les mêmes puisque c’est une école de commerce.

 

Que penses-tu de la charge de travail ? Était-elle importante ? Combien d’heures de cours avais-tu en moyenne par semaine ?

 

Il n'y a pas beaucoup de travail. Cela dépend du nombre de cours que vous prenez.

 

Quelle était la fréquence des examens ? Toutes les semaines ? Tous les mois ? Tous les trimestres ?   

 

Il y a des examens à la fin des cours. Les notes sont données en janvier.

Pour certains, il y avait des présentations, pour d’autres, c’était des petits tests au début de la séance.

 

Les professeurs sont-ils facilement accessibles pour poser des questions ?

 

Les professeurs sont très disponibles.

 

Y a-t-il des cours qui t’ont particulièrement plu ?

 

Le cours de consulting était intéressant.


 

VIE ÉTUDIANTE

 

Comment s’organise ta vie étudiante sur place ? Comment t’es-tu intégré ?

 

En étant dans la résidence universitaire, on se retrouve entre étudiants étrangers avec certaines personnes des assos. On se regroupe et on trouve des activités – généralement, on visite ensemble certaines parties de Moscou, on planifie nos voyages sur le sol russe…

Il y avait peu de travail à faire, nous avions donc beaucoup de temps libre.

 

Que peux-tu nous dire sur les associations étudiantes ?

 

Il y a deux associations :

Accueil des étrangers : comme dans toutes les assos, certains membres sont géniaux, d’autres s’en fichent.

BDS : je n’en ai entendu parler qu’à la journée de présentation, et ensuite plus rien !

 

Peux-tu nous décrire une semaine type de ton échange ?

 

Les cours étaient souvent le soir pour les masters et le samedi. La semaine est assez libre. Le lundi j’étais en entreprise.

 

 

ENVIRONNEMENT

 

Est-ce-que les locaux parlent anglais ? (50% ? 10% de la population ?)

 

Non, les locaux ne parlent pas anglais, tout est fait en russe. Et ils ne font pas d’effort. Ils n’aiment pas les américains (et on comprend vu le contexte économique et politique), mais s’ils vous entendent parler français, ils seront –un peu- plus ouverts, ils nous aiment bien !

 

Petit conseil : si vous allez en boite, parler français devant le videur est parfait, il vous laisse rentrer facilement. Parler anglais… Ça sera beaucoup beaucoup plus dur.

Ainsi, 10% de la population parle anglais.

 

Avais-tu pris des cours de langue ? Était-ce nécessaire ?

 

Je parlais déjà russe (niveau intermédiaire) donc c’était plus facile pour moi que certains autres « exchanges ». C’est utile mais pas nécessaire à l’école tous les cours sont dispensés en anglais.

En revanche, dans la vie, parler russe est vraiment un avantage. Les russes sont très fermés, ils sourient peu et n’aiment pas les étrangers (les prix sont doublés s’ils s’aperçoivent que vous êtes étranger).

 

Quel temps faisait-il ?

 

À Moscou de septembre à janvier, il ne fait pas grand soleil tous les jours ! Mais on sait à quoi s’attendre quand on postule là-bas. A partir de novembre, il fait vraiment froid : les -15°C sont réels. Cependant, la vie là-bas s’organise très bien en sous-sol afin de passer le moins de temps possible dehors. Tous les bâtiments sont surchauffés donc on est facilement en t-shirt alors que la neige tombe dehors.

 

Est-ce que l’université et la ville étaient bien desservies ? (Bus, tram, métro, fréquence, horaires)

 

Oui, la ville est très bien desservie. Le métro est fonctionnel et propre (en six mois, je n’ai jamais vu une grève), il fonctionne jusqu’à 00h30 ou 1h du matin. Et puis, c’est le plus beau métro au monde. De plus, les transports ne sont vraiment pas chers ! Le métro desserre toute la ville et on ne prenait que cela comme transport en commun.

Les bus, c’est plus compliqué par contre on ne sait pas vraiment où ils vont, ni comment. Ils ont des bus et des navettes (pas très légales) mais tout le monde les prend car ce n’est pas cher – 20 roubles - et que l’on sait où l’on va.

Le taxi est aussi un transport que l’on prenait souvent lorsque l'on sortait en ville le soir. Ils ne sont pas très chers. Ils peuvent se commander avec Yandex Taxis (le Google russe) et cela fonctionne comme Uber.

 

Que peux-tu nous dire sur le pays, les habitants et la culture locale ?

 

Il y a beaucoup de tensions dans le pays. Être étranger là-bas est une situation délicate, être français aide beaucoup. Les russes sont froids, ils ne sourient pas et vous parlent sèchement. D’ailleurs, rentrer dans un magasin et sourire à la vendeuse n’est pas recommandé. Dans leur culture, sourire est considéré comme un signe de manigance, cela veut dire que vous dissimuler quelque chose. Les russes sourient une fois qu’ils vous connaissent et vous font confiance. Donc, ne le prenez pas personnellement.

