​INTERVIEW KEDGE MARSEILLE

Name of the university : BEM Dakar (KEDGE campus)

GENERAL ABOUT THE UNIVERSITY

Distance from the city centre​ ?

2-4km (cycling distance).

Do you have to travel long distances between campuses in order to attend classes in your university ? 

Yes.

 

At your university, is the food better and cheaper than in KEDGE and how much does a full meal (salad, warm food, bread) cost at your university's restaurant ?

No, 4-5€,

Compared to KEDGE, is there more or less work at school ?

About the same.

How long are the school days ? Describe your normal day at school.

Too long.

 

LIVING

 

In higher education, the students usually live ...

In apartments from private market.

 

How about the exchange students at your home university, how do they usually live ?

Host parents.

How do you travel from home to school ?

I use public transportation.

In my city, the easiest way to get around is ...

By public transportation.

How much does a monthly public transportation ticket cost for students ?

16-20€.

 

INTERNATIONAL STUDENTS

 

How many exchange students do you think your school has per semester ?

Below 50.

 

Is there an organisation like Interact in your school? If YES, what is the name of the organisation ?

No.

 

Are there more activities for international students than here in KEDGE ?

Disagree.

 

CULTURE OF THE COUNTRY

 

What do you miss the most from home ? It can be anything, abstract or concrete.

My classmates.

What is the best traditional food of the region you study ?

Thiebou Dieune.

 

GO HERE

 

What is THE student event/party/trip every student should see and experience in your university ?

The BDE trip.

 

Give a few touristic tips about the city your home university is located in. What to see ?

Monument de la renaissance. 

 

WHY should a student go on exchange to your home university ? Your time to sell your university to us.

S/he will like it because people are very kind.

INTERVIEW KEDGE BORDEAUX

Nom de l'UP: BEM Dakar

Nom de l'étudiant : Inès Poisson

Programme : PGE alternance 

 

INTRODUCTION

 

Est-ce que tu peux te présenter en quelques mots et présenter l'université dans laquelle tu es partie ? 

Je m’appelle Ines, je suis en PGE en alternance sur 2 ans, et je suis partie en échange à BEM Dakar au Sénégal pendant mon 1er semestre de M2.

 

Pourquoi ce pays ?

Malheureusement j’ai eu un très mauvais score au Toefl, et j’avais donc en option le Senegal ou le Maroc. J’ai choisi le Sénégal car mon cousin y habite.

 

Comment s'est passé l'organisation de ton voyage ? 

J’ai dû faire 2 ou 3 vaccins, comme la fièvre jaune par exemple, et on m’a conseillé de prendre un traitement anti paludisme pendant toute la durée de mon séjour.

Nous n’avions pas besoin de Visa, on a le droit de rester sur le territoire autant qu’on veut. 

 

Comment s’est passé ton arrivée ? as-tu été accueilli par l’université avec une journée d’intégration ?

Nous avons été bien accueillis par l’université qui organisait des navettes pour venir nous chercher à l’aéroport et nous amener chez nous. Nous avons également eu droit à un week-end d’intégration, sans frais, avec des activités organisées, une visite de Dakar, des repas au restaurant.

L’administration nous a donné beaucoup de conseils, nous encadrait bien, et était à l’écoute.

 

Qu’as-tu pensé de ton campus ? Quelles infrastructures étaient à ta disposition ?

Le campus était constitué de 5 bâtiments, mais nous avions toujours cours dans la même salle, qui contenait le strict minimum. Nous avions un self à l’étage, ou des petits fast food autour qui vendait en général des kebabs, du riz ou du poulet.

 

LOGEMENT

 

Comment s’est passée ta recherche de logement ? 

Je n’ai pas eu à chercher de logement car j’habitais chez mon cousin, qui est expatrié là-bas depuis 10 ans. Je sais que l’école proposait des logements, notamment des studios pour 500 ou 600€. En revanche les charges d’électricité sont assez élevées, notamment la climatisation est nécessaire en permanence donc ça peut revenir cher. On doit également payer un abonnement internet qui peut être cher, mais qui est assuré par Free, qui vient juste de s’implanter au Sénégal et qui fonctionne très bien.

Beaucoup ont opté pour la colocation car c’est plus facile pour se créer un groupe.

 

Où conseillerais-tu de se loger et quels endroits à éviter ?

L’école est située dans le quartier du Sacré cœur. Il vaut mieux vivre assez proche de l’école car Dakar est une ville très embouteillée et ça peut devenir embêtant.

Un quartier sympa est Ngor, ou le plateau, mais qui est majoritairement un quartier d’expatriés.

La ville de Dakar est très grande, pas spécialement festive dans sa globalité car musulmane mais il y a quand même de très bons endroits pour faire la fête.

 

COURS

 

L'université propose-t-elle un large choix de cours ?

Nous avons le choix entre parcours marketing ou parcours finance.

Dans la promo, nous étions tous en marketing, les cours étaient tenus par des intervenants, donc des professionnels. Il y a notamment un professeur de Kedge Bordeaux qui s’est déplacé pour nous donner un cours d’une semaine.

Pour la finance, je pense qu’il faut être bien armé car les sénégalais ne sont pas débutants.

Les professeurs étaient souvent en retard, mais en revanche très compréhensifs, à l’écoute et derrière nous pour nous aider à progresser.

 

Combien d’heures de cours avais-tu en moyenne par semaine ? Quelle était la charge de travail ?

Nous avions 35h de cours par semaine, et des fois nous avions droit à des week-ends plus longs.  

En revanche, la charge de travail personnel en dehors des heures de cours était assez faible.

 

As-tu des conseils à donner sur les cours ?

Il ne faut pas hésiter à solliciter les profs, même ceux que l’on n’a pas en cours sont abordables. J’ai moi-même demandé à un prof de me donner des cours d’anglais et il a accepté.

 

VIE ETUDIANTE

 

Comment s’organise la vie étudiante sur place ? Est-ce facile de s'intégrer ?

Nous étions autant d’étudiants de Kedge que d’étudiants locaux, qui étaient des enfants de riches africains. Nous avons fait quelques barbecues ensemble, mais en dehors des cours nous restions beaucoup entre français car il est assez difficile de se mélanger. Il y a des coins pour expatriés, et des coins pour locaux.

 

As-tu fait partie d'une association ?

Non, il y a un BDE mais on n’y a pas accès.

 

Quelle langue utilisais-tu le plus pour communiquer ?

Nous parlions toujours en français, il y avait juste un cours que nous avions en anglais.

 

ENVIRONNEMENT

 

As-tu pris des cours de langue ? Est-ce nécessaire pour s'intégrer dans l'université/le pays ?

Non car tout le monde parle français.

 

Qu'as-tu pensé de la météo ?

Il fait très beau, parfois même très chaud, entre 25 et 35 degrés. Il ne pleut pas souvent mais quand c’est le cas, il pleut très fort. Nous sommes arrivés en Septembre, et le Sénégal sortait tout juste de la saison des pluies.

 

L'université est-elle bien desservie par les transports en commun ?

Il n’y a pas de transports en commun, il faut se déplacer en voiture, donc en taxi, mais ce n’est pas très cher.

 

Que peux-tu nous dire sur les habitants, la culture du pays ?

Dakar est une très grosse ville, il y a des gens partout, du bruit partout. Toutefois, c’est très joli car il y a beaucoup de couleurs.

Personnellement, les seuls sénégalais que j’ai rencontré étaient mes camarades de classe, ils étaient un peu timides mais très sympathiques.   

 

Qu’as-tu visité ? Y-a-t-il des événements à ne pas rater ?

Je suis allée au Cap Skirring, j’ai fait un saut en parachute à Ndangane, je suis allée au désert de Loumpoul (une journée suffit), au lac rose (sortie organisée par l’école) et à l’ile de Gorée.

As-tu pu voyager facilement dans le pays ou pays alentours ?

Oui, c’est assez facile de voyager dans la région. Pour 1h d’avion aller-retour, cela coute dans les 100€. Il y a pleins d’activités à faire : du paddle, du jet ski, de la pêche, du Quad, etc.

Il est facilement possible de louer une voiture.

 

COUT DE LA VIE

 

Combien a couté ton billet d'avion pour aller dans le pays ?

Environ 450€ aller-retour.

 

Quel budget faut-il pour vivre correctement dans ce pays ? Quelles étaient le montant de tes dépenses en moyenne par mois ?

J’habitais avec mon cousin, donc je n’avais pas de loyer à payer, et je vivais plus en mode expat qu’en mode étudiant, mais je dépensais entre 800 et 1000€ par mois, voyages compris. Mais je pense être sur une moyenne haute. Je pouvais me le permettre car j’étais en alternance et je continuais à percevoir mon salaire pendant mon échange, comme beaucoup d’autres kedgers au Sénégal.

 

Quel est le coût de la vie comparé à la France ?