Une fois que l’on s’est fait un groupe d’amis, c’est assez sympathique.

 

Quels sont les sports les plus populaires ?

 

Le foot, le hockey. La danse classique.

 

Quels sont les évènements à ne surtout pas rater ?

 

L’anniversaire de Moscou qui est l’équivalent de la Fête des Lumières à Lyon.

 

Qu’as-tu pu visiter ? Qu’est-ce que tu nous conseillerais ?

 

Les livres comme Le Petit Futé, le Routard sont très bien pour visiter les grands monuments historiques, les musées, les endroits dans le centre…

A Moscou, je vous conseille de profiter du beau temps donc aller dans les parcs, ils sont magnifiques, superbement bien entretenus et il y toujours à découvrir.

Si vous avez l’opportunité, allez voir un concert de musique classique ou un ballet ! On nous dit que ça vaut le coup, et une fois que vous y êtes, ça vaut VRAIMENT le coup ! Tous les concerts, opéras ou ballets que vous irez voir après, vous serez déçus !

COUT DE LA VIE

 

Quel a été en moyenne et mensuellement le coût de la vie ? Peux-tu nous en donner les détails ? (Nourriture, internet, forfait téléphonique, transport, loisir, vêtement, …)

 

Loyer : 200€ (mais les prix ont apparamment augmenté…) par mois. En ville, cela monte vite à 800€ pour une chambre dans un appartement.

Forfait téléphonique : 10€/mois.

Internet : gratuit car notre voisin nous a donné le mot de passe.

Nourriture : 30€ par semaine – je ne mangeais jamais à la cantine, je cuisinais tout le temps.

Transport : 20 tickets 580 roubles.

Vêtements : Impossible de m’en rappeler mais c’est plus cher car ils importent tout.

Mais tout cela est avant la crise de décembre 2014 avec le rouble, ainsi beaucoup, beaucoup de prix ont augmenté.

 

Quelles ont été les dépenses supplémentaires liées à la vie étudiante ? (Assurances, livres, …)

 

On ne doit rien acheter pour les cours, tout est en ligne ou sinon photocopie.

 

Coût de la vie comparé à la France ? (+, -, = ?)

 

La vie est assez chère. Comme dans les grandes villes européennes.

 

Est-il possible de trouver un job à côté des cours ? Est-ce facile ?

 

Oui, c’est possible. Ce que nous faisions : donner des cours ou faire du babysitting

 

Bénéficiais-tu d’une aide, d’une bourse ou d’un équivalent aux APL ?

 

Non, pas d’aide.

 

En tant qu’étudiant, bénéficiais-tu d’avantages ou de promotions ?

 

Oui, avec la carte étudiante de Kedge, on a des réductions sur certains musées.

Encore une fois, si on voit que vous êtes étrangers, vous allez payer le double (tarif pour les touristes !!). Si vous êtes avec des russes, vous payez le tarif local pour les étudiants.

 

 

CONSEILS, AVIS ET BONS PLANS

 

Qu’est-ce que t’as le plus aimé ?

 

TOUT !! La ville est magique, il y a d’immenses parcs, des musées exceptionnels, des monuments extraordinaires…

 

As-tu connu des désillusions ou des surprises ? Si oui lesquelles ?

 

Oui, je ne pensais pas que les russes étaient si fermés. Cela n’a pas toujours été facile. Beaucoup d’étrangers ont eu un coup de nostalgie car tout est une bataille –surtout si on ne parle pas russe. Il faut beaucoup, beaucoup de patience.

 

As-tu rencontré des difficultés durant ton séjour ? Si oui, comment les as-tu résolues ?

 

Pas de difficultés insurmontables.

 

Quels conseils et bons plans donnerais-tu à ceux qui préparent un échange universitaire dans la même université ?

 

Apprendre le russe.

 

 

CONCLUSION

 

Qu’est-ce que l’échange t’a apporté ? Recommanderais-tu cette expérience à un autre étudiant ?

 

Bien évidemment, je recommande cette expérience ! Je pense que l’expérience est enrichissante si vous avez vraiment envie d’aller en Russie. Y aller alors que ce n’est pas dans votre top 5, cela va être plus pénible pour vous car la Russie et les Russes sont durs, l’anglais est quasi-inexistant, le mode de vie est très différent des Français, beaucoup de choses choquent et vous marqueront à vie ! Mais une fois que l’on a réussi à percer la carapace des Russes, c’est un pays génial avec des gens qui ont la main sur le cœur !

 

Être entre étrangers dans un pays comme celui-ci resserre les liens : je me suis fait de très bons amis que je compte revoir aux quatre coins de la planète !

 

Accepterais-tu d’être contactée pour répondre aux questions des étudiants intéressés par cette université ?


Oui, bien sûr, volontiers ! sur diane.dupeyrat@kedgebs.com ou sur Facebook.

Please reload

  • Facebook Social Icon
p8
p8

press to zoom
p7
p7

press to zoom
p1
p1

press to zoom
p8
p8

press to zoom
1/8