Dakar est une ville assez chère car beaucoup d’expatriés et les riches des pays voisins viennent s’y installer à Dakar. Les produits alimentaires sont importés, et on paie donc des taxes sur tout.

 

Est-il possible de trouver un job à côté des cours ?

Ca doit être possible, mais le salaire est tellement faible que ce n’est pas intéressant. Pour donner une idée, le salaire moyen tourne autour des 200€.

Il y a en effet une très forte disparité entre richesse et pauvreté, la ville est remplie d’hôtels de luxe, le Sénégal exporte du pétrole donc Dakar est rempli d’hommes d’affaires, mais dès qu’on sort de la ville, il y a des bidonvilles partout.   

 

Bénéficiais-tu d’une aide, d’une bourse ou d’un équivalent aux APL ? Si oui, est-elle facile à obtenir ?

Non, car j’avais un salaire trop élevé pour en toucher.

 

CONSEILS, AVIS ET BONS PLANS

 

Qu’est-ce que t’as le plus aimé ?

Dakar, est un bon point de départ pour un premier voyage en Afrique, car on y parle français, et il y a beaucoup d'expatriés. 

 

As-tu connu des désillusions ou des surprises ?

C’est pour moi une bonne surprise de voir ce qu’est réellement la vie d’expatrié, car j’ai bien envie d’aller vivre à l’étranger dans quelques années. J’ai pu vivre avec un expatrié et donc découvrir et vivre tout son mode de vie. J’ai trouvé ça très stimulant. Cela demande souvent beaucoup de travail mais permet de très bien gagner sa vie. Et le petit plus très sympa, c’est qu’il existe une réelle fraternité entre expatriés, une vraie communauté.

 

Quels conseils et bons plans donnerais-tu à ceux qui préparent un échange universitaire dans la même université ?

En bons plans je conseille vivement les cours de peintures le jeudi soir au restaurant le Marina Bay. C’est face à la mer et c’est une activité plutôt sympa.

Au niveau conseil, je dirai qu’il faut bien se renseigner sur le pays avant d’y venir histoire de se préparer psychologiquement aux clivages de la société pour ne pas être déstabilisé.

 

CONCLUSION

 

Qu’est-ce que l’échange t’as apporté ?

Au niveau professionnel, cet échange ajoute un aspect international à mon CV, et démontre une certaine ouverture d’esprit.

 

Recommandes-tu cette expérience ?

Oui, je la conseille, mais peut être pas pour un premier voyage. Il faut y aller plus graduellement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

INTERVIEW KEDGE BORDEAUX

Nom de l'UP: BEM Dakar

Nom de l'étudiant : Thomas Cubillé

Programme : PGE alternance 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

INTRODUCTION

 

Est-ce que tu peux te présenter en quelques mots et présenter l'université dans laquelle tu es parti ?

J’ai intégré Kedge en M1, sur le campus Bordeaux, en 2018.

Je n’ai pas fait d’année de césure car j’étais déjà parti 6 mois en Australie avant, donc je n’en éprouvais pas le besoin. J’ai décidé de faire mon M2 en alternance et j’ai appris que je devais valider l’expérience à l’internationale.

Je suis donc parti à BEM Dakar de Septembre 2019 à Décembre 2019

 

Pourquoi ce pays ?

N’ayant pas passé le Toefl, je n’avais pas énormément de choix d’université. Ma mère étant née à Dakar, j’ai trouvé que c’était un petit clin d’œil sympa d’aller faire mon échange là-bas. Deux de mes amis étaient motivés pour partir avec moi donc nous n’avons pas hésité longtemps.

 

Comment s'est passé l'organisation de ton voyage ?

Il n’y a pas de Visa à faire donc c’est plutôt sympa, mais il y a des vaccins à faire, notamment la fièvre jaune qui est obligatoire. D’autres sont recommandés mais j’ai choisi de ne faire que celui-là.

 

Comment s’est passé ton arrivée ? as-tu été accueilli par l’université avec une journée d'intégration ?

BEM Dakar avait mis à disposition une voiture à l’arrivée à l’aéroport, qui nous a amené à notre appartement. Durant la première semaine de cours, les professeurs se sont présentés, et nous avons visité Dakar et ses principaux sites culturels. Nous étions guidés par un employé de BEM, qui était très disponible pour nous et qui répondait à toutes nos questions.

Donc l’accueil était très agréable, et s’est très bien passé.

 

Qu’as-tu pensé de ton campus ? Quelles infrastructures étaient à ta disposition ?

Le campus servait uniquement pour les cours, il y a 4 ou 5 immeubles, c’est forcément un peu moind moderne et luxueux que Kedge, mais nous avions une cafétéria à notre disposition avec des prix très intéressants, et on pouvait accéder aux salles de cours quand on voulait.

 

LOGEMENT

 

Comment s’est passée ta recherche de logement ?

Avec mes amis, nous avions une connaissance qui habitait à Dakar avant qu’on arrive, et qui nous a permis de trouver un logement très facilement. Il s’agissait d’un appartement dans lequel elle avait habité avant donc on était sûr qu’il était bien.

Sinon, je sais que BEM Dakar a bien aidé les autres à trouver leur logement.

 

Qu’as-tu pensé de ton logement ?

Nous avions un grand appartement de 200m2 pour 300euros par mois chacun, nous étions 4 colocataires avec chacun notre salle de bain respective. Nous étions dans le quartier assez sympa de Dakar, Ngor, qui est un peu loin de la ville mais très près des plages.

Normalement le loyer à Dakar n’est pas vraiment trop élevé, sauf si on veut vivre dans des appartements à l’européenne.

 

Où conseillerais-tu de se loger et quels endroits à éviter ?

Je conseille d’habiter à Ngor, ou les Almadies, qui sont des quartiers assez résidentiels, un peu loin de l’école mais à 30mn en taxi. Nous, nous avions acheté des scooters donc nous mettions 15minutes.  

Le quartier des mamelles est aussi très chouette, mais c’est plutôt des maisons.

Par contre, il faut éviter les l’Est de Dakar, qui sont des quartiers plus pauvres et un peu plus reculés. Il faut éviter aussi le plateau car c’est en centre-ville où il y a beaucoup de monde.

 

COURS

L'université propose-t-elle un large choix de cours ?

Nous avons le choix entre parcours marketing ou parcours finance.

 

Qu’as-tu pensé des méthodes d’enseignement ? As-tu noté une différence par rapport aux cours enseignés à Kedge BS ?

Les cours sont très biens, globalement les mêmes qu’on peut avoir à Kedge, avec pas mal de travaux de groupe et d’oraux, et assez peu de travail à la maison.

Nos professeurs étaient sénégalais et certains intervenants français se sont déplacés une ou deux fois pour nous faire cours.

Ce qui était sympa, c’était d’être mélangé aux locaux, nous étions environ 50/50 de locaux et d’étudiants étrangers dans la classe.

 

Combien d’heures de cours avais-tu en moyenne par semaine ? Quelle était la charge de travail ?

Au niveau des horaires, ça nous a fait un peu peur au début car nous avions 30 à 35h de cours par semaine, puis l’école a rapidement qu’on était là aussi pour le pays, et on est passé à plutôt 25-20h de cours par semaine.

 

As-tu des conseils à donner sur les cours ?

Se mélanger au maximum avec les locaux dans la classe. C’est dans les travaux de groupe qu’on a vraiment pu découvrir une bonne part de la culture du Sénégal.

 

VIE ETUDIANTE

 

Comment s’organise la vie étudiante sur place ? Est-ce facile de s'intégrer ?

Oui, elle n’est pas très développée car c’est une petite école mais il existe quand même quelques associations.

 

As-tu fait partie d'une association ?

Je pense que c’est un peu compliqué car on est là que 3 mois.

En revanche, on a participé à un tournois de foot en interne, c’était chouette car on a rencontré pleins de gens.

 

Quelle langue utilisais-tu le plus pour communiquer ?

La langue officielle du Sénégal est le Français donc on parlait quasiment qu’en Français. Sinon on a eu 2 cours en anglais.

 

ENVIRONNEMENT

 

Qu'as-tu pensé de la météo ?

La météo est géniale, très clémente, il fait tout le temps beau et tout le temps chaud.

On est arrivé mi-septembre, c’était la moitié de la saison des pluies où il fait très lourd et très humide. C’est un peu rude en tant qu’européen mais ça se calme ensuite. Il fait toujours entre 25 et 35 degrés.

 

L'université est-elle bien desservie par les transports en commun ?

C’est un peu compliqué, les transports à Dakar sont un peu problématiques, car il y énormément de bouchons donc on ne les prenait jamais.

Le mode de transport qui fonctionne le mieux et qui est le plus pratique sont les taxis, car peu couteux et très nombreux.

Nous on avait acheté des scooters, ce qu’on nous a déconseillé, mais au final c’était un très bon choix car ça nous a permis d’être très libres et d’aller où on voulait.

Par contre, c’est vrai qu’il faut faire attention car ils n’ont pas vraiment de code de la route, et c’est donc une conduite assez sportive.

On a acheté chacun notre scooter pour 300 euros et on les a revendu en partant au même prix. A terme, c’était donc quand même moins cher que les taxis.

 

Que peux-tu nous dire sur les habitants, la culture du pays ?

Les sénégalais sont adorables, très accueillant, cherche à aider sans attendre en retour, en général

Très contents de voir des Français, grands danseurs, très festifs

 

Qu’as-tu visité ? Y-a-t-il des événements à ne pas rater ?

Sans hésitation, je recommande la Casamance, qui est la région du Sud du Sénégal. C’est pratique d’y aller en avion, ça vaut environ 100 euros aller-retour, et c’est la plus belle région du Sénégal, à faire à tout prix. Personnellement, j’y suis allé 2 fois en 3 mois tellement j’ai apprécié. En plus, les prix sont 3 fois plus bas qu’à Dakar.

Il faut aussi faire le désert de Lompoul, qui n’est pas si loin de Dakar, et il y a la possibilité de dormir dans le désert.

Je conseille aussi Saint Louis, qui est au nord du Sénégal.

 

As-tu pu voyager facilement dans le pays ou pays alentours ?

Oui, c’est très facile. On prenait l’avion ou on louait une voiture si on allait à moins de 5h de voiture. Il existe un site un peu comme le bon coin qui s’appelle « Expat Dakar », qui permet de louer des voitures à des particuliers, et c’est très pratique !

 

COUT DE LA VIE

 

Combien a couté ton billet d'avion pour aller dans le pays ?

Je crois que j’ai payé un peu moins de 400€ en m’y prenant 4 mois à l’avance avec Brussel Airlines.

 

Quel budget faut-il pour vivre correctement dans ce pays ? Quelles étaient le montant de tes dépenses en moyenne par mois ?

La vie est assez chère, aussi chère qu’en France. Le budget dépend de comment on veut vivre. Si on veut vire à l’européenne c’est plus cher. Moi je dépensais 900euros par mois mais je me faisais plaisir

Dès qu’on sort de Dakar, c’est bien moins cher.

 

Est-il possible de trouver un job à côté des cours ?

Je m’étais renseigné, car j’avais envie de découvrir une entreprise sénégalaise. J’ai travaillé 1 jour bénévolement dans une entreprise qui s’appelle Dolima, leader du yaourt là-bas, et qui travaille avec des fermiers donc qui encourage l’économie locale. Mais j’ai arrêté car un peu compliqué pour suivre les cours et pour voyager.

 

Bénéficiais-tu d’une aide, d’une bourse ou d’un équivalent aux APL ? Si oui, est-elle facile à obtenir ?

Oui, avec la région Aquitaine, j’ai eu une bourse mobilité d’une valeur de 700€.

 

CONSEILS, AVIS ET BONS PLANS

Qu’est-ce que t’as le plus aimé ?

Ce que j’ai le plus aimé c’est l’accueil de l’école, la culture du pays, la gentillesse des Sénégalais, l’ambiance festive, le côté un peu vacances.

Le Sénégal est une destination peu connue, et les gens ne savent pas trop quoi en penser. Je le conseillerais pour les gens qui veulent voir une autre culture en partant un peu à l’aventure. Il faut aussi garder en tête que l’on peut être assez choqué par le niveau de pauvreté de certains…

 

As-tu connu des désillusions ou des surprises ?

Pour moi, le point négatif a été la pollution. C’est un gros problème pour les sénégalais car ils n’ont pas pour habitude de gérer leurs déchets, ils les accumulent dans les rues.

On sent aussi la pollution dans l’air, au niveau de la respiration.

 

Quels conseils et bons plans donnerais-tu à ceux qui préparent un échange universitaire dans la même université ?

Il ne faut pas hésiter à aller voir du pays, car même en trois mois on a réussi à visiter quasiment tout ce qu’il y avait à faire dans le pays.

Et bien sûr, il ne faut pas s’enfermer entre français et rencontrer les gens sur place.

 

CONCLUSION

 

Qu’est-ce que l’échange t’a apporté ?

Je ne connaissais pas l’Afrique à part le Maroc, donc déjà j’ai découvert un pays complétement différent des pays que j’avais déjà visité. J’ai très envie d’y retourner, notamment pour un VIE, mais j’ai finalement trouvé ailleurs.

 

Recommandes-tu cette expérience ?

OUI, totalement, même pour ceux qui sont un peu frileux, il ne faut pas hésiter à sauter dans le bain, ils ne seront pas déçus.